Charvieu-Chavagneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charvieu-Chavagneux
La mairie de Charvieu-Chavagneux.
La mairie de Charvieu-Chavagneux.
Blason de Charvieu-Chavagneux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Vienne
Canton Canton de Pont-de-Chéruy
Intercommunalité Communauté de communes Porte Dauphinoise de Lyon Saint-Exupéry
Maire
Mandat
Gérard Dezempte
2014-2020
Code postal 38230
Code commune 38085
Démographie
Population
municipale
7 950 hab. (2011)
Densité 919 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 47″ N 5° 09′ 53″ E / 45.7463888889, 5.1647222222245° 44′ 47″ Nord 5° 09′ 53″ Est / 45.7463888889, 5.16472222222  
Altitude 220 m (min. : 200 m) (max. : 251 m)
Superficie 8,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative d'Isère
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique d'Isère
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charvieu-Chavagneux
Liens
Site web charvieu-chavagneux.fr

Charvieu-Chavagneux est une commune française située dans le département de l'Isère en région Rhône-Alpes.

Les habitants sont des Charvieulands et Charvieulandes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Charvieu-Chavagneux
Janneyrias Pont-de-Chéruy Pont-de-Chéruy
Janneyrias Charvieu-Chavagneux Pont-de-Chéruy
Colombier-Saugnieu Tignieu-Jameyzieu Tignieu-Jameyzieu

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Charvieu vient du latin Calvus, qui prit au XIIIe siècle le nom Chalveu[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune actuelle est issue de la fusion, en 1961, des communes de Charvieu (2 355 habitants en 1954[2]) et de Chavagneux-Montbertrand (182 habitants en 1954[2]).

Héraldique[modifier | modifier le code]

La poignée de mains signifie le rattachement des deux communes le 1er mai 1961, pour le reste, la terre et l'industrie, le tout sous un beau soleil.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Charvieu (1832-1959)[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1832 1833 Claude George    
1833 1834 Claude Gillibert    
1834 1844 Balthazar Gauthier    
1844 1848 Joseph Bressy    
1848 1865 Balthazar Gauthier    
1865 1868 Antoine Bellin    
1868 1884 Antoine Guicherd    
1884 1895 Paul Bernascon    
1895 1896 N*** Vessilier    
1896 1925 Alexandre Grammont    
1925 1935 Jules Buchaillat    
1935 1938 Claudius Livet    
1938 1944 Alphonse Rigot    
1944 1945 Claudius Livet    
1945 1959 Jules Revelin    
Les données manquantes sont à compléter.



Liste des maires successifs de Chavagneux (1839-1961)[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1839 1846 Jean Radix    
1846 1848 Théodore Reynaud    
1848 1852 Jean Butin    
1852 1861 Théodore Reynaud    
1861 1865 Claude Reynaud    
1865 1870 Jacques Curt    
1870 1874 Amans de Chavagneux    
1874 1888 Petrus Pascalon    
1888 1892 Guillaume Guerrier    
1892 1896 Petrus Pascalon    
1896 1897 Jean-Pierre Bredy    
1897 1929 Paul Bernascon    
1929 1934 Fernand Bernascon    
1934 1944 Camille Latreille    
1944 1953 Benoît Cuaz-Perolin    
1953 1961 Lucien Labbé    
Les données manquantes sont à compléter.



Liste des maires successifs de Charvieu-Chavagneux (depuis 1961)[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1961 1965 Francisque Vincent    
1965 1983 Félix Cottin    
1983   Gérard Dézempte RPR puis UMP Conseiller général

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 7 950 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
168 119 208 283 308 382 418 433 470
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
516 485 515 811 340 348 380 441 493
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
743 1 041 1 160 1 945 2 390 2 090 1 965 2 056 2 355
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
3 045 3 691 6 470 6 804 8 126 7 889 7 761 7 705 7 950
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le site du lac de Fréminville
  • La Zone Industrielle Montbertrand
  • Le parcours de santé
  • Le centre équestre
  • La chapelle de Chavagneux du XIIIe siècle : clôture de chœur (ou barrière de communion) en fer forgé du XVIIIe siècle, classée Monuments Historiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, t. 1, Genève,‎ 1990, 708 p. (lire en ligne), p. 530.
  2. a et b source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales
  3. a, b et c Source : page « De nos jours », dans le répertoire « Histoire de la commune » du site Web de Charvieu-Chavagneux.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  6. a et b Annuaire des Villes Jumelées > Pays : _ > Région : RHONE-ALPES > Collectivité : ISERE, sur le site de l'AFCCRE, consulté le 15 novembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Lagier. Mémoire de Maîtrise Sc. Politiques : La Mosquée Enjeu, le cas de Charvieu. IEP Grenoble - 1989.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :