Église paroissiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une église paroissiale dans le Gloucestershire, en Angleterre
Église paroissiale de Combe Martin (St Peter ad Vincula), North Devon en Angleterre.
Intérieur de église paroissiale de Saint Lawrence à Bourton-on-the-Water, Angleterre

Une église paroissiale, dans le christianisme, est une église qui joue le rôle de centre religieux d'une paroisse, l'unité administrative fondamentale des églises épiscopales.

Au Moyen Âge on a divisé les églises en églises cathédrales, abbatiales, conventuelles, collégiales et paroissiales[1].

Dans de nombreuses régions du monde, particulièrement dans les zones rurales, l'église paroissiale est nécessaire à la vie de la communauté chrétienne.

L'église reflète son statut, et il existe de très nombreuses variétés de tailles et de styles d'églises paroissiales. De nombreux villages en Europe possèdent des églises qui datent du Moyen Âge, mais toutes les périodes architecturales sont représentées.

Presque toute l'Angleterre est incluse dans une paroisse, et la plupart des paroisses possèdent une église paroissiale qui est consacrée. Lorsqu'il n'y a pas d'église paroissiale, l'évêque autorise un autre bâtiment pour la prière, et peut le désigner comme lieu de culte paroissial, un édifice qui n'est pas consacré, mais qui est réservé, et pour des raisons juridiques il est considéré comme église paroissiale.

L'Église d'Écosse, une Église presbytérienne, utilise également un système d'églises paroissiales, couvrant toute l'Écosse.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle, B. Bance, Paris, 1858-68, vol. V, p. 161 [1]