Saint-Martin (Royaume des Pays-Bas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

18° 01′ 55″ N 63° 04′ 04″ O / 18.0319, -63.0677 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin
Sint Maarten (nl)
Armoiries
Armoiries
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Saint-Martin (Royaume des Pays-Bas)
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Statut politique État autonome1
Capitale Philipsburg
Gouvernement
- Chef d'État
- Gouverneur
- Premier ministre
Monarchie constitutionnelle
Willem-Alexander
Sarah Wescot-Williams
Démographie
Population 33 119 hab. (2004)
Densité 974 hab./km2
Langue(s) néerlandais, anglais (officielles), français (locale)
PIB (2002)
 · PIB/hab.
400 millions de US$
11 400 US$
Géographie
Coordonnées 18° 01′ 55″ N 63° 04′ 04″ O / 18.031944444444, -63.067777777778 ()18° 01′ 55″ Nord 63° 04′ 04″ Ouest / 18.031944444444, -63.067777777778 ()  
Superficie 34 km2
Divers
Monnaie Florin des Antilles néerlandaises (ANG)
Fuseau horaire UTC -4
Domaine internet .sx
Indicatif téléphonique 1-721
Hymne O sweet Saint-Martin's Land
Devise Libertate unanimus
(Unis par la liberté)
Sources
1 : partie des anciennes Antilles néerlandaises

Saint-Martin, en forme longue État de Saint-Martin, en néerlandais Sint Maarten et Land Sint Maarten, en anglais Sint Maarten et Country of Sint Maarten, est un des quatre États qui, avec les Pays-Bas, Aruba et Curaçao, forment le Royaume des Pays-Bas. Saint-Martin est situé dans les petites Antilles sur l'île de Saint-Martin, dont il englobe environ 40 % du territoire, le reste, la Collectivité d'outre-mer de Saint-Martin, faisant partie de la France.

L'État de Saint-Martin, est bordé par la mer des Caraïbes, est situé au sud de l'île d'Anguilla, au nord-ouest de l'île de Saint-Barthélemy, et à l'est de Porto Rico. Sa capitale est Philipsburg et ses langues officielles sont le néerlandais et l'anglais[1].

Auparavant, Saint-Martin appartenait à l'ancien "État autonome" de la Fédération des Antilles néerlandaises, au sein du Royaume des Pays-Bas, mais est devenu un État au sein du même Royaume le 10 octobre 2010, suite à la dissolution des Antilles néerlandaises.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sint Maarten est un toponyme néerlandais adopté officiellement le 1er avril 1937[2]. Auparavant, la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin était indifféremment appelée par le nom en néerlandais ou en français[2]. Dans d'autres langues, les noms des deux entités politiques se partageant l'île de Saint-Martin sont généralement utilisés non traduits afin d'éviter toute confusion.

En forme longue, Saint-Martin est appelé « État de Saint-Martin » en français, en néerlandais Land Sint Maarten, en anglais Country of Sint Maarten[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'île Saint-Martin.

En 1959, Saint-Martin gagne le statut de territoire des Pays-Bas au sein des Antilles néerlandaises. La principale activité devient rapidement le tourisme car les visiteurs sont attirés par les plages de sable blanc et son statut de paradis fiscal avec son port franc, son secret bancaire et ses casinos.

Après des années de négociation entre les trois États du Royaume (les Pays-Bas, Aruba et la Fédération des Antilles néerlandaises), les électeurs sont amenés en 2006 à voter par référendum sur la poursuite de l'union avec les quatre autres îles de la fédération ou leur séparation.

Le 1er juillet 2007, l'État autonome de la Fédération des Antilles néerlandaises commence sa dissolution et Saint-Martin devient un territoire autonome du Royaume des Pays-Bas. Initialement prévue pour le 15 décembre 2008, sa dissolution complète est effective depuis le 10 octobre 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte topographique de l'île de Saint-Martin.

Saint-Martin constitue la partie sud de l'île de Saint-Martin et est séparée de la partie française par une frontière terrestre symbolisée par un mur de pierres sèches construit à partir de 1772. Ce mur bien qu'en très mauvais état est toujours visible. Cette frontière est la seule qu'ait la France avec le Royaume des Pays-Bas.

La capitale est Philipsburg où se trouve le parlement et la plupart des administrations et services.

Les autres agglomérations sont Simsonbay, Madame Estate, Cul-de-sac, Duch Quarter, Koolbaai, Oyster pond, South Reward, Saint-Peters, Pointe-Blanche, Middle Region, Cay hill, Upper Prince's Quarter et Lower Prince's Quarter. L'habitat dispersé se concentre principalement sur les zones basses proches du littoral mais il commence à s'étendre sur les hauteurs des mornes.

Population[modifier | modifier le code]

Vue de Philipsburg, capitale de Saint-Martin.

La population de la partie néerlandaise a connu une très forte croissance en raison du développement du tourisme depuis 1960. Elle est devenue très cosmopolite (plus de 101 nationalités), mais avec une prépondérance d'immigrants issus des autres îles des Antilles et particulièrement d'Haïti et de la République dominicaine. L'immense majorité de la population parle anglais (+ de 96 %) et le reste parle français, espagnol, russe, polonais, haïtien et néerlandais.

Économie[modifier | modifier le code]

Vue d'une plage de Saint-Martin avec des paquebots de croisière accostés.

L'économie de Saint-Martin repose sur le tourisme, les casinos et les banques offshore. Un million de touristes et 400 000 croisiéristes visitent l'île chaque année.

Les principales activités touristiques sont :

Monuments et sites particuliers[modifier | modifier le code]

  • le monument frontalier de commémoration du traité de Concordia de 1648 (à Bellevue)
  • le musée de la fondation historique (à Philipsburg)
  • le Bar-Avion Heineken (à Philipsburg)
  • l'atterrissage spectaculaire des jets (du petit avion à hélice au 747 jumbo) sur la plage de Maho Beach qui se trouve en bout de piste de l'aéroport Princess Juliana
  • le parc zoologique avec des animaux des Antilles (à Pondfill)
  • le Fort Amsterdam et le Fort Williams (à Philipsburg) liés au personnage célèbre de Pieter Stuyvesant
  • la route de Dawn Beach et son panorama

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Constitution of Country Sint Maarten,‎ 19 août 2010, 37 p. (lire en ligne)
  2. a et b (nl) « Het eiland Sint Maarten », Het,‎ 28 mars 1937

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :