Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

15° 56′ 00″ S 5° 43′ 00″ O / -15.93333333, -5.71666667 ()

Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Saint Helena, Ascension and Tristan da Cunha (en)
Armoiries de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Armoiries de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Drapeau de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Drapeau de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Carte de localisation de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Carte de localisation de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha
Administration
Statut politique Territoire britannique d'outre-mer
Capitale Jamestown
Gouvernement
- Chef de l'État
 - Gouverneur
Monarchie
Élisabeth II
Mark Andrew Capes (depuis le 29/10/2011)
Démographie
Population 6 567 hab. (1998)
Densité 16 hab./km2
Langue(s) Anglais
Géographie
Coordonnées 15° 57′ 00″ S 5° 42′ 00″ O / -15.95, -5.7 ()15° 57′ 00″ Sud 5° 42′ 00″ Ouest / -15.95, -5.7 ()  
Superficie 410 km2
Divers
Monnaie Livre de Sainte-Hélène (SHP)
Fuseau horaire UTC +0
Domaine internet .sh (Sainte-Hélène)
.ac (Ascension)
Indicatif téléphonique +290 (Sainte-Hélène)
+247 (Ascension)
+290 8 (Tristan da Cunha)
+27 (Gough Island)

Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha, en anglais Saint Helena, Ascension and Tristan da Cunha, est un territoire britannique d'outre-mer situé dans le Sud de l'océan Atlantique. Il est composé de huit îles, dont l'île Sainte-Hélène, la principale d'entre elles. La superficie terrestre totale du territoire est de 410 km2.

Le territoire était auparavant désigné sous le nom de Sainte-Hélène et dépendances, en anglais Saint Helena and Dependencies, mais la constitution du impose aux trois îles un statut égalitaire[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte-Hélène : la rade de Jamestown en 1858.

L’île Sainte-Hélène fut découverte le 21 mai 1502 par le navigateur portugais João da Nova. Les Portugais y installèrent quelques maisons, mais l‘île n'abrita pas de population permanente. Au début du XVIIe siècle, l‘île servit d‘étape pour les Portugais, les Hollandais, les Anglais et les Français sur la route des Indes. Elle est nommée en l‘honneur d’Hélène, la mère de Constantin.

Les Pays-Bas revendiquèrent l‘île de 1645 à 1659, date à laquelle les Britanniques de la compagnie anglaise des Indes orientales en prirent possession. Les Hollandais reprirent brièvement l‘île pendant deux mois en 1673, avant d‘en être à nouveau chassés par les Anglais qui y installèrent alors un premier camp permanent, à Jamestown.

En 1815, le gouvernement britannique décida d'utiliser l‘île Sainte-Hélène comme lieu d‘emprisonnement pour Napoléon Bonaparte. Afin de prévenir toute tentative d‘évasion à partir des îles proches, ils annexèrent officiellement l‘île d'Ascension et l‘île Tristan da Cunha et y installèrent des garnisons. En 1821, Napoléon Ier décéda sur l‘île de Sainte-Hélène.

Le 22 avril 1834, l‘île Sainte-Hélène devint une colonie de la couronne britannique. En 1922, l‘île de l‘Ascension y fut rattachée comme dépendance suivi par l‘île Tristan da Cunha le 12 janvier 1938.

Lors de la seconde guerre des Boers (1899-1902), l‘île Sainte-Hélène servit de camp pour accueillir environ 5 000 prisonniers de guerre.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l‘île de l‘Ascension fut louée aux États-Unis qui y établirent une base aérienne.

En 1961, une éruption volcanique à Tristan da Cunha obligea les autorités à évacuer toute la population de l'île au Royaume-Uni. Les habitants de Tristan da Cunha ne purent y revenir qu‘en 1963.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du territoire de Sainte-Hélène

Le territoire de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha est composé de huit îles :

Politique[modifier | modifier le code]

Sainte-Hélène est régie par une constitution datant de 1988.

À Sainte-Hélène, le pouvoir législatif est exercé par un conseil législatif de 15 membres, dont 12 sont élus par la population du territoire pour un mandat de 4 ans. Les trois autres sont le gouverneur et deux officiers désignés par la couronne britannique.

Le pouvoir exécutif est détenu par la reine Élizabeth II, qui le délègue à un gouverneur nommé par elle sur conseil du gouvernement britannique. Un conseil exécutif existe également, comprenant le gouverneur et ses deux officiers, et six membres élus choisis par le gouverneur parmi les douze du conseil législatif. Le gouverneur actuel est Michael Clancy (depuis octobre 2004).

Les îles d'Ascension et de Tristan da Cunha sont chacune dotées d'un administrateur désigné par le gouverneur.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le territoire de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha est divisé en trois unités administratives.

Nom Superficie (km2) Population (1998) Chef-lieu
Île Sainte-Hélène 122 5 157 Jamestown
Île de l'Ascension 88 1 122 Georgetown
Tristan da Cunha 200 284 Edinburgh of the Seven Seas
Territoire d'outre-mer 410 6 563 Jamestown

Économie[modifier | modifier le code]

L'île a eu une économie peu diversifiée jusqu'au milieu des années 1960, essentiellement basée sur la culture du lin de Nouvelle-Zélande pour la fabrication de fibres et de cordes. L'agriculture y est maintenant essentiellement vivrière, mis à part un peu de culture de café.

La pêche reste la seule activité réellement importante de l'île, mais le territoire est presque entièrement soutenu par l'aide de Londres, notamment au travers des installations américano-britanniques de l'île d'Ascension, qui emploient environ 25 % de la population.

L'industrie touristique de Sainte-Hélène est peu développée et reste basée sur le thème de l'emprisonnement de Napoléon.

Les îles d'Ascension, de Tristan da Cunha et de Sainte-Hélène produisent leurs propres timbres-poste, recherchés par les collectionneurs, ce qui apporte un revenu significatif au territoire.

Le territoire possède aussi sa propre monnaie, la livre de Sainte-Hélène.

Démographie[modifier | modifier le code]

Avec une population de 6 567 habitants au recensement de 1998, le territoire de Saint-Hélène apparaît comme l'un des territoires britanniques les moins peuplés. Le territoire se dépeuple rapidement car de nombreuses personnes s'installent au Royaume-Uni ou dans les îles Malouines, faute d'emplois.

Environ 50 % des habitants sont d'origine africaine tandis que les descendants d'Européens (Britanniques et Scandinaves) et de Chinois représentent chacun un quart de la population.

Les habitants sont majoritairement anglicans, mais il existe également des baptistes, des adventistes et des catholiques. Sainte-Hélène détiendrait également le record du nombre de témoins de Jéhovah en proportion de sa population (env. 250)[2].

Le population de Tristan da Cunha était de 284 habitants en 1998, quasiment tous issus des sept familles d'origine de l'île, ce qui ne va pas sans poser de nombreux problèmes de consanguinité. Une huitième famille s'y est installée récemment.

L'île d'Ascension est occupée par les employés des installations spatiales et militaires américano-britanniques et n'a pas de population autochtone.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]