Plage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plage (homonymie).
Palm Plage à Aruba

La géomorphologie définit une plage comme une « accumulation sur le bord de mer, sur la rive d'un cours d'eau ou d'un lac de matériaux d'une taille allant des sables fins aux blocs ». La plage ne se limite donc pas aux étendues de sable fin ; on trouve également des plages de galets et, dans les cas des blocs les plus gros, des plages appelées beach-rock.

On a tendance à restreindre la plage à l'estran, mais elle comprend aussi l'avant-plage (aussi appelée avant-côte et où l'on trouve les avant-dunes, appelées « dunes » par les vacanciers), qui fait partie de la zone infra-littorale. Les plages s'orientent perpendiculairement à la houle dominante.

Les plages de sable fin sont les plus appréciées des vacanciers. On peut distinguer les sables « blancs » d'origine organique (restes squelettes et autres coquilles, calcaires ou siliceux) des sables « noirs » d'origine minérale ou volcanique. La distinction ne doit cependant pas se faire uniquement sur la couleur, des sables d'origine organique pouvant apparaître noirs s’ils sont chargés en matières organiques, et des sables d'origine minérale pouvant être clairs, selon le type de roche qui leur a donné naissance.

Castaway Cay, une plage aux Bahamas

Plages artificielles[modifier | modifier le code]

Il existe des plages artificielles, pouvant être permanentes ou temporaires (telles que Monaco, Paris, Copenhague, Rotterdam, Toronto, Hong Kong et Singapour). Les qualités apaisantes d'une plage et l'environnement plaisant offert aux inconditionnels de la plage sont recréés dans les plages artificielles. Par exemple, l'entrée dans l'eau se fait de manière progressive du bord jusqu'en eaux profondes et notamment les vagues des piscines reproduisent les vagues naturelles des plages.

Un autre type de plage artificielle que l'on retrouve sont les plages urbaines, que l'on peut définir comme un parc public qui est devenu de nos jours dans les grandes villes un lieu commun. Les plages urbaines tentent d'imiter les plages naturelles, avec des fontaines qui imitent le ressac et masquent les bruits de la ville, et peuvent devenir dans certains cas un lieu de loisirs.

Plages naturelles[modifier | modifier le code]

Au XXIe siècle, 75 à 90 % des plages sont menacées de disparition, du fait de l'exploitation humaine ou de la submersion marine[1]. Une partie de ce sable sert à recréer des plages artificielles, aux qualités écologiques bien moindre.

Plages naturistes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Plage naturiste.

Depuis toujours dans de nombreux pays des plages sont partiellement ou totalement accessibles aux adeptes de la nudité.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Plages privées[modifier | modifier le code]

Médiathèque[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Roland Paskoff (2005), Les Plages vont-elles disparaître ?, Le Pommier (Paris), collection Les Petites Pommes du savoir, no 71 : 59 p. (ISBN 2-74650238-0)
  2. Philippe Tome (Scénario) & Christian Darasse (Dessins) "Les Minoukinis" est une bande dessinée en 2 tomes:
  3. Alice Bullard, « Le théâtre des plages en Nouvelle-Calédonie : présentation du corps et art kanak féministe », Journal de la Société des océanistes, vol. 108,‎ 1999 (lire en ligne).
  4. Francine Barthe-Deloisy, « Géographie du naturisme : à la recherche de l'Éden », Géographie et cultures, no 37,‎ 2001 (lire en ligne)
  5. Francine Barthe-Deloisy, « Le naturisme : des cures atmosphériques au tourisme durable », Communications, no 74,‎ 2003 (lire en ligne).
  6. Emmanuel Jaurand, « Territoires de mauvais genre ? Les plages gay », Géographie et cultures, no 54,‎ 2005 (lire en ligne).
  7. Emmanuel Jaurand, « Les espaces du naturisme : modèle allemand et exception française ? », Revue géographique de l'Est, vol. 47, no 1,‎ 2007 (lire en ligne)
  8. Emmanuel Jaurand, « Les plages nudistes, une exception occidentale ? », Géographie et cultures, no 67,‎ 2008 (lire en ligne).
  9. Jean Rieucau et Jérôme Lageiste, « La plage : un territoire singulier. Entre hétérotopie et antimonde », Géographie et cultures, no 67,‎ 2008 (lire en ligne).

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Les Plages d'Agnès est un film français réalisé par Agnès Varda et sorti en 2008
  • La Plage est un film anglo-américain réalisé par Danny Boyle en 2000 et adapté du roman The Beach d'Alex Garland
  • « Le Sable : enquête sur une disparition », par le réalisateur français Denis Delestrac, sera diffusé sur Arte mardi 28 mai 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Anne Daye, « Le sable disparaît (et on n’en parle pas) », Rue89,‎ 24 mai 2013 (lire en ligne).