Peñón de Alhucemas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peñón de Alhucemas
Peñón de Alhucemas vu depuis la côte marocaine
Peñón de Alhucemas vu depuis la côte marocaine
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Revendication par Drapeau du Maroc Maroc
Archipel îles Alhucemas: (Peñón de Alhucemas, isla de Mar et isla de Tierra)
Localisation Mer d'Alboran (mer Méditerranée)
Coordonnées 35° 13′ 00″ N 3° 53′ 00″ O / 35.216667, -3.883333 ()35° 13′ 00″ N 3° 53′ 00″ O / 35.216667, -3.883333 ()  
Superficie 0,15 km2
Point culminant non nommé (27 m)
Géologie Île continentale
Administration
Administration Plazas de soberanía
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Peñón de Alhucemas
Peñón de Alhucemas
Îles d'Espagne

Le Peñón de Alhucemas (rocher d'Alhucemas ou rocher d'Al Hoceïma), encore appelé par les Rifains du nord du Maroc île de Nokkor, est une petite île méditerranéenne au large des côtes du Maroc, qui constitue une des cinq plazas de soberanía espagnoles. Outre l'île elle-même, y sont rattachés deux îlots inoccupés : l'isla de Mar (« île de Mer ») et l'isla de Tierra (« île de Terre ») ; l'ensemble forme les îles Alhucemas. L'île est située à 300 m au large du Maroc, face à la ville d'Al Hoceïma (en espagnol Alhucemas, autrefois Villa Sanjurjo), à 155 km à l'est de Ceuta et 100 km à l'ouest de Melilla.

Description[modifier | modifier le code]

Les territoires espagnols en Afrique.

Administrativement, l'île est rattachée à Melilla.

Le Peñón de Alhucemas est long de 70 m, large de 50 m haut de 27 m, avec une superficie de 15 ha. Il est occupée par un fort, quelques maisons et une église.

L'île de Mer est un îlot plat, de 4 m de hauteur. L'île de Terre est une plateforme rocheuse haute de 11 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence espagnole remonte à 1559 : plusieurs territoires furent concédés à l'Espagne par le sultan saadien Moulay Abdallah al-Ghalib Billah, en échange d'une assistance contre les armées turques.

Le 28 août 1673, Charles II, roi d'Espagne, y envoya une garnison. La souveraineté espagnole a été permanente depuis lors.

Le Peñón durant la Guerre du Rif

Les îles sont situées non loin des points d'atterrissage utilisés par la France et l'Espagne en 1925 pendant la Guerre du Rif.

La souveraineté espagnole est contestée par le Maroc.

Au début du siècle, le rocher était habité par près de 400 personnes (bagnards compris)[1] et comptait de nombreux commerces[1].

Aujourd'hui, le fort accueille quelque 350 militaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mónica Ceberio, Ignacio Cembrero et Miguel González, « Des îlots et des rochers bien encombrants », Courrier international, no 1142,‎ 20 septembre 2012 (ISSN 1154-516X)
    Traduction d'un article paru en espagnol dans El País

Articles connexes[modifier | modifier le code]