Mission impossible (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le jeu vidéo, voir Impossible Mission.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mission impossible.

Mission impossible

Titre original Mission: Impossible
Réalisation Brian De Palma
Scénario David Koepp
Robert Towne
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Espionnage
Sortie 1996
Durée 110 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mission impossible (Mission: Impossible)[1] est un film américain de Brian De Palma, sorti le 23 octobre 1996, et dont les acteurs principaux sont Tom Cruise, Jean Reno et Emmanuelle Béart.

Ce film est le premier opus de la saga cinématographique inspirée par la série télévisée Mission impossible. Ce fut un très grand succès commercial qui a rapporté plus de 450 millions de dollars de recettes au box-office mondial. En France, il est aussi un succès et attire plus de 4 millions de spectateurs dans les salles.

Résumé[modifier | modifier le code]

Jim Pelps, agent de la CIA section FMI ("Force Mission Impossible"), reçoit pour mission d'intercepter un traître, Golytsin. Ce dernier compte s'emparer, lors d'une réunion à l'ambassade américaine de Prague, de la liste NOC, une disquette contenant le nom des agents infiltrés en Europe. L'équipe de Jim est toute choisie: sa femme, Claire, ainsi que les agents Jack Harmon, Sarah Davies, Hannah Williams et son meilleur élément, Ethan Hunt. Mais l'opération tourne au désastre. Jack meurt empalé dans une cage d'ascenseur et Jim est abattu sur le pont Charles et tombe dans le fleuve Vltava, Claire et Hannah sont tuées dans l'explosion de leur voiture. Sarah, qui suivait Golytsin, tombe tout comme lui dans un piège et est mortellement blessée par un tueur qui la poignarde et dérobe la liste "NOC". Ethan, toujours en vie, contacte son supérieur Eugene Kittridge pour l'informer du décès de ses coéquipiers. Kittridge lui donne rendez-vous dans un restaurant de Prague. Là-bas, Kittridge révèle à Ethan que la liste était un leurre pour piéger une "taupe" infiltrée dans l'équipe. Cette taupe, portant le pseudonyme de "Job", comptait revendre la disquette à un trafiquant d'armes connu sous le nom de Max. Comprenant que ses amis sont morts pour presque rien, Ethan commence à s'énerver, d'autant plus que Kittridge le soupçonne d'être la taupe car c'est le seul survivant. Utilisant une tablette de chewing-gum explosif pour détruire l'aquarium géant qui décore le restaurant, provoquant une diversion, Ethan prend la fuite, en sachant que son supérieur va le désavouer.

Retournant à la planque, Ethan entre en contact avec Max. Pour se faire comprendre auprès du trafiquant, il utilise la définition du mot "Job" trouvé dans une vieille Bible. C'est alors que Claire surgit dans l'appartement. Elle explique à Ethan qu'elle a quitté la voiture plus tôt que prévu. Ethan ne la croit pas au début, mais finit par lui faire confiance. Il reçoit alors un message de Max qui fixe un rendez-vous avec lui. Ethan découvre que Max est une femme, et qu'elle a avec elle la fausse liste (récupérée après le meurtre de Golytsin). Malgré ses recommandations, Max commence la lecture de la liste, équipée d'un pisteur pour la localiser. Ethan finit par se faire entendre et aide Max à fuir avant l'arrivée de Kittridge et ses hommes. Séduite par l'attitude de l'espion, elle lui demande de lui ramener la véritable liste "NOC" contre une faramineuse somme d'argent. Ethan accepte, mais qu'à une seule condition qui est de connaître l'identité de "Job".

Ethan doit donc se procurer la liste, en sécurité à Langley, siège de la CIA. Pour cela, il doit se trouver des équipiers, si possible désavoués. Son choix se porte sur Luther Stickell, informaticien renommé, et Franz Krieger, pilote d'hélicoptère brillant et expert en infiltration aux méthodes plutôt violentes. Leur mission est de pénétrer dans le bâtiment déguisés en pompiers, utiliser les conduits d'aération pour se rendre dans la chambre forte et récupérer la disquette. L'opération est un succès et l'équipe met la main sur la liste. De retour à Londres, Ethan se rend compte que Krieger est obnubilé par la liste "NOC" et surtout par l'argent qu'il pourrait en tirer en la revendant. Ethan commence à avoir des soupçons sur sa fidélité et le démasque en lui faisant croire que la liste est entre ses mains et non entre celles de Krieger. Plus tard, à la télévision, il apprend que sa mère et son oncle ont été arrêtés pour trafic de drogue. Comprenant que Kittridge veut le faire craquer. Il téléphone à ce dernier depuis une cabine pour lui dire qu'il fait une grave erreur puis raccroche seulement 3 secondes avant que la CIA ne le localise. C'est alors qu'Ethan reconnaît l'homme de la cabine voisine. C'est Jim Phelps.

Ethan ramène son patron à la planque et lui demande ce qui s'est passé à Prague. Jim lui dit qu'il a vu la taupe, et qu'il s'agissait de Kittridge. Mais Ethan pense tout autre chose. Si Jim était la taupe ? Il avait le contrôle de l'ascenseur, il pouvait donc tuer Jack. Ensuite, il simulait son assassinat sur le pont et sautait dans le fleuve. Claire, pendant ce temps, quittait la voiture et la faisait exploser dès qu'Hannah serait à l'intérieur. Jim pouvait le faire aussi. Mais pour Sarah et Golytsin ? Il leur fallait un complice. Ethan se souvient alors du poignard retrouvé sur le corps de Sarah. Le même que celui de Krieger lorsque celui-ci a tenté de tuer un garde à Langley. C'est donc lui l'autre homme. Ethan décide d'agir. Dans le TGV Londres-Paris, il a donné rendez-vous à Max pour le transfert de la liste "NOC". Kittridge sera là.

Le lendemain, dans le train, Max commence le transfert. Elle envoie Ethan dans le fourgon à bagages pour récupérer son argent. Mais Luther, assis au siège voisin, doit brouiller le transfert pour le retarder suffisamment longtemps pour que Kittridge repère Max. Pendant ce temps, Claire se rend dans le fourgon. Elle tombe sur Jim et lui dit de prendre l'argent avant l'arrivée d'Ethan. Mais c'est à Ethan qu'elle parle, sous le masque de Jim. Soudain, Phelps surgit, récupère l'argent et braque l'espion. Mais Ethan enfile une paire de lunettes-caméra, transmettant l'image de Jim à Kittridge. De plus, Claire se range du côté d'Ethan. Jim, trahi, abat son épouse et assomme son ancien équipier avant de prendre la fuite sur le toit du train. Lorsqu'Ethan se réveille, Claire est morte. Fou de rage, il s'élance sur le toit à la poursuite de "Job". Un hélicoptère tourne dans le ciel. C'est Krieger, venu récupérer Jim. Dans la bataille, Ethan parvient à accrocher le câble de l'hélico au train. Krieger se retrouve coincé à l'approche du tunnel sous la Manche. Avec une habile manœuvre, il arrive à y pénétrer de justesse. Jim parvient à sauter sur l'hélico, suivi par Ethan. Ce dernier colle une tablette de chewing-gum explosif sur le pare-brise et saute. L'explosion désintègre la cabine et Krieger avec. L'appareil pique ensuite du nez et percute la voie, broyant Phelps sous son poids avant de s'encastrer contre le train. Dans le TGV, Kittridge localise Max et procède à son arrestation.

Luther est redevenu un citoyen respectable et il est réinséré à la CIA, Ethan a succédé à Jim Phelps à la tête de l'équipe.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Source[4]

Angleterre
Plateau Albert R. Broccoli 007, Pinewood Studios, Buckinghamshire
Southwark, Londres
South Bank, Lambeth, Londres
Fleet, Hampshire
Gare de Liverpool Street et Ponti's Cafe, Londres
Tate Britain, Millbank, Cité de Westminster, Londres
Tower Bridge, Londres
États-Unis
Champaign, Illinois
State Highway 313, Moab, Utah
Drake Hotel, Near North Side, Chicago, Illinois
McLean, Virginie
Washington, district de Columbia
République tchèque
Pont Charles, Prague
Europa Hotel, Prague
Lichtenstein Palace, Île Kampa, Prague
Musée national de Prague, Prague
Écosse
voie de chemin de fer Glasgow-Dumfries-Carlisle

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Peter Graves devait reprendre son rôle de Jim Phelps dans ce film faisant suite aux deux séries auxquelles il avait participé. Mais il a refusé de jouer étant donné que son rôle a été perverti. En effet, dans le film on apprend à la fin que Jim Phelps est un traître alors qu'il n'a jamais trahi son pays et ses missions depuis plus de 30 ans selon Peter Graves.

Brian De Palma voulait Juliette Binoche pour le rôle de Claire.

Tournage[modifier | modifier le code]

Il s'agit du film de sa carrière où Brian De Palma jouit de la plus grande liberté[5]. Tom Cruise produit le film et le studio de production est tellement persuadé de sa réussite commerciale future qu'il est possible au réalisateur de retourner certaines scènes si De Palma estime qu'elles ne sont pas réussies[5]. Brian De palma a été choisi pour réaliser ce film par Tom Cruise et, s'ils ont parfois des désaccords, ils arrivent selon le réalisateur à trouver des solutions qui les satisfont tous deux[5].

Libertés prises avec la réalité[modifier | modifier le code]

  • Parmi les libertés prises avec la réalité, on relève, dans la scène se déroulant dans le tunnel sous la Manche, que le train sur lequel se trouve Ethan Hunt, interprété par Tom Cruise, croise un autre train. Ce croisement est impossible dans le tunnel en question, dans la mesure où les trains allant de France vers l'Angleterre ont un tunnel propre, et que les trains faisant le chemin opposé ont aussi le leur propre.
  • Les caténaires du TGV ont mystérieusement disparu des scènes... Cela permet à l'hélicoptère de Krieger de s'approcher très près du train. On remarquera cependant que jusqu'en 2007, l'alimentation électrique de l'Eurostar en Angleterre se faisait par un troisième rail, les erreurs ou libertés prises avec la réalité se compensent.
  • Le plan de vue aérien du TGV, au début de la scène du train, nous montre un wagon dont les freins sont censés être bloqués, un voyant est en rouge sur la façade du train.
  • Dans la même scène, une rame de TGV Atlantique - les billets de train indiquent d'ailleurs de Londres à Paris Montparnasse et non Paris Nord, les deux billets portent le même numéro de siège - a été utilisée en lieu et place d'une rame du parc Eurostar.
  • Lorsque Jack Harmon se trouve dans la cage d’ascenseur, il est précédemment monté par une échelle par laquelle il était censé pouvoir descendre. Or, quand l'ascenseur monte, cette échelle n'est plus là. De plus, il ne serait pas monté sur le toit d'un ascenseur sachant qu'il risquait la mort si celui-ci montait.

Musique[modifier | modifier le code]

Mission Impossible : Music from and Inspired by the Motion Picture

Bande originale par Divers artistes
Sortie 14 mai 1996
Enregistré 1995-1996
Langue anglais
Label Island Records
Critique

Singles

(Theme from) Mission Impossible

Mission Impossible: Music from and Inspired by the Motion Picture est la bande originale du film. Le titre phare est la reprise du thème original de Lalo Schifrin par deux des membres de U2, Adam Clayton et Larry Mullen, qui se classera 7e au Billboard Hot 100. L'album a été également un succès, atteignant notamment la 16e position du Billboard 200.

Liste des titres
  1. (Theme from) Mission Impossible - Adam Clayton & Larry Mullen, Jr. (3:27)
  2. Spying Glass - Massive Attack (5:21)
  3. I Spy - Pulp (5:56)
  4. Impossible Mission - Danny Elfman (5:35)
  5. Headphones - Björk (5:40)
  6. Weak - Skunk Anansie (3:31)
  7. On & On - Longpigs (4:11)
  8. Claire - Danny Elfman (2:55)
  9. Dreams - The Cranberries (4:13)
  10. You, Me And World War III - Gavin Friday (4:28)
  11. So - Salt (3:33)
  12. Trouble - Danny Elfman (3:32)
  13. No Government - Nicolette – (5:31)
  14. Alright - Cast (3:35)
  15. The Dance of the Butterflies - Benjamin Orr (7:02)
  16. Mission: Impossible Theme (Mission Accomplished) - Adam Clayton & Larry Mullen, Jr. (3:05)

Composition originale[modifier | modifier le code]

Le label Point Music a également commercialisé la composition de Danny Elfman le 28 juin 1996. À l'origine, Alan Silvestri avait été engagé pour composer la musique du film. Mais après un conflit avec la production, il a quitté le projet[7].

Liste des titres
  1. Sleeping Beauty (2:28)
  2. Mission : Impossible Theme - Lalo Schifrin (1:02)
  3. Red Handed (4:21)
  4. Big Trouble (5:33)
  5. Love Theme? (2:21)
  6. Mole Hunt (3:02)
  7. The Disc (1:54)
  8. Max Found (1:02)
  9. Looking For "Job" (4:38)
  10. Betrayal (2:46)
  11. The Heist (5:46)
  12. Uh-Oh! (1:28)
  13. Biblical Revelation (1:33)
  14. Phone Home (2:25)
  15. Train Time (4:11)
  16. Menage a Trois (2:55)
  17. Zoom A (1:53)
  18. Zoom B (2:54)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Saga Mission impossible[modifier | modifier le code]

Titre français Année Réalisateur Acteur principal Budget Total Box-office
Mission impossible 1996 Brian De Palma Tom Cruise 78 000 000 $ 456 481 886 $
Mission impossible 2 2000 John Woo 125 000 000 $ 546 209 889 $
Mission impossible 3 2006 J. J. Abrams 150 000 000 $ 397 501 348 $
Mission impossible : Protocole Fantôme 2011 Brad Bird 145 000 000 $ 679 400 000 $
Mission impossible 5 Date de sortie : inconnue Christopher McQuarrie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alors que le titre français fait d'"impossible" un adjectif qualificatif, la graphie originale le traite comme un substantif. La traduction exacte serait donc : « Mission : L'Impossible ».
  2. Liste détaillée des scénaristes - Internet Movie Database
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Lieux de tournage - Internet Movie Database
  5. a, b et c Fernando Gonzo, « La Vie de Brian », So Film, no 16,‎ décembre 2013, p. 32-33
  6. (en) Critique B.O. - Allmusic
  7. (en) Alan Silvestri disavowed - Run Movies.eu
  8. (en) Distinctions - Internet Movie Database