Fourgon à bagages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fourgon à bagages Dmsz des ÖBB.
Un fourgon à bagages restauré du Canadian National Railway exposé à Waterloo, Ontario, Canada.
Un fourgon à bagages historique allemand DEV55, avec compartiment postal.

Le fourgon à bagages est un véhicule d’accompagnement des trains de voyageurs permettant l’acheminement des bagages des passagers jusqu’à la gare de destination.

Il contient un ou plusieurs compartiments à bagages, éventuellement douanable, dotés de larges accès, fermés généralement par des portes coulissantes ou des rideaux mécaniques. Généralement, on y trouve aussi un compartiment de service pour le personnel. Les fourgons modernes (signalés par la lettre s) sont équipés d'un couloir, ce qui leur permet d’être placés n’importe où à l’intérieur d'un train tout en maintenant l’intercirculation entre les voitures voyageurs.

Il est fréquent que les fourgons soient situés dans des voitures mixtes accueillant aussi des passagers ou dans des rames automotrices. On trouve même, notamment en Suisse, des fourgons automoteurs, servant à la fois de locomotive et de fourgon à bagages, tel que le Deh 4/4 de la MGB.

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu’au milieu du XXe siècle, les fourgons à bagage étaient situés directement derrière la locomotive. Ils servaient ainsi de tampon protégeant en cas d’accident les voitures en bois particulièrement vulnérables de l’époque.

Aujourd’hui les voitures accueillant les passagers offrent de plus en plus des espaces de rangement des valises ou mais aussi des poussettes ou vélos, ou encore pouvant accueillir les personnes en fauteuil.

Exemples de fourgons à bagages[modifier | modifier le code]

Fourgons de la CIWL[modifier | modifier le code]

Fourgon CIWL Orient-Express n° 1286.

Les premiers fourgons utilisés par la CIWL étaient en bois. Puis à l'époque des voitures métalliques, on vit apparaître :

  • 1926 : 12 fourgons (n° 1245-1256) en acier de type « Nord-Express » à 4 portes par flanc et lanterneau central, livrée bleue, réalisés par la Compagnie Générale de Construction, 50 t, longueur 23.452 m, entraxe 16 m, largeur 2.822 m, hauteur 4.160 m, charge maximale 10 t, 4 compartiments à bagages, couchettes, 1 WC et 1 douche pour le personnel, bogies P, 140 km/h, retirés du service en 1963 ; modélisé par Jouef à partir de 1964.
  • 1927 : 3 fourgons-trucks[1] de type « Flèche d'Or » (n° 1257-1259) à partie centrale métallique pour le personnel, logée entre 2*2 conteneurs en bois tôlé ; longueur 17.48 m, entraxe 10.90 m, caisse centrale de 5.66 m ; retrait en 1955-1956.
  • 1928/29 : 14 fourgons F (n° 1663-1276) type « Orient-Express », dont 5 pour le Sud-Express avec livrée crème et marron[note 1], les autres étant bleus ; 3 portes par flanc, vigie au 1/3, bogies PP à roues Ø1050 aptes aux 120 km/h (puis 140), 1 WC, un compartiment pour chef de train et 3 compartiments à bagages dont un douanable.
  • 1929 : 20 fourgons-douche F (n° 1277-1296) type Orient-Express à 3 portes par flanc, entraxe 14.25 m, identiques aux précédents avec en plus 1 douche accessible à la clientèle ; ces deux dernières séries ont été construites par Metropolitan au Royaume-Uni.
  • 1939-1940 : 6 fourgons pour le Taurus-Express (n° 1320 à1325) réalisés par la C.G.M. Marly.

La compagnie utilise deux fourgons par train de voitures Pullman, un derrière la locomotive, l'autre en fin de convoi. Tous sont équipés d'une vigie qui barre le toit.

Un fourgon de type « Nord-Express » a été vendu aux PTT pour l'acheminement des journaux, suivi de quelques autres.

Fourgons de la DB[modifier | modifier le code]

  • MDyg986 fourgons « de fortune » réalisés à partir des voitures Behelfsschnellzugwagen MC 4i-44 [1] à caisse en bois et armature métallique en croisillon, construites par WUMAG en 1944.
  • Dms902, 181 exemplaires de type UIC-X, à toit arrondi. Les Dms902 non transformés mutés à DB régio ont été renumérotés Dms920 en 1996[2].
  • Dms905, 177 exemplaires, à toit droit (Steildach). Les Dms905 non transformés mutés à DB régio ont été renumérotés Dms922 en 1996.
  • Dmd906, ex Dms905 affectés au transport des vélos. Livrée rouge DB AutoZug.

Fourgons de la SNCB[modifier | modifier le code]

Fourgons de la SNCF[modifier | modifier le code]

Modèle réduit du fourgon SNCF Dqm ex P.O. de type OCEM 1929 à rivets apparents et vigie.
Fourgon PLM à 3 essieux
Fourgon métallisé Est à bogies.

Outre les fourgons ci-dessous, il existe des fourgons à bagages s'intégrant à des séries de voitures comme les Rapides Nord ou les OCEM à rivets apparents.

Fourgons Dd2 Nord[modifier | modifier le code]

Le fourgons Dd2 Nord à 2 essieux a été produit à 180 exemplaires[3]. Ils ont participé au trafic trans-Manche et ont été retirés en 1981.

Fourgons OCEM 1930[modifier | modifier le code]

Le fourgons OCEM à rivets apparents à 2 essieux, de longueur 13.630 m, a été livré de 1930 à 1938. Il existe une version Dqm à vigie. Sa vitesse maximale est de 140 km/h. Il a été retiré du service en 1977.

  • Modélisme : le fourgon OCEM 30 Dqm est préparé en HO par REE Modèles (2012).

Fourgons PLM à 3 essieux[modifier | modifier le code]

Le fourgons PLM à 3 essieux [3] a été produit à 1395 exemplaires. Le Dp 27343 est conservé à la Cité du train de Mulhouse.

Fourgons Est à bogies[modifier | modifier le code]

Le fourgons Dqd2myi Est à bogies est un fourgon métallisé de 30 t et long de 17.470 m de type Dd2 réalisés entre 1951 et 1957 avec des bogies de récupération. 52 exemplaires de type Dd2s disposent d'un couloir latéral permettant l'intercirculation quand le fourgon est inséré à l'intérieur de la rame. Il pouvait rouler à 140 km/h et a été retiré du service en 1982.

  • Modélisme : le fourgon Est à bogies a été produit en HO par Jouef (de 1961 à 1978).

Fourgons U 52[modifier | modifier le code]

Le fourgon U 52 (comme unifié commandé en 1952) de la SNCF est un fourgon à 2 essieux de type Dd2 très proche du fourgon OCEM 38. Produit en 50 exemplaires, il est entré en service en 1954 et a quitté l'effectif en 1978.

Fourgons Dd4s[modifier | modifier le code]

Le fourgon Dd4s métallisé Ouest provient de la métallisation en 1961 d'anciens véhicules de 1910-1914. Il préfigure les fourgons DEV AO (cf. ci-après) mais est monté sur des bogies type X État (XDR1). Ce fourgon a été livré à l'Ouest (10 unités) et au Sud-Est (24 unités) sous la numérotation UIC 51 87 95-40 213 à 246 Dd4s. Ils ont été retirés du service en 1985.

Le fourgon DEV Dd4s, ou fourgon « UIC », est un fourgon de la SNCF, de 31 t et 20 m de long. Ses bogies Y24B lui permettent de rouler à 150 puis à 160 km/h. De type Dd4s (4 compartiments douaniers et un couloir d'intercirculation), il a été produit en 180 exemplaires de 1964 à 1980 pour être réformé en 1997. Il y eut 4 commandes : deux de 40 fourgons en 1962 et 1963, deux autres de 50 exemplaires en 1970 et 1972.

  • Modélisme : le fourgon DEV Dd4s a été modélisé en HO par Jouef, Roco

Fourgons MC 76[modifier | modifier le code]

Dans un souci de standardisation, la SNCF a commandé 240 exemplaires d'un fourgon de 20 m présentant des points communs avec les voitures Corail [4]. Montés sur des bogies Y24B2, ils pouvaient rouler à 200 km/h. Ils ont été livrés de 1977 à 1980 :

  • 80 Dd2s (mise en service : 1977),
  • 160 Dd2 (mise en service : 1978).

Les premiers étaient dotés de la livrée C 160 (vert garrigue et gris aluminium) puis la livrée Corail (gris clair et gris foncé, portes vermillon) s'est généralisée. Ils étaient tous équipés de deux compartiments verrouillés pour les transports sous douane. Les 80 Dd2s disposaient d'un couloir latéral d'intercirculation ce qui permettait de les placer en milieu de rame. Deux fourgons ont été aménagés avec des box pour le transport des chevaux de compétition. Certains ont été vendus aux CFF, et d'autres sont utilisés par l'agence d'essais ferroviaires pour ses trains d'essais. Les fourgons MC 76 vendus aux CFF, sont utilisés, de nos jours, principalement pour le transport des vélos, sur les trains IC. Certains fourgons MC 76 sont utilisés pour les trains de pèlerinages transportant des malades couchés.

  • Modélisme : le fourgon MC 76 est proposé en HO par Roco dans les 2 livrées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. fourgons n° 1271-72 et 1274-76 affectés à l'Espagne.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]