Peter Graves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graves.

Peter Graves

Description de cette image, également commentée ci-après

Peter Graves en octobre 2009.

Nom de naissance Peter Aurness
Naissance
Minneapolis, Minnesota
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 83 ans)
Los Angeles, Californie
États-Unis
Profession Acteur
Films notables Y a-t-il un pilote dans l'avion ?
Séries notables Mission impossible

Peter Graves, de son vrai nom Peter Aurness, est un acteur et réalisateur américain, né le à Minneapolis dans le Minnesota (États-Unis), et mort le [1] à Pacific Palisades, Los Angeles, Californie (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est surtout célèbre pour avoir interprété Jim Phelps, le cerveau des opérations dans la série Mission Impossible. Il est aussi le jeune frère de James Arness, acteur et producteur américain (né le et mort le ) vedette de la série Gunsmoke.

Peter Graves grandit dans le Minnesota puis est speaker à la radio dès l'âge de 16 ans à Minneapolis. Après avoir passé deux ans dans l'US Air Force, il étudie l'art dramatique à l'Université du Minnesota. Il commence à apparaître au cinéma et à la télévision au début des années cinquante : il tient notamment des rôles secondaires dans Stalag 17 de Billy Wilder (1953) et dans le film-culte La Nuit du chasseur de Charles Laughton (1955) où il interprète le compagnon de cellule de Robert Mitchum qui a caché un important butin que ce dernier va chercher à récupérer. À cette époque, Peter Graves est aussi la vedette de films moins importants, notamment des westerns.

Après être déjà apparu dans plusieurs séries télévisées, Peter Graves devient une vedette populaire avec le rôle de Jim Phelps qui dirige l'équipe de Mission impossible à partir du début de la deuxième saison en 1967. Il tiendra le rôle dans cent quarante-trois épisodes jusqu'à la fin de la série, en 1973. La suite de sa carrière ne lui offre pourtant pas de rôles mémorables, jusqu'au personnage délirant du commandant de bord de Y a-t-il un pilote dans l'avion ? en 1980 et la suite deux ans plus tard. Sa prestation est à la hauteur de celles de ses partenaires (notamment Leslie Nielsen et Lloyd Bridges, futurs « abonnés » au genre parodique) et il fait preuve d'auto-dérision en parodiant dans une scène du second film son personnage de Mission impossible.

En 1988, Peter Graves, toujours associé au rôle qui l'a rendu mondialement célèbre, reprend (à l'instar de Patrick MacNee et son rôle de John Steed) le rôle de Jim Phelps dans une nouvelle série : Mission impossible, 20 ans après qui s'arrêtera au bout de deux saisons et trente-cinq épisodes. Par la suite, il ralentit le rythme de ses tournages, n'apparaissant plus que rarement au cinéma ou en guest star dans plusieurs séries télé, comme Sept à la maison où il interprétait le grand-père dans plusieurs épisodes (entre 1997 et 2007), et récemment un épisode de Dr House (2005) et de Cold Case (2006).

On retiendra également dans sa carrière, deux participations à deux grosses productions que sont Les Valeurs de la famille Addams et Men in Black 2 toutes deux réalisées par Barry Sonnenfeld.

Au milieu des années 1990, Brian De Palma adapte la célèbre série Mission : Impossible au cinéma. Le rôle de Jim Phelps est alors proposé à son célèbre interprète, mais Peter Graves le refuse, détestant que le scénario fasse de Phelps un traitre. Le rôle sera alors confié à Jon Voight.

Il meurt le à son domicile de Los Angeles, quatre jours avant ses 84 ans[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. New York Times, consulté le 15 mars 2010.
  2. Article du journal Le Monde concernant le décès de Peter Graves