Jours de tonnerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jours de tonnerre

Titre original Days of Thunder
Réalisation Tony Scott
Scénario Robert Towne
Sociétés de production Don Simpson/Jerry Bruckheimer Films
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, comédie dramatique
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jours de tonnerre (Days of Thunder) est un film américain réalisé par Tony Scott, sorti en 1990.

L'action se passe dans le milieu de la compétition automobile NASCAR.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cole Trickle (Tom Cruise) est un pilote de talent mené par l'impérieux besoin d'être le meilleur. Découvert par Tim Daland (Randy Quaid), Cole va faire équipe avec un entraîneur légendaire, Harry Hodge (Robert Duvall) pour gagner la course de Daytona 500. Mais un terrible accident se produit. Cole, avec sa voiture no 46 percute son meilleur ennemi sur la piste Rowdy Burns (Michael Rooker), voiture no 51, et ils partent tous les deux pour l'hôpital. Ils deviendront par la suite de très bons amis.

Avec l'aide de la belle doctoresse Claire Lewicki (Nicole Kidman), il va ré-apprendre à se concentrer, retrouver le courage nécessaire pour courir ainsi que l'envie de gagner. Mais lorsque Cole revient à la compétition, Tim Daland lui a déjà trouvé un remplaçant, Russ Wheeler (Cary Elwes). Cole ne supporte pas d'être mis au rang de second pilote et il va percuter Russ à la fin d'une course, ce qui va entraîner son licenciement et celui de son entraîneur, Harry Hodge. Par la suite, on apprend que Rowdy Burns ne pourra plus jamais revenir sur la piste, lui qui a été durement blessé dans l'accident et qui souffre d'une hémorragie interne. Il demande alors à Cole Trickle de gagner le Daytona 500 sur sa voiture no 51. Cole accepte et réussit à convaincre Harry de revenir sur les circuits. La voiture est prête à temps, mais avant la course, Harry s'aperçoit qu'il y a une fuite d'huile sur la voiture. Tim Daland, qui n'a pas oublié ce que Cole et Harry ont fait pour son écurie, prête un moteur à Harry pour la voiture no 51. Suite à un autre problème pendant la course, Cole est obligé de s'arrêter à son stand alors que la voiture de sécurité est en piste. Il doit absolument repartir devant elle sous peine d'avoir un tour de retard sur les premiers et de perdre ainsi toute chance de victoire. Il repart à temps grâce aux mécaniciens de son écurie et à Tim Daland qui a ordonné à ses mécaniciens d'aller pousser la voiture avec ceux de Harry. Il dit même pour justifier son geste ; « C'est mon moteur qui est là dedans et c'est pour ça que j'ai poussé la voiture... ». Cole finira par gagner la course, devançant de justesse Russ Wheeler au dernier tour.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur exécutif : Gerald R. Molen
Drapeau des États-Unis États-Unis : Paramount Pictures
Drapeau de la France France : United International Pictures
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Caméos de personnalités du monde automobile 

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]