Danny Elfman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elfman.

Danny Elfman

Description de l'image  Danny Elfman cropped.jpg.
Informations générales
Nom Daniel Robert Elfman
Naissance (60 ans)
Drapeau : États-Unis Amarillo
Activité principale Compositeur
Genre musical Musique de film
Années actives 1976 -
Site officiel Elfman.cinemusic.net

Danny Elfman, né Daniel Robert Elfman le à Amarillo (Texas), est un compositeur américain de musique de films, ancien leader du groupe de rock et de new wave Oingo Boingo. Il a composé la musique de la plupart des films de Tim Burton, de plusieurs films de Sam Raimi ainsi que les thèmes musicaux des génériques des séries télévisée Les Simpson, Flash et Desperate Housewives. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses compositions originales et a été nommé quatre fois pour l'Oscar de la meilleure musique de film.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Milton Elfman, enseignant dans l'United States Air Force, et de Blossom Elfman (née Bernstein), romancière, ainsi que le frère cadet de Richard Elfman[1]. Il grandit dans le quartier de Baldwin Hills, au sud de Los Angeles. En 1971, il quitte le lycée pour rejoindre son frère à Paris, jouant du violon dans une compagnie théâtrale Le Grand Magic Circus, puis voyage en Afrique pendant un an[2]. Il y acquiert son intérêt pour la musique africaine mais tombe gravement malade, atteint de paludisme. Après s'être rétabli, il retourne aux États-Unis[3].

Il rejoint en 1973 la formation musicale créée par son frère, The Mystic Knights of Oingo Boingo, et en devient le leader en 1976 quand Richard quitte le groupe. Ce groupe rock « main stream » explore de nouveaux champs musicaux comme le ska[2]. Il décide de quitter la formation en 1995[4]. Il compose sa première musique de film pour Forbidden Zone (1982), réalisé par son frère. En 1985, il rencontre Tim Burton et compose la musique de son premier long métrage, Pee-Wee Big Adventure. Cela marque le début d'une amitié et d'une longue collaboration entre les deux hommes[5], seulement interrompue par une brouille de trois ans entre les deux hommes survenue à l'occasion de l'enregistrement de la musique de l'Étrange Noël de monsieur Jack (1993)[6]. Il prête par ailleurs sa voix à trois personnages dans ce film d'animation  : Jack (pour les chants), Gram (l'un des trois enfants) et le clown. Il prête à nouveau sa voix à des personnages dans Charlie et la Chocolaterie où il interprète les voix des Oompas Loompas pendant les chants et dans Les Noces funèbres pour la voix de Bonejangles. Les seuls films de Burton dont il n'a pas composé la musique sont Ed Wood (1994), remplacé par Howard Shore, et Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007), utilisant des chansons pré-existantes de Stephen Sondheim.

En dehors de ses collaborations avec Burton, Elfman a également composé les thèmes de la série animée télévisée Les Simpson de Matt Groening ainsi que des séries Les Contes de la crypte et Desperate Housewives. Au cinéma, il a notamment composé les bandes originales de Dick Tracy (1990), Mission impossible (1996), Men in Black (1997), Will Hunting (1997), Chicago (2002) et de plusieurs films réalisés par Sam Raimi, dont les deux premiers Spider-Man. En 2005, il crée au Carnegie Hall de New York sa première œuvre de musique classique, Serenada Schizophrana, composée pour l'American Composers Orchestra[4].

Il s'est marié le 29 novembre 2003 avec l'actrice Bridget Fonda[7] et a un fils prénommé Oliver, né en 2005. Il a deux autres enfants, Lola et Molly, nées en 1979 et 1984 d'un premier mariage[1].

Influences[modifier | modifier le code]

Danny Elfman déclare être influencé dans son œuvre par Nino Rota et Bernard Herrmann[8], ainsi que par Erich Wolfgang Korngold, Max Steiner et Franz Waxman[9]. Parmi les compositeurs de musique classique qui l'ont influencé, il cite les noms de Béla Bartók, Philip Glass, Lou Harrison, Carl Orff, Harry Partch, Sergueï Prokofiev, Maurice Ravel, Erik Satie, Igor Stravinsky et Piotr Ilitch Tchaïkovski[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Compositeur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Ludographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Compositeur[modifier | modifier le code]

Parcs à thèmes[modifier | modifier le code]

Compositeur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Danny Elfman. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[12].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Danny Elfman Biography », sur Filmreference.com (consulté le 29 avril 2012)
  2. a et b (en) « Danny Elfman », sur mixonline.com (consulté le 29 avril 2012)
  3. (en) Chelle Vaughn, « Danny Elfman », sur boingo.org (consulté le 29 avril 2012)
  4. a et b (en) « Danny Elfman », sur Discogs (consulté le 29 avril 2012)
  5. (en) Frederic Silber, « Danny Elfman: Wunderkind of Filmmusic », sur boingo.org (consulté le 29 avril 2012)
  6. (en) Tim Burton et Mark Salisbury, Burton on Burton, Faber & Faber,‎ 2006 (ISBN 0-5122-925-3), p. 137-144
  7. (en) Stephen Silverman, « Bridget Fonda's Boingo Wedding », sur people.com (consulté le 29 avril 2012)
  8. « Interview dans Dreams to Dreams N°2 », sur bluntinstrument.org (consulté le 29 avril 2012)
  9. (en) Rick Florino, « Danny Elfman Talks Tim Burton Scores, Bernard Herrmann's Influence and More », sur artistdirect.com (consulté le 10 juin 2012)
  10. (en) Jessica Lustig, « So Danny Elfman Walks into Carnegie Hall », sur americancomposers.org (consulté le 10 juin 2012)
  11. (en) http://filmmusicreporter.com/2011/03/13/danny-elfman-to-write-music-for-disneyland-hong-kongs-mystic-manor-ride/
  12. (en) « Awards for Danny Elfman », sur Internet Movie Database (consulté le 29 avril 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]