Panic Room (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Panic room

Panic Room

Titre québécois La Chambre forte
Réalisation David Fincher
Scénario David Koepp
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 2002
Durée 112 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Panic Room ou La Chambre forte au Québec, est un film américain réalisé par David Fincher, sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Meg Altman, récemment séparée d'un époux ayant fait fortune dans l'industrie pharmaceutique, et sa fille Sarah, diabétique, arrivent à New York et emménagent dans une grande maison équipée d'une panic room, pièce aux allures d'abri anti-atomique, destinée à servir de refuge aux occupants en cas d'agressions extérieures. Plutôt claustrophobe et ne jugeant pas l'installation très utile, le premier soir, Meg essaye de désamorcer celle-ci et y arrive partiellement. Malheureusement, dès la première nuit, trois malfrats pénètrent dans la maisonnée endormie. Meg surprend les intrus sur les caméras vidéos dont la maison est truffée, et elle et Sarah courent se réfugier dans la « panic room ». Mais c'est justement dans cette « panic room » que les malfaiteurs veulent se rendre, car c'est là que se trouve une fortune colossale... De plus, Sarah, étant diabétique insulino-dépendante, doit prendre ses médicaments qui se trouvent en dehors de la pièce. Que faire si l'on ne peut sortir ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film marque une étape dans l'industrie car il a été complètement « prévisualisé », c’est-à-dire qu'une simulation informatique a été générée en trois dimensions avant même le début du tournage proprement dit du film. Cette technique a permis de réaliser des plans spectaculaires, comme celui où la caméra amène le spectateur d'un étage à un autre en traversant le plancher, ou encore celui où elle passe dans l'anse d'une cafetière pour terminer dans une serrure de porte.
  • Nicole Kidman devait, à l'origine, jouer le rôle principal mais a dû annuler sa participation au bout de 18 jours de tournage, en raison d'une blessure au genou qu'elle a contractée sur le tournage de Moulin Rouge.
  • Jodie Foster était censée présider le jury du Festival de Cannes l'année du tournage du film, mais elle a préféré travailler avec Fincher. Pour l'anecdote : en 1997, elle était censée travailler avec lui sur The Game (1997) et interpréter le rôle qui fut finalement tenu par Sean Penn ; la boucle fut bouclée en 2006 lorsque Jodie Foster joua dans Flight Plan, un rôle originellement écrit pour Penn.
  • Sarah, une des occupantes retranchées, est diabétique en hypoglycémie, avec un taux de sucre qui se dégrade au fur-et-à-mesure, ce qui introduit un compte à rebours dans l'intrigue. Une injection de glucagon est réalisée pour faire remonter le taux de sucre dans son sang, et ainsi éviter le coma diabétique hypoglycémique. Elle se défend par ailleurs d'un de ses agresseurs en lui injectant de l'insuline, susceptible elle, en faisant baisser le taux de sucre dans le sang, de causer un même coma hypoglycémique.

Lien externe[modifier | modifier le code]