Body Double

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Body Double

Réalisation Brian De Palma
Scénario Brian De Palma
Robert J. Avrech
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Delphi II Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 1984
Durée 114 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Body Double est un film américain réalisé par Brian De Palma, sorti en 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors qu'il interprète un vampire sanglant, Jake Scully ne parvient pas à sortir de son cercueil. Cet acteur de « séries Z » est claustrophobe. Son réalisateur le somme de rentrer se reposer. Il rentre chez lui et trouve sa femme au lit avec un autre. Obligé de quitter son domicile, il accepte l'offre de Sam, un acteur avec qui il a lié connaissance lors d'une audition : garder sa belle maison sur les hauteurs de Los Angeles (la Chemosphere). Sam lui dévoile son activité favorite : observer sa voisine avec une longue-vue, qui chaque soir se met en scène dans son appartement. Le lendemain soir, Jake épie la jeune femme et découvre qu'il n'est pas le seul à regarder le spectacle…

Un mystérieux Indien épie lui aussi. Plus tard dans la soirée, Jake voit aussi le mari de sa voisine se disputer avec elle et la frapper avant de partir. Le lendemain, Jake croise la jeune femme en voiture. Elle est suivie par l'Indien. Jake la suit à son tour jusqu'à un centre commercial. Elle a rendez vous avec son amant dans un hôtel en bord de mer et s'achète de la lingerie pour l'occasion. Jake essaie de lui parler mais victime de sa claustrophobie dans un ascenseur il échoue. Elle reprend sa voiture et dépose la culotte qu'elle vient d'acheter dans une poubelle. Jake la récupère et continue de filer sa voisine. Il la retrouve sur une plage. L'Indien est toujours là. Elle est au téléphone, son amant ne viendra pas. Jake l'aborde enfin. Elle a vu qu'il la suivait… À cet instant l'Indien dérobe son sac. Jake le poursuit jusqu'à l'entrée d'un tunnel, mais à l'intérieur, il est de nouveau paralysé. Il perçoit l'Indien prendre quelque chose dans son sac, et part en courant. Jake rassemble les affaires de la jeune femme, et découvre son identité : Gloria Revelle. La jeune femme arrive en courant, et découvre Jake prostré dos au mur et l'aide à sortir. Gloria tente de savoir pourquoi il la suit, ne sachant quoi répondre Jake l'embrasse langoureusement. Le soir venu, Jake essaie de téléphoner à Gloria sans se décider. Il regarde par son télescope ce qui se passe chez elle. Il voit que l'Indien est entré chez Gloria et vide le coffre qui est dans sa chambre. Gloria rentre. Jake lui téléphone, il a juste le temps de la prévenir avant que l'Indien ne tente de l'étrangler avec le fil du téléphone. Jake se précipite chez Gloria. Malheureusement il arrive trop tard. Attaqué par le chien de Gloria, un énorme husky, il ne peut la sauver…

Interrogé par la police, Jake fait un piètre témoin. Voyeur avec une culotte dépassant de sa poche, il se fait houspiller par l'inspecteur chargé de l'enquête. Celui-ci apprend à Jake que Gloria était riche et qu'on soupçonne le mari Alexander Revelle mais avec le témoignage de Jake il est disculpé…

Un soir alors qu'il regarde un porno à la télé, il reconnaît dans la gestuelle de l'actrice Holly Body la chorégraphie du strip-tease de Gloria. Pour interroger l'actrice, Jake passe une audition pour un film pornographique avec elle. Il la ramène à l'appartement. Holly lui avoue avoir été engagé pour faire un strip-tease dans la maison de Gloria. Sam téléphone. Jake fait écouter la voix de celui-ci à Holly. Elle reconnaît celle de l'homme qui l'a engagée. Puis s'en va, irritée par les mensonges de Jake. Sam n'a en réalité pas cessé de les observer. Jake appelle la police mais reste toujours peu crédible. Il décide de se rendre au commissariat. Arrêté à un barrage de police, il voit Sam assommer Holly dans une voiture en avant de la file. Il la suit jusqu'à un réservoir surplombant Los Angeles. L'Indien est en train de creuser une tombe. Dans la voiture, le chien de Gloria se met à aboyer dévoilant la présence de Jake. Il se bat avec l'Indien et découvre que c'est un déguisement. L'Indien est en réalité Sam alias Alexander Revelle. Revelle jette Jake dans la tombe qu'il vient de creuser. Jake est paralysé par sa claustrophobie. Revelle lui dévoile alors la machination. Il a utilisé la claustrophobie de Jake pour monter cette machination et se fabriquer un alibi avec le personnage de l'Indien, lui permettant de tuer Gloria. Jake, paralysé, revit alors la scène du début. Il se voit coincé dans le cercueil du vampire sanglant, incapable d'en sortir. Mais cette fois il décide de se battre. Lorsque le réalisateur crie « action », Jake se lève de sa tombe et affronte Alexander. Le chien s'échappe de la voiture. Il se jette sur les deux hommes et fait chuter Alexander dans le canal du réservoir en tombant avec lui.

La scène finale montre Jake poursuivant le tournage du film de vampire, avec une scène où il vampirise une femme nue dans sa douche. Le metteur en scène dit « coupez » lorsque Jake plante ses dents dans la jugulaire et caresse le sein de sa victime. On remplace la jeune première par une body double (une doublure pour le corps) et on met en place un plan rapproché poitrine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Distribution[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2011). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Body Double est l'un des films phares de Brian De Palma. C'est un échec en salle mais il a depuis conquis un certain nombre de fans notamment grâce au roman de Brett Easton Ellis American Psycho dont le personnage principal Patrick Bateman est fasciné par le film[2].

Le film reprend et développe les thèmes capitaux de l'œuvre du cinéaste. Le canevas est hitchcockien et procède d'un mélange de deux films du maître du suspense : Fenêtre sur cour pour l'homme qui épie sa voisine et Sueurs froides pour la femme morte qui revient (avec une couleur de cheveux différente). Le voyeurisme y tient donc une large place mais toujours avec un effet de grossissement par rapport à Alfred Hitchcock[3]. Le héros utilise une énorme lunette de vue (symbole très phallique) pour observer sa voisine dont la doublure est une actrice de films pornographiques. Plusieurs analystes s'appuient sur ce film pour montrer que l'œuvre de De Palma repose sur un travail de dévoilement de l'œuvre hitchcockienne, essentiellement sur le plan de la sexualité.

Par ailleurs, on peut avoir une lecture psychanalytique du film. Jake est sexuellement impuissant. Au début du film il est figé, incapable de bouger ce qui traduit par antinomie son incapacité à avoir une érection. De retour chez lui, il surprend sa compagne pendant qu'elle a un orgasme énorme avec un autre. Lors d'un cours de théâtre tournant à la psychanalyse, il dévoile son incapacité à agir. En fait Jake subit le poids d'une castration par rapport à l'autorité. Il se heurte à toutes les formes de celle-ci (metteur en scène, professeur de théâtre, policier…) et vit dans un monde écrasé de symboles phalliques. Victime de la mise en scène de Sam Bouchard/Alexander Revel, il va devoir affronter cette déficience. D'abord en ayant une relation sexuelle en public avec l'actrice de films pornographiques Holy Body ensuite en affrontant face à face l'Indien. Or cet Indien n'est pas réaliste. Il a la forme d'un ogre de conte de fée, d'une image hyper virile, qui cache le metteur en scène Sam substitué dans la séquence finale au metteur en scène du film, Jon Rubin. C'est en arrachant le masque (comme dans le Magicien d'Oz) que Jake pourra tuer la figure du père.

On retrouve aussi l'idée que le cinéma fabrique du vrai à partir d'un corps morcelé. Cette idée est aussi celle de Sueurs froides et d'une autre influence de De Palma, Luis Buñuel. Dans Cet obscur objet du désir deux actrices jouent un même rôle alternativement (Carole Bouquet et Angela Molina) et le rôle masculin est interprété par Fernando Rey avec la voix de Michel Piccoli. Dans Blow Out le film précédent du cinéaste, il montre comment un cri de femme se substitue au cri lamentable d'une jolie actrice. Dans Body Double deux femmes jouent le même rôle. On l'ignore souvent mais dans le film Psychose, ce n'est pas Janet Leigh que l'on voit nue dans la scène de la douche mais une « body double » (une doublure corps), c'est le clin d'œil final du film de Brian De Palma.

Le film possède plusieurs petites références qui font sens. Il faut rappeler qu'après l'échec de la grosse production Blow Out, De Palma avait à cœur de remettre les pendules à l'heure avec Hollywood. Melanie Griffith est la fille de Tippi Hedren interprète des Les Oiseaux et de Pas de printemps pour Marnie d'Alfred Hitchcock

Le metteur en scène du film dans le film Le Vampire Sanglant se nomme Jon Rubin, c'est aussi le nom du personnage de metteur en scène voyeur interprété par Robert De Niro dans deux œuvres de jeunesse de De Palma Hi, Mom! et Greetings. Le personnage est aussi surnommé Peeping Jon (Peeping Tom signifie voyeur en anglais). Dennis Franz qui tient le rôle est l'un des acteurs fétiches de De Palma, internationalement connu pour son rôle dans les séries Capitaine Furillo et New York Police Blues.

La scène où Jake est malmené par son professeur de théâtre, qui l'oblige à revivre un mauvais souvenir de son enfance, est une critique implicite des méthodes de l'Actors Studio qui mêle volontiers la psychanalyse à sa formation et a par ailleurs été souvent comparé à une secte.

Nommé au titre du plus mauvais réalisateur, le film peut désorienter par son côté « too much » qui est aussi la griffe de De Palma.

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

L'actrice de films pornographiques Annette Haven avait été initialement choisie pour interpréter le rôle d'Holly, mais les exécutifs de la Columbia décidèrent de confier le rôle à quelqu'un d'autre, quand ils apprirent quel genre de films elle avait tourné par le passé. Elle décréta plus tard qu'elle était heureuse d'une telle décision, puisqu'elle n'aimait de toute façon pas le scénario et n'aurait pas aimé apparaître dans un film d'une telle violence[2]. Le rôle a également été refusé pour diverses raisons par Tatum O'Neal, Jamie Lee Curtis, Carrie Fisher, Brooke Shields ou encore Linda Hamilton[2]. C'est Melanie Griffith qui hérite du rôle et collabore pour la première fois avec De Palma. Ils se retrouveront en 1990 sur Le Bûcher des vanités.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du au [4] à Beverly Hills, Long Beach, Los Angeles, Palos Verdes Peninsula et West Hollywood[5].

Brian de Palma avait prévu de faire le premier film hollywoodien contenant des actes sexuels non simulés, mais le studio refusa[2].

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Le personnage principal, Jake Scully, est acteur. Dans une scène, un producteur de film lui demande ce qu'il a déjà tourné, et ce dernier répond qu'il était assez bon dans Pour l'amour du risque. Craig Wasson, l'acteur qui interprète Jake Scully, a réellement tourné en 1979 dans un épisode de cette série intitulé Le Cousin de Jennifer.

Musique[modifier | modifier le code]

Body Double

Bande originale par Pino Donaggio
Sortie décembre 2008[6] (réédition)
Enregistré 1984
Durée 68:49
Genre Musique classique
Format CD (réédition)
Label Intrada (réédition)

La bande originale a été composée par Pino Donaggio, qui avait déjà collaboré avec Brian De Palma sur Carrie au bal du diable (1976), Home Movies (1980), Blow Out, Pulsions (1981) et L'Esprit de Caïn (1992). Outre les compositions de Donaggio, le film contient les titres Relax de Frankie Goes to Hollywood, qui apparaissent dans le film, et Thats the way I like it de KC and the Sunshine Band.

Liste des titres[7]
  1. Vampire's Ceremony (02:36)
  2. It's A Chance - Main Title (01:46)
  3. Bad Girl; Loneliness (01:53)
  4. Childhood Memories (02:01)
  5. I Was Looking for You (02:54)
  6. Bar Meet (02:49)
  7. Telescope (03:39)
  8. The Driveway (02:12)
  9. The Rodeo Collection (04:57)
  10. The Elevator Claustrophobia (01:06)
  11. Rendezvous; Purse Grab; Tunnel Claustrophobia (08:21)
  12. Reckless Love (02:03)
  13. The Big Drill (08:19)
  14. Remembering Gloria (00:47)
  15. Pleasure Road (02:47)
  16. Peach Flower (02:38)
  17. Detective McClane, Please! (04:31)
  18. At Night on Mulholland Drive; A Grave for Holly (04:34)
  19. Terror in the Grave (03:58)
  20. Phobia Release; The Fake Movie Bat (02:11)
  21. Body Double End Titles (01:57)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Remake[modifier | modifier le code]

En 1993, Ashutosh Gowariker réalise Pehla Nasha, un remake indien non officiel de Body Double.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]