Sœurs de sang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sisters.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Brian De Palma. Pour le film d'horreur de Stewart Hendler, voir Sœurs de sang (film, 2009).

Sœurs de sang

Description de cette image, également commentée ci-après

Les jumelles siamoises Daisy et Violet Hilton
(image non extraite du film)

Titre original Sisters
Réalisation Brian De Palma
Scénario Brian De Palma
Louisa Rose
Acteurs principaux
Sociétés de production American International Pictures
Pressman-Williams
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Durée 93 minutes
Sortie 1973

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sœurs de sang (Sisters) est un thriller américain écrit et réalisé par Brian De Palma, sorti en 1973.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un soir, Danielle Breton ramène un homme chez elle. Au matin, l'homme est poignardé alors qu'une journaliste, Grace Collier, assiste au meurtre de sa fenêtre. Grace prévient la police mais aucun cadavre n'est découvert. Convaincue de ce qu'elle a vu, elle décide de mener l'enquête en ignorant que Danielle Breton a en réalité une sœur jumelle, Dominique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Margot Kidder en 1970

Genèse et scénario[modifier | modifier le code]

Assez déprimé après s'être fait renvoyer de son film Get to Know Your Rabbit, Brian De Palma travaille un moment sur le film Les Poulets, sur une proposition de Martin Ransohoff dont il finit par partir avant le tournage, en désaccord avec les choix de casting du producteur[4]. Il décide brusquement de partir pour la Californie, sans véritable projet, où il est hébergé chez l'actrice Jennifer Salt qui a joué dans plusieurs de ses films. Elle habite avec la comédienne Margot Kidder qui devient la petite amie de Brian De Palma. Il a alors l'idée de réunir dans un même film ces deux comédiennes et leur offre « comme cadeau de Noël » les rôles principaux de Sœurs de sang[4],[5]. Pour écrire le scénario, il s'est inspiré d'un article de presse sur des jumelles siamoises en URSS[5].

Casting[modifier | modifier le code]

Mary Davenport interprète à l'écran la mère de Jennifer Salt. En réalité, elles sont réellement mère et fille[5]. Brian De Palma fera de même avec Amy Irving et sa mère Priscilla Pointer dans Carrie au bal du diable en 1976.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu à Staten Island à New York avec la caméra Mitchell BNC ("Blimped Newsreel Camera"), huit semaines durant[6]. L'immeuble des deux personnages Danielle Breton et Grace Collier s'y situait réellement ainsi que les décors de Grymes Hill, Port Richmond et Dongan Hills[7] et le Time-Life Building[6] dans le Rockefeller Center où la journaliste rencontrait un reporter à propos du fameux dossier des sœurs siamoises Blanchion.

Brian De Palma décrit ce film comme un film à petit budget, même s'il était prévu qu'il coûte 100 000 dollars et en aurait coûte 300 000[2]. Le tournage se termine par une journée ininterrompue de 24 heures de tournage : « on a commencé à tourner très tôt le matin, on a continué à tourner toute la journée et toute la nuit, et il faisait déjà jour quand on a filmé les derniers plans du film[2]. »

Musique[modifier | modifier le code]

Sisters
Original motion picture soundtrack

Bande originale de Bernard Herrmann
Sortie [8]
Enregistré 1972
Durée 41:57[8]
Genre musique de film
Compositeur Bernard Herrmann

Albums de Bernard Herrmann

Brian De Palma a fait appel à Bernard Herrmann pour la bande originale, qui a composé la musique de plusieurs films d'Alfred Hitchcock, dont Brian De Palma est fan. L'album est commercialisé en 2001[8].

Liste des titres[8]
  1. Main Title - 1:36
  2. The Dressing Room - 1:19
  3. The Ferry / The Apartment / Breton - 3:40
  4. The Scar / The Pills / Duo - 2:49
  5. The Cake / The Car / The Candles - 2:40
  6. Phillip's Murder / Window View - 3:04
  7. Clean-Up / Split-Screen / The Search - 2:58
  8. Plastic Bag / The Dress / Cake Box - 2:49
  9. Apartment House / The Windows - 2:44
  10. The Couch - 1:06
  11. Siamese Twins - 2:36
  12. The Solution / The Clinic / Hypnotic Trance - 3:54
  13. The Dream / The Syringe - 4:21
  14. Separation Nightmare / Breton's Murder / Dirge - 4:08
  15. Aftermath / Finale - 2:13

Accueil du film[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Lors de la sortie du film, la très influente critique du New Yorker, Pauline Kael, en fait une excellente critique, ce qui lance la carrière hollywoodienne de Brian De Palma[9].

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis et au Canada, le film totalise 1 million de dollars de recettes[10]. En France, le film réalise 128 981 entrées dont 34 674 à Paris[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Premier long-métrage d'une longue série de thrillers de Brian De Palma (Furie, Pulsions, Body Double), Sœurs de sang est considéré comme un hommage du réalisateur à Alfred Hitchcock. Il évoque notamment son film Psychose, au travers du thème du dédoublement de la personnalité et du meurtre à l'arme blanche, ainsi que Fenêtre sur cour et son voyeurisme[12]. Brian De Palma fait également référence au film Le Voyeur de Michael Powell, en empruntant le titre original, Peeping Tom, pour son émission de télévision au début du film[12].

Le film est également marqué par d'autres références cinématographiques comme par exemple Le Cabinet du docteur Caligari (au travers du directeur d'asile) ou bien La Monstrueuse Parade de Tod Browning.

L'une des caractéristiques techniques du film est l'utilisation du split screen, présentant deux images séparées à l'écran. Le spectateur peut alors suivre de façon simultanée deux points de vue différents.

Remake[modifier | modifier le code]

Un remake du film est réalisé par Douglas Buck, sorti en 2006, seulement en vidéo. Chloë Sevigny y reprend le rôle de Grace Collier. Stephen Rea et la Française Lou Doillon sont également au casting[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  2. a, b et c Fernando Gonzo, « La Vie de Brian », So Film, no 16,‎ , p. 32.
  3. a et b « Sœurs de sang (Sisters) », sur JP's box-office (consulté le 31 juillet 2014).
  4. a et b Blumenfeld et Vachaud, p. 37
  5. a, b et c (en) Anecdotes sur l’Internet Movie Database
  6. a et b (en) Laurence F. Knapp, Brian De Palma: Interviews, Jackson (Mississippi), University Press of Mississippi,‎ , 232 p. (ISBN 978-1578065165, présentation en ligne, lire en ligne), p. 11
  7. Anonyme, « Staten Island in Film », sur Staten Island History (consulté le 22 avril 2012)
  8. a, b, c et d (en) « Bernard Herrmann - Sisters », sur Allmusic (consulté le 31 juillet 2014).
  9. Peter Biskind, Le Nouvel Hollywod, Le Cherche Midi,‎ , 692 p. (ISBN 978-2-86274-892-4)
  10. (en) Big Rental Films of 1973, Variety, 9 janvier 1974, p.60
  11. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database
  12. a et b Secrets de tournage - AlloCiné
  13. (en) Fiche du remake - Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Brian de Palma : Entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Calmann-Lévy,‎ , 214 p. (ISBN 2-7021-3061-5)
  • Luc Lagier, Les Mille Yeux de Brian de Palma, Cahiers du cinéma,‎ , 199 p. (ISBN 978-2-86642-499-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]