Jozias van Aartsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jozias van Aartsen
Jozias van Aartsen, en 2007.
Jozias van Aartsen, en 2007.
Fonctions
Bourgmestre de La Haye
En fonction depuis le 27 mars 2008
Prédécesseur Wim Deetman
Chef politique du Parti populaire pour la liberté et la démocratie
27 novembre 20048 mars 2006
Prédécesseur Gerrit Zalm
Successeur Mark Rutte
Ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas
3 août 199816 avril 2002
Ministre-président Wim Kok
Prédécesseur Hans van Mierlo
Successeur Jaap de Hoop Scheffer
Ministre de l'Agriculture, de la Protection de la nature et de la Pêche
22 août 19946 mai 1998
Ministre-président Wim Kok
Prédécesseur Piet Bukman
Successeur Haijo Apotheker
Biographie
Nom de naissance Jozias Johannes van Aartsen
Date de naissance 25 décembre 1947 (66 ans)
Lieu de naissance La Haye, Pays-Bas
Parti politique VVD
Diplômé de Université libre d'Amsterdam
Profession Assistant parlementaire
Haut fonctionnaire

Jozias van Aartsen

Jozias Johannes van Aartsen, né le 25 décembre 1947 à La Haye, est un homme politique néerlandais membre du Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD), maire de La Haye, ancien ministre de l'Agriculture, des Affaires étrangères des Pays-Bas et chef politique du VVD.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études supérieures de droit à l'université libre d'Amsterdam, il est embauché en 1970 comme assistant par le groupe parlementaire du VVD à la Deuxième chambre des États Généraux. Il est promu secrétaire un an plus tard, puis devient, en 1974, directeur du centre de recherches du parti, la fondation Prof.Mr. B.M. Telders.

Il démissionne en 1979, suite à sa nomination comme chef de cabinet du secrétaire général du ministère de l'Intérieur des Pays-Bas, dont il est désigné adjoint quatre ans plus tard. En 1985, il est choisi comme nouveau secrétaire général du ministère de l'Intérieur, occupant ce poste pendant neuf ans.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jan van Aartsen, ministre des Transports, puis du Logement et enfin commissaire de la Reine dans les années 1960. Marié, père de trois enfants, il vit à La Haye.

Activité politique[modifier | modifier le code]

Ministre de Wim Kok[modifier | modifier le code]

Il est nommé ministre de l'Agriculture, de la Protection de la nature et de la Pêche des Pays-Bas le 22 août 1994, dans la première coalition violette du social-démocrate Wim Kok. Son mandat prend fin le 6 mai 1998, avec la tenue des élections législatives au cours desquelles il est élu député à la seconde Chambre, et il se voit chargé de l'intérim jusqu'à la formation d'un nouveau cabinet.

Le 22 juillet suivant, Jozias van Aartsen devient ministre des Affaires étrangères, toujours dans le cadre d'une coalition violette dirigée par Wim Kok. Son activité a été marquée par la continuité des actions entreprises par son prédécesseur, Hans van Mierlo. Il a notamment assuré l'installation de la Cour pénale internationale à La Haye, organisé la participation de soldats néerlandais à des missions de maintien de la paix, au Kosovo, en Bosnie ou en Érythrée, et renforcé le contrôle de la Deuxième chambre sur le déploiement des armées à l'étranger. À compter de la démission anticipée du gouvernement, le 16 avril 2002, il est chargé de l'intérim de son ministère.

Chef du VVD[modifier | modifier le code]

Il est réélu député à la Deuxième chambre lors des élections législatives du 15 mai suivant, et prend alors la direction du groupe parlementaire du VVD. À compter du 27 novembre 2004, il cumule ce mandat avec celui de chef politique du parti. Quelques mois plus tôt, il avait été renversé, sans être blessé, par une voiture conduite par un détenu dangereux. Il n'a jamais pu être établi la présence ou non d'un mobile politique à cet accident.

Il renonce, le 8 mars 2006, à la direction du parti et de son groupe, afin d'assumer la responsabilité du résultat médiocre des libéraux aux municipales de la veille, à savoir moins de 14 % des suffrages. Il continue toutefois de siéger comme député jusqu'aux élections législatives anticipées du 22 novembre 2006, auxquelles il ne se représente pas.

Bourgmestre[modifier | modifier le code]

Après un court intermède comme coordinateur de l'énergie au sein de l'Union européenne, il fait son retour en politique, au niveau local, en étant proposé comme nouveau bourgmestre de la La Haye le 28 janvier 2008 par le conseil municipal. Il est officiellement nommé le 15 février, et prend ses fonctions le 27 mars.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]