Nador (Maroc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nador.
Nador
Ennaḍor / ⴻⵏⵏⴰⴹⵓⵔ
الناظور
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Oriental
Province Nador
Maire Yahya Tarik (USFP) (2011)
Code postal 62000
Démographie
Gentilé nadorien/nadorienne (nadori/nadoriya)
Population 126 207 hab. (2004[1])
Population de l'agglomération 505 647 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 35° 10′ 42″ N 2° 55′ 51″ O / 35.17833, -2.93083 ()35° 10′ 42″ Nord 2° 55′ 51″ Ouest / 35.17833, -2.93083 ()  
Altitude 61 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Nador

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Nador

Nador (en berbère: Ennaḍor, ⴻⵏⵏⴰⴹⵓⵔ; en arabe: الناظور) est une ville méditerranéenne du nord-est du Maroc. Située dans la région du Rif, dans la région administrative de l'Oriental, jouxtant la lagune de Nador. Nador est située à 120 km d'Alhoceima (ouest) et 70 km de l'Algérie (est). Nador et sa banlieue représentent la plus grande zone économique du nord-est marocain. Son aéroport international Nador Aroui est le plus grand de la région, dépassant désormais l'aéroport d'Oujda en termes de trafic. De plus, la station balnéaire Mar Chica (en construction) est prévue pour être la plus grande du Maroc.

Présentation[modifier | modifier le code]

Lagune de Marchica

L'agglomération de Nador est située sur le territoire des tribus rifaines de Guelaya, entourée des territoires des Kebdana à l'est (région à proximité de la frontière algérienne) et de Ayt Said à l'ouest (direction d'Al Hoceima). Son activité économique y est essentiellement liée à la pêche comme Melilla, le trafic en tout genre que les Rifains nomme trabando (essence, aliments, etc.) avec l'Algérie et Melilla, ainsi que le transit des Marocains résidents à l'étranger via le port de Beni Ansar.

La langue parlée en grande majorité est la langue amazighe (dite Tamazight n Arif[2], rifiya) puis vient la darija (dialecte arabo-amazigh)

La ville de Nador est habité en majorité de Rifains Iqar'iyen (c'est-à-dire les Guelayas, dont la ville est la capitale) mais aussi d'autres, tels ceux d'Ayt Said, Ayt Oulichek, Igzenayane, Ichebdanen (Kebdana), Temsamane, Ayt Iznasen, Ayt Boyehyi, Ayt Settut et Aït Touzine.

La métropole du Nord-Est marocain compte plus de 1 500 000 habitants (Nador et Oujda).

Histoire[modifier | modifier le code]

De l'Antiquité à la Nador contemporaine[modifier | modifier le code]

Nador a appartenu aux civilisations amazighe, phénicienne, carthaginoise, romaine. Il y a deux hypothèses quant à l'origine du nom Nador : le nom de Nador serait le diminutif de Aït Nador, un des douars situés à proximité de la lagune[3]. Le nom de Nador pourrait également être issu de l'arabe "nadar" qui signifie la vue; en effet, Nador était un point d'observation stratégique avec l'Espagne, mais cela reste un peu loin de la réalité.Nador peut aussi se traduire par phare.

En effet, le sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah avait choisi le site de Nador comme point de rassemblement de ses troupes pendant le siège de Melilla[3]. Mohammed Ibn Abderrahmane s'est longuement installé à la Kasbah de Selouane en qualité de représentant de son père dans la région. C'est également le cas des sultans Moulay Slimane, Moulay Ismail et Hassan Ier du Maroc qui ont doté la région de diverses fortifications. Les Nadoris, sous la direction de Mohammed Ben Abdelkrim El Khattabi, participent à la guerre du Rif, dont la bataille d'Anoual, contre les troupes espagnoles.

Inondations de 2008[modifier | modifier le code]

Des intempéries exceptionnelles à la mi-octobre 2008 ont fait au moins 28 morts. Les pluies torrentielles entraînant des crues et déversant les oueds sur la ville qui ont emporté des habitations (non homologuées pour ce type de catastrophe), des personnes et détruit des routes. Les dégâts sont considérables.Cependant les pluies torrentielles qui se sont abattues dans l'ensemble du Rif sur les habitations situés en montagnes ont fait beaucoup moins de dégâts. Ceci est dû à la non stagnation des eaux. Plus de 400 mm seraient tombés en une semaine selon les relevés météorologiques.

Climat[modifier | modifier le code]

Nador bénéficie d'un climat méditerranéen. Les étés sont secs et très chauds, avec des températures pouvant grimper au-dessus des 40°C , et les précipitations sont quasiment absentes entre juin et septembre. Les automnes, quant à eux, peuvent devenir très pluvieux et les périodes de sécheresses s'ensuivent de périodes de fortes pluies orageuses. C'est aussi en automne que la dégringolade des températures est remarquable à Nador. Hivers et printemps sont eux aussi pluvieux, et les températures moyennes vont de 8°C à 18°C au meilleur de la journée. Bien qu'il est rare, la neige peut tomber à Nador de Décembre à Février et rester pour une période de quelques heures plutôt que toute une journée ou plus

Économie[modifier | modifier le code]

Nador est une ville méditerranéenne, située au bord d'une immense lagune (lagune de Nador ou Mar Chica) au centre d'une riche région agricole et industriel. Cette région connaît actuellement un essor économique éclatant. Nador est le deuxième centre bancaire du Maroc juste après Casablanca et devant Tanger, cela s'explique par le grand nombre des MRE originaire de la région 1 400 000 à l'étranger principalement en Pays-bas, Belgique et Espagne contre 500 000 dans la région, mais aussi par plusieurs facteurs liés aussi à son économie informel, le grand Nador produit 50 % du PIB de l'oriental, soit 5.842 MD$ (2012), avec un PIB par habitant de 10 128 $/hab., Nador est classé troisième en termes de PIB par habitant, après Casablanca et Tanger et devant Rabat.

Au niveau des infrastructures Nador possède un aéroport international (Arouit) 6e du pays, un port (Beni Ansar) (passagers, marchandises et industriel) 2e du pays, cinq gares voyageurs (Selouane, Gare de Nador-Ville, Nador Sud, Beni Ansar ville, eni Ansar Port) et des zones industrielles et routes (Nador est desservie par la rocade côtière du nord). Nador constitue la deuxième place bancaire en matière de dépôts de capitaux au Maroc, soit [2].

La ville est principalement industrielle, d'ailleurs c'est la zone la plus industrialisée en dehors de Casablanca-Kénitra et Tanger, avec des quarantaines d'usines dont une cimenterie du groupe suisse Holcim.

La ville a connu un déclin spectaculaire au niveau de son économie informelle grâce aux nombreux projets dans la ville (port Nador West Med, projet Marchica...), d'ailleurs elle a le plus grand taux de croissance économique dans le royaume.

Pôle bancaire[modifier | modifier le code]

Nador est un grand pôle bancaire, il constitue le deuxième centre bancaire du Maroc juste après Casablanca et le cinquième au Maghreb après Casablanca, Alger, Tunis et Oran. De ce fait, les fonds de la ville contribuent fortement à l'économie du pays. Nador a été choisie pour abriter le deuxième plus grand siège régional de la Banque populaire du Maroc comme indique un communiqué de presse. Une date historique ; mercredi 8 avril 2012 eut lieu l’inauguration du nouveau siège de la Banque populaire, un grand moment qui a vu la participation d’une centaine de clients et de notables de la région, un grand rendez vous qui s’est déroulé en présence du président du groupe Banque populaire, M. Mohamed BENCHAABOUN, du gouverneur de la province de Nador, M. El Akel BENTHAMI et du président du directoire de la BP Nador-Al Hoceima, M. Mohamed ALLOUCH. En phase avec ses ambitions affichées pour la région, le groupe se dote ainsi d’un imposant siège qui domine la ville du haut de ses 35 mètres et ses sept étages, avec en prime une vue imprenable sur la méditerranée. En plus des services centraux, l’immeuble abrite un centre d’affaires et une agence exclusivement dédiée à la clientèle MDM. De conception moderne et doté de moyens technologiques sophistiqués, il dispose également d’une galerie d’art ouverte aux artistes locaux et MDM.

Pôle industriel Beni Ansar[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du programme de développement industriel de la région de l'Oriental appelé Med-Est, la réalisation d'un pôle industriel autour d'une zone franche portuaire à Bni Nssar a été prévue et aujourd'hui celle-ci est l'une des plus importante du pays, il est prévue qu’après la réalisation du Nador west Med le plus grand port de la méditerranée et du Maroc, le port de Beni Ansar sera consacré uniquement aux activités de transport de passagers et de plaisance, ainsi qu'un parc industriel à Selouane opérationnel depuis 2010.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La lagune de Marchica[modifier | modifier le code]

La ville a longtemps souffert du manque d'infrastructure hôtelière dans la ville, les visiteurs de la ville sont principalement les MRE originaire de la région (ils sont plus de 500 000 personnes à visiter chaque année Nador) qui reviennent en été et permettent de développer l'économie régionale afin de créer une dynamique touristique dans la ville. En ce qui concerne les touristes étrangers, la ville en 2010 avait accueilli 99.624 touristes principalement des Allemands, mais aujourd'hui avec le projet Marchica Nador tente de devenir la Nice du Maroc version écologique .

Le programme d'aménagement de Marchica Med prévoit un budget de 46 milliards de DH entre 2009 et 2025. La dépollution de la lagune et la réalisation d'une deuxième embouchure afin de renforcer son renouvellement en eau de mer a nettement amélioré la qualité de l'eau de la lagune ont été réalisé.

Le projet de développement de la lagune de Marchica, à proximité de la ville de Nador, va complètement transformer le paysage de cette région. Cette lagune, longue de 25 km et d'une superficie de 4 000 ha, est destinée à devenir une station balnéaire constituée d'un ensemble de 7 zones abritant chacune des complexes résidentiels, des hôtels, des infrastructures de sport et de loisirs ainsi que des espaces pour des activités économiques et sociales. Le montant de l'investissement prévu est de 46 milliards de DH, dont 13,6 milliards pour le résidentiel, 3,3 milliards pour l'hébergement hôtelier, 3,1 milliards pour les équipements et services, 8,3 milliards pour les infrastructures et 17,6 milliards induits par le développement.

Ce projet permettra de générer 15 000 emplois (4 700 directs et 10 300 indirects) durant la phase de construction. Une fois que les sites commenceront à tourner à plein régime, ce seront 65 000 emplois qui vont être créés, dont 30 000 directs et 35 000 indirects. Pour mener à terme cette énorme entreprise, il convient de rappeler qu'une société anonyme à capitaux publics, «Marchica Med», a été mise sur pied par un décret du 5 mars 2008. Elle est dotée d'un capital de 500 MDH, réparti à parts égales entre l’État et le Fonds Hassan II. Mais pour chacun des 7 projets qui composent le programme, il sera créé une filiale dédiée dont l'actionnariat sera ouvert au privé.

La première filiale chargée de développer la cité «Atalayoun» est, d'ailleurs, en cours de constitution, a indiqué Saïd Zarrou, président du directoire de Marchica Med qui précise que c'est là «une manière pour l’État de piloter et de s'assurer de la bonne réalisation d'un programme d'une telle envergure dans le respect des normes».

Cette première cité est « un resort de classe internationale » qui sera conçue sur une superficie de 45,2 ha selon des normes écologiques avec une priorité pour les énergies renouvelables, éoliennes et solaire, et le recyclage des eaux usées. Elle sera donc composée d'une partie résidentielle (un hôtel de 370 chambres, 650 villas et riads et 2 230 appartements) offrant 14 000 lits, de 2 ports de plaisance, d'une académie de golf et de boutiques. Les travaux démarreront en 2009 et seront achevés en 2014.

Suivra après «la Cité des mers», un projet qui s'étendra sur 15 ha le long de la lagune. Elle sera constituée de 320 villas de 1 920 lits, 193 appartements de 772 lits et 280 chambres d'hôtel de 560 lits. Il est également prévu la construction de 2 marinas, d'un marché et d'un centre de recherche. D'après le calendrier arrêté, les travaux dureront entre 2010 et 2014.

Une nouvelle ville à Nador[modifier | modifier le code]

Troisième projet, la nouvelle ville de Nador. Le chantier sera ouvert en 2012 pour s'achever en 2020. Cette nouvelle ville couvrant 76,3 ha sera construite sous forme de village-marina. Elle offrira 32 000 lits. «Le Village des pêcheurs», 4e projet, sera réalisé entre 2014 et 2018. Il sera composé de logements particuliers tournés vers la mer avec une capacité globale de 6 000 lits. Dès 2015, commencera également l'aménagement de «la Baie des flamands» où sont prévus 29 000 lits. Sur 77 ha, cette baie combinera plusieurs types de logements, des installations et équipements pour le tourisme lacustre, la navigation de plaisance et le golf. Le chantier sera totalement livré en 2020.

Marchica sport, 6e projet, sera lancé à partir de 2017. Ce site de 14 ha disposera d'installations sportives pour les amateurs et les professionnels de haut niveau dans différentes disciplines.

Enfin, entre 2020 et 2025, seront construits «les vergers de Marchica» dans le parc naturel de la lagune avec l'aménagement, sur 14 ha, d'espaces dédiés aux mobiles home et à des villas fermettes.

Avec tout cela, et en plus du futur port pétrolier prévu à quelques kilomètres à l'ouest, Nador se positionnera à coup sûr comme un des premiers pôles économiques du pays.

Évolution démographique
1982 2004 2007
62 040 126 207 135 508
Recensement secondaire : 1982 ; recensement officiel : 2004 ; calculation : 2007

Au début 2003, l'Institut royal de la culture amazighe décide d'adopter officiellement l'alphabet tifinaghe pour enseigner le berbère à l'école. La municipalité de Nador décide ensuite, le 29 avril 2003, d'introduire une signalisation locale écrite en berbère rifain (elle aussi avec l'alphabet tifinaghe). Cette politique ne reste en vigueur que durant quelques heures, après quoi le ministre de l'intérieur El Mostapha Sahel annule la décision du conseil municipal et donne l'ordre de retirer tous les panneaux berbères visibles dans la cité.

Tour Medi1-Nador[modifier | modifier le code]

Près de Nador est le site de transmission à longue et courte longueur d'onde Medi 1 Radio, qui diffuse à tous les pays du Maghreb. Les mâts d'antennes de Radio Medi 1 pour longueur d'onde sont environ 380 mètres de haut et sont parmi les plus hautes structures artificielles en Afrique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Haut-commissariat au Plan, « Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 », sur www.lavieeco.com (consulté le 26 novembre 2011)
  2. a et b ou voir nadorien (fr) « Visite guidée de la ville de Nador. », sur www.topbladi.com (consulté le 5 juin 2010)
  3. a et b (fr) « La ville de Nador », sur www.nador.fr (consulté le 5 juin 2010)