Liste Pim Fortuyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lijst Pim Fortuyn
Image illustrative de l'article Liste Pim Fortuyn
Logo officiel
Présentation
Fondation 14 février 2002
Disparition 1er janvier 2008
Siège Rotterdam
Idéologie Centre droit
républicanisme
euroscepticisme
populisme
Affiliation européenne aucune
Affiliation internationale aucune
Couleurs jaune et bleu

La Liste Pim Fortuyn (LPF, en néerlandais Lijst Pim Fortuyn, nom officiel Politieke Vereniging "Lijst Pim Fortuyn") était un parti politique néerlandais de droite populiste créé par Pim Fortuyn en 2002, peu avant sa mort[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Pim Fortuyn est prévu pour être la tête de liste de Leefbaar Nederland (« Pays-Bas vivables ») aux élections législatives de 2002 (nl) mais doit la quitter suite à des déclarations controversées au sujet de l'immigration et de l'islam[2]. Il crée ainsi la LPF le 14 février de cette année mais est assassiné par Volkert van der Graaf (nl) le 6 mai peu avant l'élection.

Succès puis déclin[modifier | modifier le code]

Le meurtre de Pim Fortuyn provoque un choc important aux Pays-Bas mais l'élection n'est pas repoussée. La LPF avec 17 % des suffrages exprimés et 26 sièges à la seconde Chambre devient la seconde force politique du Pays[3]. Ce succès est attribué à l'effet « condoléances », encore que la liste était créditée de ce score selon les dernières estimations des sondages. De fait, la popularité de la formation politique s'amenuise : aux élections législatives de 2003, le parti réalise 5,7 % des suffrages et obtient 8 sièges à la Tweede Kamer ; à celles de 2006 la formation sous le nom de Lijst Vijf Fortuyn ne rassemble que 0,2 % des électeurs et n'est plus représentée au parlement.

Liquidation[modifier | modifier le code]

Suite à l'insuccès électoral, les membres de la LPF ont voté au mois d'août 2007 la liquidation de la LPF pour la fin de l'année 2007. Le parti de la liberté de Geert Wilders a depuis repris de nombreuses thèses de la Liste Pim Fortuyn et est à son tour devenue la deuxième force politique du pays aux élections européennes de 2009, avec 16,9 % et 4 sièges obtenus (sur 25).

Idéologie[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Leaders[modifier | modifier le code]

  • Pim Fortuyn (2002)
  • Mat Herben (2002)
  • Harry Wijnschenk (2002)
  • Mat Herben (2002–2004)
  • Gerard van As (2004–2006)
  • Mat Herben (2006)
  • Olaf Stuger (2006)

Présidents[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Législatives[modifier | modifier le code]

Année Voix Sièges Rang Gouvernement
2002 17,0 %
26 / 150
2e Cabinet Balkenende I
2003 5,6 %
8 / 150
5e Opposition
2006 0,2 %
0 / 150
12e Extraparlementaire

Européennes[modifier | modifier le code]

Année Voix Sièges Rang Groupe
2004 2,6 %
0 / 27
10e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Pim Fortuyn assassiné », sur www.lexpress.fr,‎ 07/05/2002 (consulté le 1er octobre 2010)
  2. Entrevue réalisée par Frank Poorthuis et Hans Wansink, De islam is een achterlijke cultuur (« L'islam est une culture méprisable »), de Volkskrant du 9 février
  3. (fr) « www.liberation.fr », sur Pays-Bas : le meurtrier de Pim Fortuyn regrette son geste - Volkert Van der Graaf, qui a avoué le meurtre prémédité du leader populiste, risque la prison à vie.,‎ 27/03/2003 (consulté le 1er octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]