Dick Annegarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dick Annegarn

Nom de naissance Benedictus Albertus Annegarn
Naissance 9 mai 1952 (62 ans)
La Haye (Pays-Bas)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française, folk, blues...
Instruments Voix, guitare, piano, accordéon, harmonica...
Années actives Depuis 1973
Labels Polydor, RCA, Nocturne, Tôt ou tard
Site officiel www.annegarn.com

Dick Annegarn, né à La Haye le 9 mai 1952, est un auteur-compositeur-interprète néerlandais, auteur de chansons principalement en français[1]. Il a écrit pour Calogero, Raphael et Nosfell.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dick Annegarn est né aux Pays-Bas, mais sa jeunesse s'est déroulée pour l'essentiel à Bruxelles : il y a vécu près de 15 années et y a fréquenté l'école européenne ; il en sera fait « citoyen d'honneur »[2] en 2005.

Après avoir appris la guitare en autodidacte, en écoutant des disques folks et blues américains, il s'installa en 1972 à Paris, où il enregistra en décembre 1973 son premier disque, lequel rencontra un succès public immédiat avec des chansons comme Ubu, Bruxelles, Sacré géranium etc. Après un premier Olympia en 1974[3], deux autres disques suivront, avec un autre grand succès, Mireille, et de nombreuses tournées, mais le chanteur se lasse vite de ce rôle et choisit assez rapidement la voie underground, vivant sur une péniche, participant à la vie associative de la banlieue parisienne, continuant à enregistrer, par exemple l'album en public Ferraillages en 1979 — dont il partage l'affiche avec le bluesman légendaire Robert Pete Williams — ou Frères ? en 1985, l'un des quatre opus de sa collaboration avec le saxophoniste Jean Avocat, et sur lequel joue aussi l'accordéoniste Richard Galliano. Ce n'est qu'en novembre 1997, avec l'album Approche-toi, qu'il reparaît sur le devant de la scène. Il a intégré la maison de disques Tôt ou Tard, à laquelle il est fidèle depuis. Dans les années suivantes paraîtront Adieu verdure, Un' ombre et le live Au Cirque d'Hiver.

En 2006, le disque Le Grand Dîner, sous-titré Tribute à Dick Annegarn, réunit des artistes comme Alain Souchon, Alain Bashung, Arno, Louis Chedid, -M-, Mathieu Boogaerts, Bertrand Belin ou encore Bénabar, chacun reprenant des chansons de Dick en hommage à sa carrière de plus de 30 ans. En décembre 2008 sort Soleil du Soir, un nouvel album aux accents blues enregistré à New York. Il y rend hommage à Jacques Brel avec le titre Jacques. En 2011 il reprend des classiques du répertoire folk-blues américain sur le disque Folk-Talk. Sur ces deux disques il est rejoint par le guitariste Freddy Koella.

Le 24 juin 2014, après la sortie de l'album « Vélo Va », chaleureusement acclamé par la critique[4],[5], il fête ses 40 ans de chansons à l'Olympia[6] en y donnant un concert mémorable au cours duquel il sera rejoint sur scène par Yael Naïm, Emily Loizeau et Raphael[3]. À la suite de quoi, il repart en tournée à travers la France et la Belgique[7]...

Aujourd'hui, Annegarn ne vit plus sur sa péniche mais réside dans le Sud-Ouest de la France, à Laffite-Toupière, où il organise chaque année le Festival du Verbe[8].

Distinctions et reconnaissance[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 2005, Dick Annegarn est nommé Citoyen d'Honneur de la Ville de Bruxelles[9].

En 2009, il reçoit le grade de docteur honoris causa de l'Université de Liège le même jour que Robert Wyatt, Arvo Pärt, Archie Shepp et quelques autres[10].

En avril 2012, il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterrand, alors ministre de la Culture et de la Communication.

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 1996, Dick Annegarn signe la musique du film de Thomas Bardinet Le cri de Tarzan (cette bande originale n'a jamais été publiée)[11].

En 2010, il apparaît dans Mammuth, film de Benoît Delépine et Gustave Kervern, aux côtés de Gérard Depardieu et Isabelle Adjani[11].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums en public[modifier | modifier le code]

45 tours / CD promo[modifier | modifier le code]

  • 1975 Va / Orpheline parisienne
  • 1998 Lille / Où es-tu m'hand / Hesitation blues / T'as pas de clan (instr.) (CD promo Libération)
  • 1999 Voleur de chevaux / C'est la misère (CD Tôt ou Tard, bonus à Adieu verdure)
  • 2013 Dans l'trou / Prune / Marley (Téléchargement mp3, Tôt ou Tard)

Compilations[modifier | modifier le code]

Rééditions

Contributions[modifier | modifier le code]

  • 1974 : La Bouilloire et Je n'ai pas dit au revoir sur le double album du concert collectif Pour les enfants du Vietnam (autoprod. MF)
  • 1978 : 3 titres avec Daniel Schell sur son album Egmont and the FF Boom
  • 1998 : Jef sur l'album collectif Aux suivant(s) (hommage à Jacques Brel)
  • 1999 : Y'a Une Route sur l'album collectif Route de Gérard Manset
  • 2005 : 1 titre en duo (Aspres) et 1 en trio (Dythyrambos) sur le double album collectif Les artistes Tôt ou Tard en duo (+ dvd Au clair de la lune)

Divers[modifier | modifier le code]

Reprises de ses chansons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il a écrit et chanté aussi quelques chansons en anglais, et une seule dans sa langue maternelle, le néerlandais, De Tuinman sur l'album Frères ?.
  2. La Tribune de Bruxelles du 15 au 21 décembre 2005 (no 153), p. 8
  3. a et b On y était : Dick Annegarn à l’Olympia, lesInrocks.com, 25 juin2014
  4. Vélo Va, Télérama.fr, 12 avril 2014
  5. Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”, Télérama.fr, le 10 juin 2014
  6. Dick Annegarn à l'Olympia, OlympiaHall.com
  7. Tournée 2014, Annegarn.free.fr
  8. Voir le site lesamis duverbe.com.
  9. Citoyen d'honneur de la Ville de Bruxelles, site officiel de la Ville de Bruxelles
  10. Cérémonie de rentrée académique, Université de Liège, 2009
  11. a et b Dick Annegarn sur AlloCiné

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]