Brielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la commune néerlandaise. Pour la chanson de Sky Sailing, voir Brielle (chanson).
Brielle
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Vue aérienne de Brielle
Vue aérienne de Brielle
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Hollande-Méridionale
Bourgmestre G.W.M. van Viegen
Code postal 3230 - 3235
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Gentilé Briellois(e)
Population 16 294 hab. (2013)
Densité 524 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 53′ 00″ N 4° 11′ 00″ E / 51.883333, 4.18333351° 53′ 00″ Nord 4° 11′ 00″ Est / 51.883333, 4.183333  
Superficie 3 112 ha = 31,12 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Brielle

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

Voir sur la carte administrative de la zone Hollande-Méridionale
City locator 14.svg
Brielle

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Brielle

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Brielle
Liens
Site web www.brielle.nl

Brielle (en néerlandais : Brielle ou Den Briel, en anglais : Brill) est une commune et une ville des Pays-Bas de la province de Hollande-Méridionale. Située sur l'île de Voorne-Putten, la ville a donné son nom au lac de Brielle, le Brielse Meer.

La commune de Brielle comprend également les villages Vierpolders et Zwartewaal.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Brielle nom vient du gaulois brogilo (signifiant "enclos" ou "terrain de chasse").

La ville donne son nom à la Meuse de Brielle ancien bras sur lequel la ville est implantée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Brielle
Rotterdam
Westvoorne Brielle Rotterdam
Hellevoetsluis Bernisse

Histoire[modifier | modifier le code]

Brielle est une vieille citadelle fortifiée des Pays-Bas. Les plus anciennes sources écrites sur Brielle donnent à penser que la localisation d'origine est celle de la "Nouvelle Brielle". Den ouden Briel (Vieille-Brielle) devait se dresser quelque part sur l'île de Voorne-Putten. Elle reçut une charte urbaine en 1306. Elle fut longtemps résidence des comte de Voorne, jusqu'à ce que ce fief soit annexé à la Hollande en 1371. Elle possédait son propre port et commerçait avec les autres comptoirs de la Hanse. Brielle possédait d'ailleurs un comptoir en Suède.

La prise de Brielle, le 1er avril 1572, par les gueux de mer dirigés par Guillaume II de La Marck, est un épisode essentiel de la guerre de Quatre-Vingts Ans qui opposa la couronne d'Espagne aux protestants rebelles du nord. Ce coup d'éclat remobilisa l'insurrection des protestants à travers tous les Pays-Bas et les plus grandes villes de Hollande et de Zélande se liguèrent sous la bannière de Guillaume d'Orange contre le Duc d'Albe chargé de réprimer les troubles.

Ce fait d'armes est à l'origine de la devise de la ville reprise dans ses armoiries : "Brielle Libertatis Primitiae", (les prémices de la liberté).

On enseigne d’ailleurs cet épisode aux écoliers avec le jeu de mot suivant :

« Op 1 april verloor Alva zijn bril » (altération de Den en zijn dans : "Op 1 april verloor Alva Den Briel")
« Le 1er avril Albe perdit ses lunettes » (Le 1er avril Albe perdit Den Briel) qui se traduit le mieux par « Le 1er avril le Duc d'Albe laissa tomber son monocle. »

« Op April zes verloor Alva zijn fles » (le 6 avril albe perdît sa bouteille) où Fles désigne la ville de Flessingue

Cet événement historique est célébré la nuit qui précède le 1er avril par une fête populaire, la « nuit de la chaux » (kalknacht) où, malgré l’interdiction de 1996, on marque encore les bâtiments à la chaux.

Dix-neuf membres du clergé catholique, Les Saints Martyrs de Gorkum, capturés lors de la conquête de Gorinchem y furent pendus après avoir subi sévices et mutilations. Depuis lors, Brielle est également un lieu de pèlerinage, en particulier pour les Catholiques néerlandais.

En 1585 à la suite du traité de Sans-Pareil, Brielle devint une possession anglaise. La reine Élisabeth Ire d'Angleterre la reçut en gage avec Ostende, Flessingue et Fort Rammekens en échange de son aide militaire et financière dans la lutte contre l'Espagne. En 1616, ces zones revinrent à la République des Sept Pays-Bas Unies.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Brielle est jumelé avec plusieurs villes :

Lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Église inachevée de Brielle
  • Les fortifications de la citadelle sont connues pour leur renfort à la tourbe.
  • L'église Sainte-Catherine (St Catharijnekerk) aurait dû devenir la plus grande cathédrale des Pays-Bas mais ne fut jamais achevée. Son érection avait commencé en 1417 mais en 1456 un incendie détruisit les premières constructions et à partir de 1482 les fonds vinrent à manquer, entraînant l'abandon du projet. Seule la nef et la tour-lanterne de 57 m avaient alors été construits.
  • Le centre ville abrite plusieurs édifices curieux, dont l'ancien arsenal datant de 1708 (aujourd'hui bibliothèque municipale) et le vieil Hôtel de Ville (converti en musée).
  • Le lac de Brielle (« Brielse See », naguère Brielse Maas) est un plan d'eau fréquenté des amateurs de nautisme.

Galerie[modifier | modifier le code]

Briellois connus[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Brielle[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en)(nl) Site officiel