Chevelure de Bérénice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chevelure de Bérénice
Image illustrative de l'article Chevelure de Bérénice
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Coma Berenices
Génitif Comae Berenices
Abréviation Com
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 178,0° et 202,5°
Déclinaison Entre 14,0° et 34,0°
Taille observable 386 deg2 (42e)
Visibilité Entre 90° N et 16° S
Méridien 15 mai, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 0
À l’œil nu 69
Bayer / Flamsteed 40
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante β Com (4,23)
La plus proche ? (? al)
Objets
Objets de Messier 8 (M53, M64, M85, M88, M91, M98, M99, M100)
Essaims météoritiques Coma bérénicides
Constellations limitrophes Bouvier
Chiens de chasse
Grande Ourse
Lion
Vierge

La Chevelure de Bérénice est une constellation assez peu lumineuse qui se trouve juste à l'ouest du Lion.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette constellation n'était originellement qu'un astérisme.
Elle est associée à une légende, et est l'une des seules (avec l'Écu de Sobieski) qui doit son nom à un personnage historique, en l'occurrence la reine Bérénice II d'Égypte, femme de Ptolémée III Evergetes (fl. 246 av. J.-C.-221 av. J.-C.), le roi qui a fait d’Alexandrie un important centre culturel.

En 246 av. J.-C., le roi entreprit une expédition périlleuse en Syrie contre Séleucos II et sa mère Laodicé Ire. Cette dernière était accusée d'avoir fait assassiner le roi Antiochos II, sa nouvelle femme Bérénice Syra (sœur de Ptolémée III), ainsi que leur fils. Devant les périls de cette expédition, et craignant pour la vie de son mari, la reine Bérénice II d'Égypte se rendit au temple d'Aphrodite pour lui faire la promesse solennelle de sacrifier ses longs cheveux, dont elle était très fière, si le roi son mari rentrait sain et sauf de la guerre.

Quand Ptolémée revint vivant quelques années plus tard, en 243 av. J.-C., Bérénice se coupa les cheveux et les déposa en offrande au temple de la déesse, selon son engagement. Dans la nuit suivante, la chevelure disparut mystérieusement.

Ptolémée entra dans une rage folle, fit fermer les portes de la ville pour la faire fouiller de fond en comble, mais sans résultat aucun. Pour apaiser le roi et la reine outragés (et pour sauver la vie des prêtres du temple), l'astronome de la cour, Conon de Samos, annonça que l'offrande avait tellement plu à la déesse qu'elle l'avait placée dans les cieux.

Pour « preuve », il montra au couple royal un amas d'étoiles, qui était appelé à cette époque la Queue du Lion, mais qui est maintenant appelé la Chevelure de Bérénice[1],[2].

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Chevelure de Bérénice
Visibilité nocturne de la constellation.

Cette constellation est faible et sa forme sans intérêt, mais elle est intéressante pour l'observation avec un télescope d'amateur.

C'est la direction du pôle galactique, ce qui explique le faible nombre d'étoiles, et le peu de nuages stellaires. A contrario, c'est dans cette direction que l'on peut le plus facilement observer des galaxies lointaines.

Localisation de la constellation

Les trois étoiles principales de la constellation sont faibles (mag 4,5) et la « chevelure » n'est visible sous forme d'une poussière d'étoiles que par de très bonnes conditions de luminosité (mag 5 à 6).

La constellation est située au sud du manche de la « Grande Casserole » que forme la Grande Ourse. Partant du "manche" on trouve ~15° au sud les deux étoiles brillantes qui forment les Chiens de chasse, et encore ~15° dans la même direction l'amas stellaire.

Quand on a déjà repéré dans cette zone la forme de la Grande Ourse et Arcturus du Bouvier, le repérage de la zone est assez facile : le gros de l'amas stellaire est à mi-distance entre Arcturus et les deux étoiles qui marquent la patte avant de la Grande Ourse.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Les trois étoiles principales de la Chevelure de Bérénice sont peu lumineuses. α Comae Berenices, parfois appelée Diadème car elle représente la gemme de la couronne portée par Bérénice, est une étoile double dont les composantes sont très proches, 6 ua au périhélie et 19 ua à l'aphélie. α Comae Berenices n'est cependant pas l'étoile la plus brillante de la constellation, β Comae Berenices la dépassant de très peu. Cette dernière est un petit peu plus brillante que le Soleil, ce qui nous donne une idée de la faible luminosité que celui-ci aurait, même vu d'une si petite distance (27 années-lumière).

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Melotte 111[modifier | modifier le code]

Position de Melotte 111 par rapport à γ Comae Berenices.

La plupart des étoiles de la Chevelure constituent un amas ouvert qui n'a pas d'entrée dans les catalogues historiques, parce qu'il est étalé sur une région de plus de 5° près de γ Comae Berenices et que sa véritable nature d'amas ne fut prouvée qu'en 1938 par R.J. Trumpler. Il n’est présent que dans le catalogue établi par Philibert Jacques Melotte, sous la désignation Melotte 111.

Situées en moyenne à 288 années-lumière (un des amas ouverts les plus proches de nous), la trentaine d'étoiles de cet amas forme un groupe triangulaire dont les membres les plus brillants sont de l'ordre de la magnitude 5.

Autres objets[modifier | modifier le code]

La constellation abrite également :

Le pôle nord galactique (défini par la perpendiculaire au plan de la Voie lactée) est également situé dans cette constellation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caius Julius Hyginus, Astronomica, 2.24
  2. Hygin, Astronomie [détail des éditions] [(la) lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :