Capricorne (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Capricorne et Capricornus.
Capricorne
Image illustrative de l'article Capricorne (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Capricornus
Génitif Capricorni
Abréviation Cap
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 300° et 328°
Déclinaison Entre -28° et -9°
Taille observable 414 deg2 (40e)
Visibilité Entre 60° N et 90° S
Méridien 20 septembre, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 1 (δ)
À l’œil nu 82
Bayer / Flamsteed 47
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante δ Cap (2,85)
La plus proche HD 192310 (28,78 al)
Objets
Objets de Messier 1 (M30)
Essaims météoritiques Alpha capricornides
Chi capricornides
Sigma capricornides
Tau Capricornides
Capricornides-Sagittariides
Constellations limitrophes Aigle
Microscope
Poisson austral
Sagittaire
Verseau

Le Capricorne, ou la Chèvre, est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 19 janvier au 15 février. Dans l'ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Sagittaire à l'ouest et le Verseau à l'est.

Le Capricorne désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l'écliptique traversé par le Soleil du 21 décembre au 20 janvier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette constellation est une des plus anciennes qui existent, peut-être la plus ancienne, malgré sa faible luminosité. Des descriptions d'une chèvre ou d'une chèvre-poisson ont été trouvées sur des tablettes babyloniennes datant de 3 000 ans. Il est vrai qu'à cette époque, le solstice d'hiver avait lieu quand le Soleil s'y trouvait et cette position d'un Soleil renaissant avant son essor durant le printemps a probablement contribué à sa création. Le Capricorne était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Le Capricorne est ordinairement dessiné comme une chèvre à queue de poisson. Certains grecs l'identifiaient à Amalthée, la chèvre qui nourrit Zeus lors de son enfance. D'autres pensent qu'elle représente Pan lorsqu'il fuyait le monstre Typhon. Il s'était transformé en chèvre et en voulant plonger dans l'eau, il rata sa transformation et seul l'arrière-train devint poisson. Selon d'autres versions il s'agirait de la divinité sumérienne Enki sous la forme du Sukhurmashu.

La planète Neptune fut découverte dans cette constellation par l'astronome allemand Johann Galle, près de Deneb Algedi (δ Cap), le 23 septembre 1846.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Capricorne
Situation de la constellation

La constellation est relativement facile à situer par rapport à des grands alignements :

  • Elle se situe sur le chemin (presque) droit qui part de la Grande Ourse, passe par le cœur du Dragon et par sa tête, pour venir toucher Véga de la Lyre, puis Altaïr. L'alignement Véga - Altaïr permet de repérer 20° plus au sud α du Capricorne et les deux « pieds » du capricorne 15° plus loin. Pour les observateurs situés suffisamment au sud, cet alignement se prolonge jusqu'à Al Na'ir (α Gruis), à une soixantaine de degrés d'Altaïr.
  • Dans l'autre sens, le Capricorne est entre Pégase et le Verseau d'un côté, et le Sagittaire de l'autre, dans un immense alignement qui fait le tour du globe, et qui est un axe de repérage majeur de la voûte céleste. Partant du Grand carré de Pégase, cet alignement passe par Algol, Capella, Castor et Pollux, Alphard (Hydre), l'extrémité des Voiles puis Acrux et Alpha Centauri, Shaula (λ Scorpii), l'arc et la tête (σ Sgr) du Sagittaire, puis remonte par la tête du Capricorne (β Cap), le long de l'axe du Verseau, pour boucler sur la diagonale du Grand carré de Pégase.
  • Par rapport aux « phares » de la région, le Capricorne est situé à peu près à mi-chemin entre Véga de la Lyre et Fomalhaut du Poisson austral.
Visibilité nocturne de la constellation.
Forme de la constellation

La constellation du Capricorne est la plus faible constellation du Zodiaque après le Cancer. Ses étoiles les plus brillantes se situent à peu près sur un triangle ayant ses sommets en α, δ et ω Capricorni. Attention à ne pas confondre ce triangle avec celui formé par α Cap, β Aqr et ι Aqr, plus au nord et plus visible.

  • L'étoile la plus facile à repérer est β Cap, située dans l'axe de la « tête » de l'Aigle. Cette étoile marque la « tête » de la grande chèvre, et une petite voisine 3° plus au nord, α Cap, marque la pointe de la corne.
  • Dans l'alignement de ces deux premières étoiles, à 10° plus au sud, on tombe sur une petite paire d'étoiles ψ et ω Cap, également à ~3° l'une de l'autre.
  • Perpendiculairement à cette première direction, vers l'est, on trouve un alignement de quatre étoiles assez brillantes, qui pointe un peu en dessous de la « tête »: θ, ι, γ, et enfin δ Cap, la plus brillante, qui marque le bout de la « queue ».

Le « triangle » demande de bonnes conditions (mag 4) pour être visible. Quand les conditions sont excellentes, on peut deviner des soulignements de petites étoiles intermédiaires qui découpent ce triangle en une « tête » et un « corps ». Par rapport à ce découpage, α et β Cap figurent plutôt les deux cornes du Capricorne.

Constellations voisines

Vers l'est, les limites avec le Verseau, lui-même faible et peu structuré, sont peu évidentes. L'alignement qui forme le « dos » du Verseau, dans l'axe de la diagonale du Grand carré de Pégase, semble se prolonger naturellement jusqu'à α Cap. Inversement, le « dos » de la chèvre, l'alignement θ, ι, γ, et δ Cap (la « queue »), semble se terminer naturellement jusqu'à.

Côté Sud, on voit aux pieds du Capricorne un alignement sensiblement Est-Ouest, qui pointe sur Fomalhaut (en bas à gauche de la figure). Les deux étoiles dans l'axe Tête - Sabots à 5° plus au sud appartiennent à la constellation (sans intérêt) du Microscope, le reste de l'alignement vers l'est appartient au Poisson austral.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Capricorne.

Deneb Algedi (δ Capricorni)[modifier | modifier le code]

Deneb Algedi (La Queue du Chevreau en arabe), δ Capricorni, est l'étoile la plus brillante de la constellation du Capricorne. C'est une étoile blanche, « métallique » car son spectre présente de nombreuses traces d'éléments tels que le zinc, le baryum, etc. Sa classification n'est pas exactement connue et on pense qu'il s'agit d'une étoile dans les derniers états de la séquence principale.

Deneb Algedi est une étoile double : elle possède un compagnon très peu lumineux (de magnitude apparente 15,8) qui l'éclipse tous les 1,023 jours, abaissant sa propre magnitude de 0,2. Compte tenu du temps entre deux éclipses, les deux étoiles sont extrêmement proches, peut-être même quasiment en contact. Deneb Algedi possède également deux autres compagnons plus lointains, également très peu lumineux.

Dabih (β Capricorni)[modifier | modifier le code]

Dabih (β Capricorni) est la 2e étoile de la constellation. Il s'agit en réalité d'un système stellaire extrêmement complexe. En première approche, il s'agit d'un système double. βA Cap est la plus brillante (magnitude 3,1). βB Cap est tout juste visible à l'œil nu (magnitude 6,2). Les deux étoiles sont éloignées d'au moins 21 000 ua et tournent l'une autour de l'autre en au moins 1 million d'années.

βB Cap (Dabih Minor) est une supergéante (classe B9), anormalement enrichie en mercure et en manganèse. Elle possède elle-même un compagnon, éloigné de 30 ua, probablement une étoile standard de classe F, de magnitude 13.

βA Cap (Dabih Major) est plus complexe. Autour d'elle tourne, en 3,8 ans et à la distance de 4 ua, une étoile géante de magnitude 9. Mais elle possède également un autre compagnon qui orbite en seulement 8,7 jours.

Algedi (α Capricorni)[modifier | modifier le code]

Algedi (α Capricorni), « le Chevreau » en arabe, est la 3e étoile de la constellation et doit sa désignation à sa position, la plus à l'ouest des étoiles du Capricorne visibles à l'œil nu. En réalité, Algedi est composée de deux étoiles distinctes, quasiment discernables à l'œil nu (ce qui en fait un cas presque unique parmi toutes les étoiles) et qui n'ont strictement aucun lien entre elles. La plus éloignée (687 années-lumière), α1 Cap, est la moins brillante (magnitude 4,75). La plus proche (109 années-lumière, six fois moins loin), α² Cap, a une magnitude apparente de 3,58. Toutes deux sont des étoiles jaunes mourantes, α1 Cap, également nommée Prima Giedi, est une supergéante de classe G3, α² Cap, nommée Secunda Giedi, est une géante de classe G8.

α1 Cap est une étoile multiple. Elle possède trois compagnons, de magnitude 9,6, 14,1 et 14,2.

α² Cap est également une étoile multiple. Deux étoiles lui orbitent autour, sur une orbite très proche, chacune de magnitude plus faible que 11.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

La constellation du Capricorne possède encore deux autres étoiles possédant des noms propres : Nashira (γ Capricorni) et Alshat (ν Capricorni).

Objets célestes[modifier | modifier le code]

La constellation du Capricorne abrite l'amas globulaire M30, de magnitude 7,2, distant de 26 000 années-lumière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :