Lion (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir lion (homonymie).
Lion
Image illustrative de l'article Lion (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Leo
Génitif Leonis
Abréviation Leo
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 138,75° et 178°
Déclinaison Entre -6° et 33,5°
Taille observable 947 deg2 (12e)
Visibilité Entre 90° N et 65° S
Méridien 15 avril, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 5 (α, β, δ, γ1, ε)
À l’œil nu 127
Bayer / Flamsteed 68
Proches (d≤16 al) 2
La plus brillante Régulus (1,36)
La plus proche Wolf 359 (7,78 al)
Objets
Objets de Messier 5 (M65, M66, M95, M96, M105)
Essaims météoritiques Léonides
Constellations limitrophes Cancer
Chevelure de Bérénice
Coupe
Hydre
Petit Lion
Sextant
Vierge

Le Lion est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 10 août au 16 septembre. Dans l'ordre du zodiaque, cette constellation se situe entre le Cancer à l'ouest et la Vierge à l'est. Son symbole est (♌).

Cette constellation contient plusieurs étoiles brillantes, telles Régulus (α Leonis), le cœur du Lion, et Denebola (β Leonis), sa queue.

Le Lion désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l'écliptique traversé par le Soleil du 23 juillet au 22 août.

Zigne zodiacal du lion ornant la méridienne de la Basilique Ste-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs à Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

Comme toutes les constellations du Zodiaque, le Lion a des origines très anciennes. Mentionnée par Aratus, puis par Ptolémée dans son Almageste, elle correspondrait dans la mythologie grecque au lion de Némée tué par Héraclès lors du premier de ses douze travaux.

La constellation voisine de la Chevelure de Bérénice était autrefois considérée comme un simple astérisme dans le Lion avant d'en être détaché.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Lion

Localisation de la constellation[modifier | modifier le code]

Le Lion peut être localisé à partir de la Grande Ourse, en prenant l'alignement des deux étoiles internes à la « casserole ». Cet alignement arrive sur Alpha Leonis (Régulus).

Le Lion est à l'opposé du Taureau par rapport aux Gémeaux, sur l'axe qui passe ensuite par α Virginis.

Localement, le Lion peut se reconnaître directement par sa forme générale, et si les conditions de visibilité sont bonnes, par la forme de la « faucille » qui forme sa tête.

Forme de la constellation[modifier | modifier le code]

Visibilité nocturne de la constellation.

La forme sous laquelle le Lion apparaît dépend beaucoup des conditions de visibilité.

Les quatre premières étoiles visibles (Mag 2,5) forment un trapèze très aplati, avec dans le sens contraire des aiguilles d'une montre Régulus (α Leo) au Sud-Ouest, la base des pattes avant, Algeiba (γ1 Leo) un peu plus au Nord (le cou), Zosma (δ Leo) au Nord-Est (la base de la queue) et Denebola (β Leo) à l'Est (le bout de la queue).

Quand les conditions sont meilleures (Mag 4), on voit se dessiner la « faucille » partant de Régulus (α Leo), qui passe par η, γ (Algeiba), ζ, μ et repique vers le Sud avec ε Leo. Cette « faucille » marque la tête du Lion, dont le museau se prolonge un peu vers l'Ouest avec κ (nord) et λ (sud) Leo, qui ne sont visibles que dans de très bonnes conditions (Mag 4,5).

Avec des conditions optimales, les formes côté Sud-Est sont mieux visibles. θ Leo est bien visible au Sud de δ Leo (Zosma), sur l'alignement entre Régulus et Denebola. La patte la plus en arrière est marquée par ι et σ Leo, l'autre patte arrière s'achève soit sur χ Leo, soit sur σ Leo, plus proche de Régulus. De son côté, la patte avant s'achève sur ο Leo.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Lion.
Le Lion dans l'Uranographia de Johannes Hevelius

Régulus (α Leonis)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Régulus.

L'étoile la plus brillante de la constellation du Lion se nomme « Régulus » (α Leonis), ce qui signifie « Roitelet » en latin (elle était également connue sous le nom de Cor Leonis, qui signifie « Cœur du Lion »). Avec une magnitude apparente de 1,36, il s'agit de la 21e étoile la plus brillante du ciel.

Régulus est une étoile de la séquence principale, 4 fois plus large et plus massive que le Soleil. Étant une étoile blanche, elle est beaucoup plus chaude que ce dernier et 130 fois plus brillante.

Elle possède un petit compagnon, distant de 4 200 Unité astronomique. Celui-ci est lui-même double.

Régulus se trouve quasiment sur le plan de l'écliptique. Elle a une forme ovoïde, probablement secondaire à l'importance de la force centrifuge due à une vitesse de rotation importante (période = 16 h).

Denebola (β Leonis)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Denebola.

Denebola (β Leonis), la 2e étoile de la constellation, dont le nom signifie « la Queue du Lion » en arabe, est une étoile blanche d'un diamètre et d'une masse à peu près double de ceux du Soleil, relativement proche du Système solaire (36 années-lumière).

C'est également une étoile variable de type δ Scuti et sa magnitude oscille très légèrement autour de 2,14.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

Plusieurs autres étoiles moins lumineuses du Lion ont été nommées, telles Algieba1 Leo), Zosma (δ Leo), Ras Elased Australis (ε Leo), Adhafera (ζ Leo), Chort ou Coxa (θ Leo), Al Minliar al Asad (κ Leo), Alterf (λ Leo), Ras Elased Borealis (μ Leo) et Subra (ο Leo).

Les étoiles α, η, γ, ζ, μ et ε Leonis constituent l'astérisme appelé « la Faucille ».

Wolf 359 est une naine rouge, 50 000 fois moins lumineuse que le Soleil. Il s'agit de la 6e étoile la plus proche du Système solaire (la 4e si on considère le système d'Alpha du Centaure comme un seul objet). Distante de 7,78 années lumière, sa magnitude absolue n'est que de 16,55 ce qui en fait l'objet le moins brillant connu dans le voisinage du Système solaire.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Le Lion contient plusieurs galaxies brillantes dont les jumeaux M65 et M66 entre ι et θ Leonis, et M95 et M96 9° à l'est de Régulus, sont les représentants les plus fameux. M65 et M66 sont deux galaxies spirales distantes de 27 millions d'années lumière et qui semblent être liées gravitationnellement. M95 et M96, deux galaxies spirales là-aussi, sont éloignées de 29 millions d'années lumière et constituent un petit amas avec plusieurs autres galaxies moins brillantes.

On y trouve également la galaxie elliptique M105, les galaxies spirales NGC 2903, NGC 3370 et NGC 3521. Juste au nord de Régulus, Leo I et Leo II font partie de notre Groupe local.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :