Loup (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loup (homonymie).
Loup
Image illustrative de l'article Loup (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Lupus
Génitif Lupi
Abréviation Lup
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 212,5° et 240°
Déclinaison Entre -55° et -29,5°
Taille observable 334 deg2 (46e)
Visibilité Entre 35° N et 90° S
Méridien 20 juin, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 3 (α, β, g)
À l’œil nu 125
Bayer / Flamsteed ?
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante α Lup (2,30)
La plus proche ? (? al)
Objets
Objets de Messier 0
Essaims météoritiques ?
Constellations limitrophes Balance
Centaure
Compas
Règle
Scorpion

Le Loup est le nom donné à une petite constellation de l'hémisphère Sud, située en dessous de la constellation de la Balance, à l'ouest de la constellation du Scorpion et à l'est de la constellation du Centaure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Loup est une vieille constellation. Pour les Grecs, il s'agissait d'un animal que le Centaure portait empalé sur sa lance. Elle faisait partie des constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste.

En 1006 y est apparue une supernova plus brillante que Vénus ; on put l'observer pendant 2 ans. Ce fut l'une des quatre supernovae qui ont pu être observées au cours du précédent millénaire (en 1006, 1054, 1572 et 1604).

Selon les témoignages, pendant quelques jours, la brillance de la nouvelle étoile augmenta, devenant supérieure à celle de Vénus, et atteignant un éclat comparable « au quart de la pleine lune », donc visible en plein jour. Puis l'éclat se mit à diminuer, mais l'étoile resta observable pendant plus de deux ans. Une multitude de textes de toutes origines (chinoise, japonaise, coréenne, arabe) et crédibles relatent l'apparition et l'observation de cette étoile nouvelle en l'an 1006. Or, curieusement, elle est n'est attestée en Europe qu'en 1066, une date qui coïncide avec l'année de la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie; une telle étoile figure d'ailleurs sur la tapisserie de Bayeux qui relate cet évènement historique. Les supernovae de 1006 et 1054 étant récentes, celle de 1066 fut peut-être inventée pour fournir - a posteriori ou pas - un signe divin à l'entreprise de Guillaume le Conquérant. Némoins, d'après les témoignages de l'époque, il semble plus vraisemblable que la tapisserie de Bayeux fait référence à la comète de Halley[1].

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Loup
Localisation de la constellation

Le Loup est situé dans la voie lactée, entre le Scorpion et le Centaure.

Il n'a pas de forme très évidente, et la limite entre le Loup et le Centaure est difficile à faire.

Visibilité nocturne de la constellation.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Loup.

α Lupi[modifier | modifier le code]

L'étoile la plus lumineuse de la constellation du Loup est α Lupi, une géante bleue de magnitude apparente 2,30. Distante de 550 années-lumière, sa magnitude absolue est de -3,83 et elle est environ 2 800 fois plus brillante que le Soleil et 18 fois plus large que celui-ci.

α Lupi est une céphéide : sa magnitude varie de 0,03 sur une période de 0,259 847 jours.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

Si le Loup ne possède pas d'étoile extrêmement brillante, il renferme en revanche une trentaine d'étoiles de deuxième ou troisième magnitude et une cinquantaine observables à l'œil nu. Aucune n'a de nom propre.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Le Loup est traversé dans sa partie sud par la Voie lactée.

Cette constellation renferme deux amas ouverts, NGC 5824 (en) et NGC 5986 (en), deux amas globulaires, NGC 5822 (en) et NGC 5749, une nébuleuse obscure, B 228, deux galaxies spirales et deux nébuleuses planétaires, NGC 5882 et IC 4406.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :