Sagittaire (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sagittaire.
Sagittaire
Image illustrative de l'article Sagittaire (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Sagittarius
Génitif Sagittarii
Abréviation Sgr
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 264° et 305°
Déclinaison Entre -45,5° et -12,03°
Taille observable 867 deg2 (15e)
Visibilité Entre 55° N et 90° S
Méridien 20 août, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 7 (ε, σ, ζ, δ, λ, π, γ2)
À l’œil nu 195
Bayer / Flamsteed 67
Proches (d≤16 al) 2
La plus brillante ε Sgr (1,79)
La plus proche Ross 154 (9,68 al)
Objets
Objets de Messier 15 (M8, M17, M18, M20, M21, M22, M23, M24, M25, M28, M54, M55, M69, M70, M75)
Essaims météoritiques ?
Constellations limitrophes Aigle
Capricorne
Couronne australe
Écu de Sobieski
Microscope
Ophiuchus
Scorpion
Télescope

Le Sagittaire (ce terme signifie « l’Archer ») est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 18 décembre au 18 janvier. La constellation se situe entre Ophiuchus à l'ouest et le Capricorne à l'est. Sagittaire était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Le Sagittaire désigne également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l'écliptique traversé par le Soleil du 23 novembre au 21 décembre. C'est dans ce sens qu'il sert au repérage des déplacements planétaires, encore utilisé en astrologie.

On l'appelle aussi l’Arcifère (c’est-à-dire « le porteur d'arc »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Sagittaire dans l'Uranographia de Johannes Hevelius

Dans la mythologie grecque, le Sagittaire représenterait le centaure Pholos, bien que certaines sources l’associent plutôt à Crotos ou même à Chiron (lui-même associé à la constellation du Centaure) ; il serait en train de viser le Scorpion avec son arc.

Présentation[modifier | modifier le code]

Constellation du Sagittaire
Situation de la constellation

Le Sagittaire est à la croisée de plusieurs alignements.

Il appartient à un immense alignement qui fait le tour du globe, et qui est un axe de repérage majeur de la voûte céleste. Partant de l'arc et la tête (σ Sgr) du Sagittaire, il remonte vers le nord par la tête du Capricorne (β Cap), le long de l'axe du Verseau, pour atteindre la diagonale du Grand carré de Pégase. De là il passe le long de la diagonale d'Andromède, puis par Algol, Capella, Castor et Pollux, Alphard (Hydre, l'extrémité des Voiles puis Acrux et Alpha Centauri, Shaula (λ Scorpii), et enfin reboucle sur le Sagittaire.

Il appartient à un autre grand alignement qui part d'Arcturus du Bouvier, passe par la Tête du serpent et le bas du Serpentaire, passe par Kaus Borealis (λ Sgr) et le « cou » du Sagittaire, Nunki (σ Sgr), et se prolonge vers Fomalhaut du Poisson austral, puis remonte vers Cetus.

Quand le Scorpion est visible, le Sagittaire se repère facilement, par sa forme. Il se situe dans l'axe des deux « yeux du chat » de la queue du Scorpion.

Visibilité nocturne de la constellation.
Forme de la constellation.

La constellation est facilement reconnaissable par un astérisme au forme de théière. L'étoile la plus brillante de la constellation est Kaus Australis (ε Sgr), à la base sud de l'arc du Sagittaire. À 10° plus au Nord-Est se détache Nunki (σ Sgr), qui marque son cou. Ces deux étoiles forment la diagonale d'un quadrilatère, que viennent compléter Kaus Medius (δ Sgr) au Nord-Ouest, et Ascella (ζ Sgr) au Sud-Est. Ce quadrilatère marque le corps de la théière. Derrière l'arrête Est σ - ζ, une étoile plus faible, τ Sgr marque l'arrondi de l'anse. De l'autre côté, γ forme le point du bec ; et au-dessus du côté Nord, λ Sgr marque le point du couvercle.

Sagittarius-teapot-asterism.jpg

L’arc du Sagittaire est formé de Kaus Borealis (λ), Kaus Medius (δ) et Kaus Australis (ε) (Kaus signifiant arc en arabe).

La Voie lactée est la plus dense à l’endroit où elle traverse le Sagittaire ; c’est aussi là que se trouve son centre. Par conséquent, le Sagittaire contient un bon nombre d’étoiles brillantes, d’amas stellaires, et de nébuleuses.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Sagittaire.

Kaus Australis (ε Sgr)[modifier | modifier le code]

Kaus Australis (ε Sgr), l’étoile la plus brillante de la constellation, atteint la magnitude apparente 1,79 (36e du ciel). Distante de 145 années-lumière, c’est une géante bleue, plusieurs centaines de fois plus lumineuse que le Soleil.

C’est une étoile double : son compagnon est de magnitude très faible.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

Nunki (σ Sgr) est la deuxième étoile de la constellation.

Les désignations de Bayer du Sagittaire ne suivent pas du tout l’ordre de brillance des étoiles. KW Sagitarii est la 2ème Plus Grande Etoile de Cette Constellation, l'étoile VX Sagitarii est La Plus Grande Etoile de Cette Constellation.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Un des amas les plus brillants du Sagittaire est M55, à environ 7,5° à l’ouest de δ Sgr.

La constellation contient aussi des nébuleuses comme la nébuleuse du lagon (M8) près de λ Sgr qui est très belle vue au télescope, la nébuleuse du cygne (M17) et la nébuleuse Trifide, une grande nébuleuse contenant quelques jeunes étoiles très chaudes.

Sagittarius A, la source radio complexe associée au centre de la galaxie se trouve aussi ici. Les astronomes pensent que Sagittarius A pourrait contenir un trou noir supermassif.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :