Taureau (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir taureau (homonymie).
Taureau
Image illustrative de l'article Taureau (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Taurus
Génitif Tauri
Abréviation Tau
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 49,25° et 88,25°
Déclinaison Entre -1,75° et 30,67°
Taille observable 797 deg2 (17e)
Visibilité Entre 90° N et 65° S
Méridien 15 janvier, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 4 (α, β, η, ζ)
À l’œil nu 224
Bayer / Flamsteed 15
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante Aldébaran (0,87)
La plus proche ? (? al)
Objets
Objets de Messier 2 (M1, M45)
Essaims météoritiques Taurides
Beta taurides
Constellations limitrophes Baleine
Bélier
Cocher
Éridan
Gémeaux
Orion
Persée

Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin. Dans l'ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l'ouest et les Gémeaux à l'est. Le Taureau était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Le Taureau est également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l'écliptique traversé par le Soleil du 20 avril au 21 mai.

Histoire et mythologie[modifier | modifier le code]

Le Taureau dans l'Uranographia de Johannes Hevelius

Étant une constellation du Zodiaque, caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne.

Dans la mythologie grecque, le Taureau pourrait être soit la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe, soit le taureau blanc envoyé par Poséidon à Minos.

Cependant il est généralement attribué au Taureau d'airain (selon les versions, seul les sabots seraient d'airain ou le corps entier), la gorgone qui inspira le tyran Phalaris pour la construction d'un instrument de torture de même nom, dominé par Jason et qui sera tué plus tard par Thésée à Marathon.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation du Taureau

Localisation de la constellation[modifier | modifier le code]

Grande constellation majeure du ciel hivernal de l’hémisphère nord, le Taureau est situé entre le Bélier à l’ouest et les Gémeaux à l’est. Le Cocher et Persée se trouvent au nord, la Baleine et l’Éridan au sud-ouest, et Orion au sud-est.

Aldébaran se repère soit à partir d'Orion (dans le prolongement des trois rois mages), ou par sa proximité avec les Pléiades. C'est l'étoile brillante qui domine l'axe Orion - Pléiades. Aldébaran peut également être identifiée directement par le « V » dont elle marque une des extrémités.

Visibilité nocturne de la constellation.

Forme de la constellation[modifier | modifier le code]

Aldébaran (α Tauri), rouge et brillante, l’une des étoiles de première magnitude, se trouve au milieu de cette constellation. Derrière elle se trouvent les Hyades, l’amas ouvert le plus proche de la Terre, qui, avec Aldébaran, forme un « V » marquant la tête du Taureau. Les cornes s’étendent à l’ouest, marquées par Elnath (β Tauri, traditionnellement partagée par le Cocher) et ζ Tauri. Vers le milieu de la constellation se trouve un des amas ouverts les plus connus, facilement visible à l’œil nu, les Pléiades.

La partie Nord-Est de la constellation contient deux étoiles brillantes mais assez isolées, qui ne paraissent pas rattachées au centre. En prolongeant la branche du « V » où se trouve Aldébaran, on tombe sur ζ Tau, le nez du Taureau, qui semble se regrouper avec la massue d'Orion et les pieds des Gémeaux. De son côté, Elnath (β Tau), la corne Est, se situe dans le prolongement de l'autre branche du « V », et semble plutôt se regrouper avec le Cocher pour former un petit hexagone.

La « colonne vertébrale » est dans les le prolongement arrière de Aldébaran et sa branche du « V ». On tombe successivement sur λ Tau et ο Tau, qui marque la fin de la constellation. Entre la colonne vertébrale et l'arc d'Orion, la partie Sud-Ouest ne contient pas d'alignement. On peut y voir un corps de taureau et quelques pattes, la forme imaginée variant avec les conditions de visibilité.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Taureau.

Aldébaran (α Tauri)[modifier | modifier le code]

Aldébaran est l’étoile la plus brillante de la constellation du Taureau avec une magnitude apparente de 0,87 (soit la 13e du ciel). Distante de soixante-cinq années-lumière, c’est une géante rouge d’un âge avancé, quarante fois plus grande que le Soleil.

Aldébaran est proche de l’écliptique et est parfois occultée par la Lune.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

Elnath est la deuxième étoile de la constellation et porte logiquement la dénomination β Tau. Mais, étant située à la frontière du Taureau avec le Cocher, elle est parfois désignée par γ Aur.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

La constellation du Taureau contient, entre autres, deux amas d’étoiles proches, les Hyades et les Pléiades, suffisamment lumineux pour être clairement visibles à l’œil nu.

Les Hyades sont distantes d’environ cent-cinquante années-lumière, ce qui en fait l’amas ouvert le plus proche du Système solaire (si on exclut l’amas de la Grande Ourse qui semble n’être qu’un ensemble d’étoiles individuelles non liées). La plupart de ses membres se situent dans un diamètre de dix années-lumière et se déplacent à peu près dans la même direction. Bien qu’Aldébaran se trouve apparemment au centre de l’amas, elle n’en fait pas partie et est en fait deux fois plus proche.

Les Pléiades (également notées M45) sont probablement l’amas le plus connu. En fait, on peut distinguer à l’œil nu de six à douze étoiles distinctes, parmi les cinq-cents qui le composent. L’amas est distant de trois-cent-quatre-vingt années-lumière.

Un autre objet visible au télescope est la nébuleuse du Crabe, un vestige de supernova au nord-est de ζ Tauri. L’immense explosion, visible le 4 juillet 1054, a été assez brillante pour être observée de jour. On en trouve des mentions dans des recueils historiques chinois et dans des poteries amérindiennes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :