Ascension droite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ascension.

En astronomie, l'ascension droite, notée a, α ou RA pour Right Ascension, est un des deux termes associés au système de coordonnées équatoriales avec la déclinaison. Elle est l'équivalent sur la sphère céleste de la longitude terrestre.

schéma indiquant l'ascension droite et la déclinaison par rapport au point vernal.

Tout comme la longitude d'un lieu mesure l'angle (la distance est ou ouest mesurée sur l'équateur terrestre) entre le méridien de ce lieu et un méridien de référence appelé aussi méridien principal, l'ascension droite d'un astre mesure l'angle (la distance mesurée sur l'équateur céleste) entre le cercle horaire de cet astre et un cercle horaire de référence. Ce dernier angle est toutefois calculé, à la différence de la longitude sur la terre, toujours dans le sens direct: de 0 h à + 12 h d'Est en Ouest puis de + 12 h à + 24 h d'Ouest en Est au lieu (second terme de l'alternative) de 0 h à - 12 h.

De même que l'intersection entre le méridien de Greenwich et l'équateur sert de point d'origine pour la longitude terrestre, il existe un point d'origine pour l'ascension droite. Ce point, appelé point vernal et noté g ou γ, est un des deux points où l'équateur céleste et l'écliptique se croisent et le cercle horaire passant par ce point est le cercle horaire de référence. Le passage du soleil par ces deux points de croisement définit les deux équinoxes. Le point vernal γ correspond à l'équinoxe de mars (début du printemps dans l'hémisphère nord, de l'automne dans l'hémisphère sud).

L'ascension droite se mesure toujours sous la forme d'un angle exprimé en heures (H), minutes (M), secondes en temps sidéral; une heure étant équivalente à 15 degrés.

L'ascension droite permet aussi de déterminer facilement combien de temps il faudra à un astre pour atteindre un certain point dans le ciel. Par exemple, si une étoile d'ascension droite 01:30:00 est au méridien, il faudra 18h30 à une autre étoile d'ascension droite 20:00:00 pour être au méridien (20h00 - 1h30).

L'ascension droite n'est pas le seul angle qui ait été utilisé pour repérer la position des astres. En astronomie chinoise par exemple, c'est le ruxiu du qui était utilisé, où le point de référence n'était pas le point vernal, mais un ensemble de 28 points répartis sur l'équateur céleste, le point de référence choisi pour une mesure donnée étant déterminé par la région du ciel où se situait l'astre (sa loge lunaire).

Unités de l'ascension droite[modifier | modifier le code]

L'heure d'ascension droite est une unité de mesure d'angle plan et vaut 360°/24 = 15°.

La minute d'ascension droite est sa subdivision et vaut, en toute logique, 1/60 heure d'ascension droite, soit 1/4 degré ou encore 15 minutes d'arc.

De même la seconde d'ascension droite vaut 1/60 minute d'ascension droite = 1/3600 heure d'ascension droite = 1/240 degré = 1/4 minute d'arc = 15 secondes d'arc.

De même la tierce d'ascension droite vaut 1/60 seconde d'ascension droite = 1/216000 heure d'ascension droite = 1/14400 degré = 1/4 seconde d'arc = 15 tierces d'arc. Cette dernière unité est assez peu utilisée.

Remarques importantes sur ces unités[modifier | modifier le code]

Ces unités ne sont employées que dans le cas de la longitude céleste. Le parsec, unité de longueur employée en astronomie, est défini suivant la seconde d'arc. C'est en secondes d'arc qu'on exprime l'anomalie orbitale de Mercure finalement expliquée par Einstein (43 secondes d'arc).

En règle générale, l'évocation de secondes (respectivement de minutes) quand on parle d'angles renvoie aux secondes d'arc (respectivement aux minutes d'arc), sauf précision contraire. Pour un étudiant, on peut considérer qu'un sujet de devoir faisant référence à la seconde d'ascension droite doit obligatoirement en rappeler la définition.

Voir aussi[modifier | modifier le code]