Poisson volant (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie).
Poisson volant
Image illustrative de l'article Poisson volant (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Volans
Génitif Volantis
Abréviation Vol
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 98,75° et 135,5°
Déclinaison Entre -75° et -64°
Taille observable 141 deg2 (76e)
Visibilité Entre 10° N et 90° S
Méridien 1e mars, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 0
À l’œil nu 33
Bayer / Flamsteed ?
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante β Vol (3,77)
La plus proche ? (? al)
Objets
Objets de Messier 0
Essaims météoritiques ?
Constellations limitrophes Caméléon
Carène
Dorade
Peintre
Table

Le Poisson volant est une petite constellation de l’hémisphère sud, au sud de la Carène.

Histoire[modifier | modifier le code]

La constellation du Poisson volant, comme nombre de constellations du ciel austral, ne date pas de l’époque antique. Elle a été créée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du 16e et popularisée par Johann Bayer en 1603.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles du Poisson volant.

Les étoiles les plus brillantes de cette constellation sont toutes, au plus, de 4e magnitude : β Volantis (magnitude 3,77), γ² Volantis (magnitude 3,78), ζ Volantis (magnitude 3,93), δ Volantis (magnitude 3,97) et α Volantis (magnitude 4,00).

γ Volantis est une étoile double.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Cette constellation contient peu d’objets du ciel profond. On peut noter la galaxie spirale barrée NGC 2442 et la galaxie AM 0644-741 qui est composée d’un noyau jaune entouré d’un anneau d’amas globulaires bleus.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :