Céphée (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céphée.
Céphée
Image illustrative de l'article Céphée (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Cepheus
Génitif Cephei
Abréviation Cep
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 300,0° et 120,0°
Déclinaison Entre 52,75° et 88,0°
Taille observable 588 deg2 (27e)
Visibilité Entre 90° N et 10° S
Méridien 15 octobre, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 1 (α)
À l’œil nu 159
Bayer / Flamsteed 35
Proches (d≤16 al) 1
La plus brillante α Cep (2,45)
La plus proche Kruger 60 (13,15 al)
Objets
Objets de Messier 0
Essaims météoritiques Aucun
Constellations limitrophes Cassiopée
Cygne
Dragon
Girafe
Lézard
Petite Ourse

Céphée est une constellation circumpolaire de l'hémisphère nord. Elle est reconnaissable à sa forme de pentagone irrégulier, ou de dessin enfantin d'une maison à toit pointu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Représentation de Céphée dans le manuscrit Aratea de Leydecontenant les chapitres d’astronomie des « Phénomènes » (Phainomena) d’Aratos de Soles (310–245 av. J. Chr.) consacrés aux Constellations, dans la traduction latine de Germanicus..

Cette constellation fait partie du groupe de constellations rattachées au mythe d'Andromède. Céphée était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Céphée
Visibilité nocturne de la constellation.
Situation de la constellation

Dans son ensemble, la constellation de Céphée se situe immédiatement au Nord de l'axe Cassiopée - α Cygni (Deneb), grand axe de repérage céleste qui se prolonge au-delà de Cassiopée vers Capella, et de l'autre côté, au-delà du Cygne à travers le Serpentaire jusqu'à Antarès du Scorpion.

Sur l'image, Cassiopée est à gauche, et Deneb est en bas. La constellation de Céphée est voisine des pieds du Dragon (en haut à droite sur la figure), mais cette constellation est elle-même difficile à situer, et ne sert donc pas au repérage direct.

Forme de la constellation

Céphée est une constellation faible, sa femme Cassiopée est beaucoup plus brillante que lui. Dans de bonnes conditions de visibilité (mag 4) on peut en retrouver la forme générale : une sorte de rectangle marquant la tête (avec un petit œil au milieu), surmontée d'une sorte de chapeau pointu en direction de α Ursae Minoris (l'étoile polaire), et à la base duquel côté sud un vague alignement dessine une bouche (côté Cassiopée) et une natte (côté opposé).

Il est facile de trouver Céphée à partir du « W » de Cassiopée et en traçant une ligne partant de α Cassiopeiae vers β Cassiopeiae. Cette ligne se dirige droit vers α de Céphée.

Le bord de la bouche (δ Cep) est situé sur l'alignement Cassiopée - Deneb. L'alignement entre δ Cep et α Cep marque la base du "quadrilatère".

La pointe du chapeau (γ Cep) peut être repérée par l'alignement qui permet de trouver l'étoile polaire à partir de la Grande Ourse : en le prolongeant sur ~25° on tombe sur γ Cep, seule étoile brillante de la région. Cet alignement est visible sur l'illustration du Dragon, dont il constitue la limite inférieure.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles de Céphée.

Alderamin (α Cephei)[modifier | modifier le code]

L'étoile la plus lumineuse de la constellation est Alderamin (α Cephei) et n'est que de deuxième magnitude (2,45), mais est nettement plus brillante que toutes les autres étoiles de la constellation. Située au pied occidental de la « maison », Alderamin, dont le nom signifie « le Bras droit » en arabe, est une étoile blanche deux fois plus grande que le Soleil. Elle tourne très rapidement sur elle-même, à près de 250 km/s à l'équateur, en une demi-journée.

Par le fait du phénomène de précession des équinoxes, Alderamin sera l'étoile la plus proche du pôle nord celeste dans 5 500 ans, à moins de 3°.

δ Cephei[modifier | modifier le code]

δ Cephei est le prototype des variables céphéides et leur a donné son nom. Elle passe de la magnitude 3,5 à la magnitude 4,3 sur une période extrêmement régulière de 5 jours 8 heures 47 minutes et 32 secondes.

C'est également une supergéante jaune-blanche. Elle possède un compagnon de magnitude 6,3, distant de 12 000 UA et les deux étoiles tournent l'une autour de l'autre en plus de 500 000 ans.

Elle est située sur la voûte céleste près de Zeta Cephei, au pied gauche de la « maison ».

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

Gamma Cephei, la pointe du « toit », se trouve à 13° seulement de l'étoile polaire.

μ Cephei s'appelle parfois l'étoile Grenat à cause de sa couleur rouge éblouissante, qui n'est cependant pas visible, sauf avec un télescope. Par une coïncidence intéressante, c'est l'étoile polaire de Mars, la planète rouge (elle est à moins de 8° du pôle nord céleste, situé dans le Cygne). C'est une supergéante rouge, l'une des étoiles visibles les plus grandes d'un diamètre de 15 UA, qui, si elle remplaçait le Soleil, s'étendrait à mi-chemin des orbites de Jupiter et Saturne.

VV Cephei est encore plus grande que μ Cephei (mais moins brillante à l'œil nu) et dépasserait, elle, l'orbite de Saturne à la place du Soleil. V354 Cephei, RW Cephei sont d'autres supergéantes rouge.

WZ Cephei est une étoile binaire.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Puisque la Voie lactée la traverse, la constellation de Céphée contient plusieurs amas stellaires et nébuleuses. On peut citer la nébuleuse planétaire NGC 40, l'amas ouvert NGC 188 dont les étoiles sont très vieilles (environ 6 milliards d'années), la nébuleuse rouge NGC 7023 qui est illuminée par une étoile variable ou l'amas ouvert et la nébuleuse IC 1396, en forme de trompe d'éléphant.

Palomar 1 est l'amas globulaire de la constellation, découvert par George Abell en 1954.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :