Persée (constellation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Persée (homonymie).
Persée
Image illustrative de l'article Persée (constellation)
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Perseus
Génitif Persei
Abréviation Per
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 20,5° et 70,375°
Déclinaison Entre 30,7° et 58,5°
Taille observable 615 deg2 (24e)
Visibilité Entre 90° N et 35° S
Méridien 25 décembre, 21h00
Étoiles
Brillantes (m≤3,0) 5 (α, β, γ, ε, ζ)
À l’œil nu 165
Bayer / Flamsteed 63
Proches (d≤16 al) 0
La plus brillante α Per (1,79)
La plus proche ? (? al)
Objets
Objets de Messier 2 (M34, M76)
Essaims météoritiques Perséides
Perséides de septembre
Constellations limitrophes Andromède
Bélier
Cassiopée
Cocher
Girafe
Taureau
Triangle

Persée est une constellation de l’hémisphère nord. Relativement grande, elle possède plusieurs étoiles brillantes, dont l’étoile variable Algol (β Persei).

Histoire et mythologie[modifier | modifier le code]

La constellation de Persée est ancienne. Déjà répertoriée par Aratus de Soles, puis par Ptolémée dans son Almageste au Ier siècle, elle est censée représenter Persée, le héros de la Mythologie grecque qui sauva Andromède. La constellation appartient au cycle qui décrit le mythe d'Andromède.

Observation des étoiles[modifier | modifier le code]

Constellation Persée

Repérage de la constellation[modifier | modifier le code]

Persée est une constellation très lumineuse, placée dans un environnement très riche.

  • Sa position peut être repérée en prenant l'alignement qui part du Grand carré de Pégase et remonte le long de la diagonale d'Andromède jusqu'à Algol de Persée et Capella du Cocher.
  • Inversement, on peut partir de Capella, l'étoile la plus brillante de la région, et repérer ses voisines Algol (β Per) et Mirfak (α Per) en direction de l'Ouest.
  • On peut également se repérer par rapport à Cassiopée, en suivant l'alignement de la barre médiane de son « W » en direction du Sud-Est, alignement qui tombe sur Mirfak (α Per).
  • On peut enfin remonter l'alignement qui part de Rigel dans Orion, passe par Aldébaran du Taureau, et tombe sur Algol (β Per) avant de rejoindre Cassiopée dans l'axe du bras droit de son « W ».


Visibilité nocturne de la constellation.

Forme de la constellation[modifier | modifier le code]

Bien que formée d'étoiles relativement brillantes et assez rapprochées, Persée ne dégage pas de forme très nette. Quand les conditions de visibilité sont bonnes, on peut retracer la forme générale d'une étoile à cinq branches (le corps), dont quatre sont dotées d'appendices (les membres).

Les deux premières étoiles visibles sont Mirfak (α Per), qui marque le cou de Persée, et Algol (β Per), plus au Sud, qui marque le pied Ouest. On voit rapidement apparaître ensuite ε Per au Sud (le pied Est) et γ Per côté Nord (la pointe du chapeau).

L'étoile brillante située au milieu du bras Ouest, θ Persei, est parfois considérée comme constituant l’épée de Persée. La limite des constellations entre Persée et andromède est très dentelée dans cette zone, la « main » de Persée qui semble presque saisir le « pied » d'Andromède s'étend au-delà d'une zone qui appartient déjà à cette dernière.

Persée est généralement dessiné tenant dans sa main la tête de Méduse et celle-ci est représentée par Gorgonea Secunda (π Per), Gorgonea Tertia (ρ Per) et Gorgonea Quarta (ω Per), Algol (β Per) — « Gorgonea Prima » — formant quant à elle l’œil de la gorgone. Ces quatre étoiles sont celles qui forment le "pied" immédiatement au sud d'Algol.

Étoiles principales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste d'étoiles de Persée.
Persée dans l'Uranographia de Johannes Hevelius

Mirphak (α Persei)[modifier | modifier le code]

Mirphak (α Persei) est l’étoile la plus brillante de la constellation. Avec une magnitude apparente de 1,79, elle se classe 35e des étoiles les plus brillantes du ciel. Distante de près de 600 années-lumière du Système solaire, c'est une supergéante 60 fois plus grande que le Soleil.

Elle est parfois nommée « Algenib ».

Algol (β Persei)[modifier | modifier le code]

Algol (β Persei) est la deuxième étoile de la constellation par la luminosité, mais la plus connue. Elle est le prototype des étoiles variables de type Algol, qui sont en réalité des étoiles doubles où l’un des composants éclipse périodiquement le plus brillant. Algol passe ainsi de la magnitude 2,12 à la magnitude 3,39 tous les 2,867 jours.

Autres étoiles[modifier | modifier le code]

Une dernière étoile de la constellation porte un nom propre : Misam (κ Persei).

En 1901, la nova GK Persei est apparue plusieurs degrés en dessous de Mirphak.

Objets célestes[modifier | modifier le code]

Près de γ Persei se trouve le radiant des « Perséides », un essaim de météoroïdes qui provoque chaque année une « pluie » d’étoiles filante aux alentours du 12 août (appelées aussi Larmes de Saint Laurent, dont la fête tombe le 10 août).

On peut noter également les objets célestes suivant dans la constellation de Persée, traversée par la Voie lactée :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :