Gare de Vire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vire
Image illustrative de l'article Gare de Vire
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Vire-Normandie
Quartier La Gare
Adresse Place de la Gare
14500 Vire-Normandie
Coordonnées géographiques 48° 50′ 47″ nord, 0° 52′ 58″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités Normandie
TER Haute-Normandie
TER Basse-Normandie
Caractéristiques
Ligne(s) Argentan à Granville
Caen à Vire
Vire à Romagny
Voies 2
Quais 2
Altitude 136 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Autobus Voir à Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Vire

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Vire

Géolocalisation sur la carte : Calvados

(Voir situation sur carte : Calvados)
Vire

La gare de Vire est une gare ferroviaire française de la ligne d'Argentan à Granville, située sur le territoire de la commune de Vire-Normandie, dans le département du Calvados, en région Normandie.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par les trains des réseaux Intercités Normandie (ligne de Paris à Granville), TER Haute-Normandie et TER Basse-Normandie.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 136 mètres d'altitude, la gare de Vire est située au point kilométrique (PK) 74,167 de la ligne d'Argentan à Granville, entre les gares ouvertes de Flers et de Saint-Sever. Autrefois, avant ces deux précédentes gares se trouvaient les gares de Viessoix et de Mesnil-Clinchamps.

Elle était également l'origine de l'ancienne ligne de Vire à Romagny aujourd'hui réaménagée en voie verte et le terminus de l'ancienne ligne de Caen à Vire aujourd'hui déposée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Vire a été ouverte le pour la mise en service de la section de Flers à Vire. La gare a fait office de terminus jusqu'au prolongement de la ligne jusqu'à Granville, le [1].

Le , la gare a été reliée à Romagny par Les Maures, Sourdeval et Mortain-Le Neufbourg. Le , la gare de Vire a été directement connectée à celle de Caen ; l'année suivante, elle a été raccordée à la gare de Saint-Lô grâce à un embranchement ferroviaire à partir de Guilberville.

Le transport de voyageurs jusqu'à Caen a cessé le . Le fret a ensuite été limité à Saint-Martin-des-Besaces, puis à la Graverie. Finalement la ligne de Caen à Vire a été définitivement fermée. La ligne de Vire à Romagny a été fermée au trafic voyageur le . Le transport de marchandises a ensuite été suspendu. Ces deux lignes ont été déclassées et déferrées.

La gare est anéantie le par les bombardements alliés. Elle est totalement reconstruite à partir d'octobre 1952. Elle est mise en service le . Elle s'inspire d'un style architectural traditionnel local par ses matériaux (granit, ardoise) et ses formes (toits à fortes pentes).

Début 2018, le guichet de la gare doit fermer. Les billets ne pourront être pris que par les bornes automatiques ou par internet[2].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[3] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichet et de distributeurs automatiques de titres de transport régionaux. Elle est équipée d'un quai latéral et d'un quai central, le quai « A IMPAIR » (latéral), pour la voie 1, qui dispose d'une longueur totale de 300 m et le quai « A PAIR » (central), pour la voie 2, qui dispose d'une longueur totale de 260 m[4]. Les deux quais possèdent des abris voyageurs. Le changement de quai se fait par une passerelle.

Dessertes[modifier | modifier le code]

En 2012, la gare est desservie par la ligne commerciale Paris - Granville (Intercités[5]), les trajets étant assurés par des autorails X 72500 et par la ligne commerciale Dreux - Argentan - Granville (TER Haute-Normandie et TER Basse-Normandie[6]), les trajets étant assurés par des autorails X 4750.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les lignes 120 et 303 du réseau Manéo, les lignes 32, 33, 80 et 81 du Bus verts du Calvados et par la ligne 13A du réseau Cap'Orne. Un parking pour les véhicules et les vélos y est aménagé[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site train.eryx.net, Histoire chronologique des chemins de fer européens et russes lire (consulté le 19 mai 2012).
  2. https://actu.fr/normandie/vire-normandie_14762/dans-calvados-gare-sncf-vire-normandie-perd-guichet_13239372.html
  3. a et b Site SNCF TER Basse-Normandie, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare ferroviaire de Vire lire (consulté le 2 janvier 2012).
  4. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 7.1 - liste des quais, 2012 p. 86/90 lire (consulté le 2 janvier 2012).
  5. Site SNCF Intercités, Réseau Intercités, Lignes INTERCITÉS, Ligne : Paris Montparnasse - Granville lire (consulté le 19 mai 2012).
  6. Site SNCF TER Basse-Normandie, Se déplacer en TER, Avant mon déplacement : Fiches horaires lire (consulté le 19 mai 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Granville Villedieu-les-Poêles Intercités Flers Paris-Montparnasse-Vaugirard
Granville Saint-Sever TER Haute-Normandie /
Basse-Normandie
Flers Argentan
ou Dreux