Bren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bren
Bren
Mairie de Bren.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Intercommunalité Communauté d'agglomération Hermitage-Tournonais-Herbasse-Pays de Saint Félicien
Maire
Mandat
Serge Debrie
2020-2026
Code postal 26260
Code commune 26061
Démographie
Gentilé Brennois
Population
municipale
563 hab. (2017 en augmentation de 5,04 % par rapport à 2012)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 08′ 10″ nord, 4° 56′ 56″ est
Altitude Min. 217 m
Max. 403 m
Superficie 11,03 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Drôme des collines
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bren
Géolocalisation sur la carte : Drôme
Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Bren
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bren
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bren

Bren est une commune française située dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont dénommés les Brennois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bren est situé à 4 km de Saint-Donat-sur-l'Herbasse et 14 km de Romans-sur-Isère dans la région du département appelé « Drôme des collines ».

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

  • Plaine vallonnée[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Bren est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations[modifier | modifier le code]

Dictionnaire topographique du département de la Drôme[6] :

  • 967 : Villa Breno (cartulaire de Romans, 261).
  • 1080 : mention de l'église : Ecclesia de Bregno (cartulaire de Grenoble, B 55).
  • XIVe siècle : mention de l'église : Capella de Breno (cartulaire de Grenoble, B 55).
  • 1521 : mention de l'église : Ecclesia de Brens (pouillé de Vienne).
  • 1891 : Bren, commune du canton de Saint-Donat.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La forme latine Villa Breno de 967 rappellerait en ces lieux l'existence d'une villa gallo-romaine qui aurait appartenu à un certain Bren, Brennos ou Brennus[7].

Aux temps gallo-romains, le terme bren semble révéler en ce lieu une sorte de dépotoir ou de cloaca (Cloaque)[8],(« terrain marécageux, fangeux »), Bren est connu encore de nos jours pour souffrir régulièrement de coulées de boue[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité : les Gallo-romains[modifier | modifier le code]

La toponymie laisserait supposer l'existence d'une villa gallo-romaine[réf. nécessaire].

Du Moyen Âge à la Révolution[modifier | modifier le code]

La seigneurie :

  • Possession des Clérieux et des Claveyson[1].
  • 1652 : Bren fait partie du comté de Charmes érigé pour les Coste[6].
  • 1676 : le comté passe (par héritage) aux Bérenger du Gua[6].
  • 1776 : vendu aux Chabrières[6].

XVe siècle : il y a une verrerie au hameau des Verrières[1].

Avant 1790, Bren était une communauté de l'élection et subdélégation de Romans et du bailliage de Saint-Marcellin, formant une paroisse du diocèse de Vienne, dont l'église, dédiée à saint Laurent, et les dîmes appartenaient au collège de Tournon, représentant le prieur de Saint-Donat[6].

De la Révolution à nos jours[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendance politique et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1907 ? Jean Ithier   Conseiller d'arrondissement (Canton de Saint-Donat-sur-l'Herbasse)
mars 2001 mars 2008 Jean-Claude Coste PS  
mars 2008 2014 Bernard Fraisse    
2014 En cours
(au 9 mars 2015)
Serge Debrie[9]   Ouvrier

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2017, la commune comptait 563 habitants[Note 2], en augmentation de 5,04 % par rapport à 2012 (Drôme : +4,12 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
333324392370486511502565573
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
548564544518533526526512502
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
478432444408387356340308310
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
295273281376431471526534536
2017 - - - - - - - -
563--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête : 10 août[1].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Services et équipements[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

En 1992 : céréales, vignes, vergers, bovins, caprins[1].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vieux village[1].
  • Église composite[1].
  • Fontaine Saint-Laurent (dite miraculeuse)[1].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Bren possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Michel de la Torre, Drôme, le guide complet de ses 371 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, (ISBN 2-7399-5026-8), Bren
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  6. a b c d et e J. Brun-Durand, Dictionnaire topographique du département de la Drôme, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), page 49-50
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, page 225, (ISBN 2600028838)
  8. Société d'archéologie et de statistique de la Drôme, Valence, Revue drômoise: archéologie, histoire, géographie, page 211, (id)
  9. Bren sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 9 mars 2015).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.