Plats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Plats
Plats
Le village.
Image illustrative de l’article Plats
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Intercommunalité Arche Agglo
Maire
Mandat
Guislain Bernard
2020-2026
Code postal 07300
Code commune 07177
Démographie
Gentilé Platous
Population
municipale
851 hab. (2018 en augmentation de 3,78 % par rapport à 2013)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 39″ nord, 4° 46′ 59″ est
Altitude Min. 178 m
Max. 543 m
Superficie 16,25 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Valence
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Tournon-sur-Rhône
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Plats
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Plats
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plats
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plats
Liens
Site web plats.fr

Plats (prononcé [pla]Écouter) est une commune française située dans le Sud-Est de la France et dans la région Rhône-Alpes. Elle se situe dans la vallée du Rhône, en Ardèche, sur les hauteurs de Tournon-sur-Rhône.

Cette commune a reçu la note @@ donnée par le label des villes Internet[1].

Ses habitants et habitantes sont appelés les Platous[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, traversée par le 45e parallèle nord, est de ce fait située à égale distance du pôle Nord et de l'équateur terrestre (environ 5 000 km).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Plats se situe sur le Massif central, plus exactement sur le plateau ardéchois. Plats est constitué de petites collines. On peut apercevoir à l'ouest le Mézenc et à l'est, la chaîne des Alpes et même le mont Blanc, si le ciel est dégagé.

Hydrographie et climat[modifier | modifier le code]

Plats[3] est traversée par douze ruisseaux et accueille les cuves du Duzon.

Le climat de Plats est un climat semi-continental.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La gare SNCF la plus proche se situe à Tain-L'Hermitage.

Gare TGV la plus proche : gare de Valence.

Aéroport le plus proche : aéroport de Valence - Chabeuil.

Voie d'accès principale : RD 219 (aussi appelée « route aux 99 virages »).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Plats est une commune rurale[Note 1],[4]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Valence, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 71 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (50,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (53 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (46,7 %), zones agricoles hétérogènes (35,7 %), prairies (14,4 %), zones urbanisées (3,3 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Logements[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre de logements entre 1968 et 2009[I 1].
1968 1975 1982 1990 1999 2009
134 170 183 198 240 329

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 329. Parmi ces logements, 82,6 % étaient des résidences principales, 10,9 % des résidences secondaires et 6,5 % des logements vacants. Ces logements étaient pour une part de 95,9 % des maisons et de 2,7 % des appartements[I 2].

La proportion de ménages propriétaires de leur logement était de 84,6 % et celle des locataires était de 14 %[I 3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village de Plats ne s'est pas toujours appelé ainsi. Il s'appelait Planum en 1275, Plana au XIVe siècle, Plais au XVIIIe siècle avant de devenir Plas puis Plats. Tous ces noms font référence au plateau sur lequel le village est situé[11].

Le nom de la commune s'écrit プラ en japonais, Пла en russe et 쁠라 en coréen[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les seigneurs de Tournon possédaient plusieurs communes dont Plats, Vion et Glun[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le maire actuel est Guislain BERNARD. Il a été élu en 2020 .(sans étiquette)

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Mairie de Plats.

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant compris entre 500 et 1 500, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[20].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[21]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1929 mars 1935 Jean Antoine Traversier    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1947 mars 1959 Gustave Banc    
mars 1959 mars 1971 Paul Chalaye    
mars 1971 mars 1977 Lucien Courbis    
mars 1977 mars 2008 Gaston Gruat-Laforme    
mars 2008 Juillet 2020 Laurent Brunel[22] DVD  
Juillet 2020 En cours
(au 3 juillet 2020)
Guislain BERNARD[23]    

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Plats relève du tribunal d'instance d'Annonay, du tribunal de grande instance de Privas, de la Cour d'appel de Nîmes, du tribunal pour enfants de Privas, du conseil de prud'hommes d'Annonay, du tribunal de commerce d'Aubenas, du tribunal administratif de Lyon et de la Cour administrative d'appel de Lyon[24].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au , Plats n'est jumelée avec aucune commune[25].

Population et société[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Plats en 2009 en pourcentages[I 4].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,3 
3,0 
75 à 89 ans
6,4 
8,1 
60 à 74 ans
8,2 
19,8 
45 à 59 ans
17,5 
27,9 
30 à 44 ans
26,5 
13,3 
15 à 29 ans
15,7 
27,7 
0 à 14 ans
25,3 
Pyramide des âges en Ardèche en 2009 en pourcentages[26].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,5 
8,0 
75 à 89 ans
11,7 
16,1 
60 à 74 ans
16,4 
21,5 
45 à 59 ans
20,6 
19,9 
30 à 44 ans
18,9 
15,4 
15 à 29 ans
14,0 
18,7 
0 à 14 ans
16,9 

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[27]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[28].

En 2018, la commune comptait 851 habitants[Note 3], en augmentation de 3,78 % par rapport à 2013 (Ardèche : +1,94 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700458644611484704758780773
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
802810846803810775800713667
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
641640561559533523484438410
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
384350321381443509709793843
2018 - - - - - - - -
851--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[29] puis Insee à partir de 2006[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il y a une écoles primaires publique à Plats[31] ainsi qu'une garderie/cantine.

Santé[modifier | modifier le code]

Le centre hospitalier le plus proche se situe à Tournon-sur-Rhône. La mairie de Plats est équipée d'un défibrillateur automatique. II y a aussi des infirmières à domicile.

Sports[modifier | modifier le code]

Logo du rugby club de Plats
Logo du rugby club de Plats.

Il y a un club et un terrain de rugby à Plats[32].

Une association d'Airsoft [Lequel ?] y a également son terrain de jeu principal[réf. souhaitée].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 33 502 , ce qui plaçait Plats au 8 479e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[33].

Emploi, entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, Plats comptait 61 établissements : 22 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 1 dans l'industrie, 4 dans la construction, 27 dans le commerce-transports-services divers et 7 étaient relatifs au secteur administratif[I 5].

En 2011, 8 entreprises ont été créées à Plats, toutes par des auto-entrepreneurs[I 6].

Héraldique et logotype[modifier | modifier le code]

Blason de Plats.

La commune de Plats ne dispose pas de blason. Elle s'est dotée d'un logotype.

Logotype de Plats.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Suzeux est constitué d'un bâtiment d'époque Renaissance accolé à des parties qui semblent plus anciennes, ainsi qu'à deux tours, une tour ronde et une tour carrée.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Le sentier de grande randonnée 42 traverse le territoire communal[34].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Marie-France Banc (1876 - 1965), Juste parmi les nations. Elle est née à Plats et morte à Saint-Félicien, une plaque commémorative a été installée dans le village.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation
  4. POP T3 - Population par sexe et âge en 2009
  5. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010
  6. DEN T2 - Créations d'entreprises individuelles par secteur d'activité en 2011

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. « Plats@@ », sur http://www.villes-internet.net (consulté le )
  2. Barrow, Robin., Plato and Education (RLE Edu K)., Taylor & amp; Francis, (ISBN 978-0-203-14000-0, 0-203-14000-1 et 1-280-67602-7, OCLC 798531444, lire en ligne)
  3. a et b www.annuaire-mairie.fr
  4. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Site de la mairie de Plats
  12. Ardèche, terre d'histoire : histoire de l'Ardèche et de l'ancien Vivarais (ill. Michel Riou), Montmélian, La Fontaine de Siloë, , 365 p. (ISBN 978-2-84206-382-5, lire en ligne)
  13. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 15/02/2013.
  14. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 15/02/2013.
  15. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 15/02/2013.
  16. « Résultats de l'élection présidentielle 2017 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle-2017 (consulté le ).
  17. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 15/02/2013.
  18. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 15/02/2013.
  19. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 15/02/2013.
  20. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  21. Registre délibération de la mairie de Plats
  22. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le ).
  23. « Plats : un maire ch’ti à la tête du village », sur Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
  24. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du Ministère de la Justice et des Libertés (consulté le ).
  25. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le ).
  26. Pyramide des âges de l’Ardèche en 2009 sur le site de l’Insee. « Copie archivée » (version du 3 septembre 2013 sur l'Internet Archive) Consulté le 09/02/13.
  27. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  28. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  31. « Annuaire des écoles à Plats »
  32. « site du club de rugby »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  33. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  34. « Randonnées pédestres », sur http://www.ardeche-guide.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :