Joanne Woodward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Woodward.
image illustrant une actrice image illustrant américain
image illustrant une réalisatrice image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une actrice américaine et une réalisatrice américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Joanne Woodward
Description de cette image, également commentée ci-après

Joanne Woodward et Paul Newman dans Les Feux de l'été

Nom de naissance Joanne Gignilliat Trimmier Woodward
Surnom Joey
Naissance (86 ans)
Thomasville, Géorgie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Les Trois Visages d'Ève
Rachel, Rachel
De l'influence des rayons Gamma sur le comportement des marguerites

Joanne Woodward, née Joanne Gignilliat Trimmier Woodward, est une actrice, productrice et réalisatrice américaine née le 27 février 1930 à Thomasville (États-Unis).

Carrière[modifier | modifier le code]

Joanne Woodward dans Rachel, Rachel (1968)

Attirée dès le plus jeune âge par le théâtre, elle fréquente les cours de l'Actors Studio, et joue sa première pièce à Broadway, Picnic, à côté de Paul Newman, qui deviendra son époux. Elle joue alors beaucoup à la télévision.

En 1955, elle obtient son premier rôle au cinéma (Count three and pray). Un film marque cette période : Les Trois Visages d'Ève (1957), pour lequel elle décroche l'Oscar de la meilleure actrice. Elle travaille ensuite avec des cinéastes prestigieux : Martin Ritt à plusieurs reprises, Leo McCarey, Sidney Lumet, souvent en compagnie de Newman mais aussi de Van Heflin, Orson Welles, Henry Fonda, Marlon Brando et Anna Magnani, Joan Collins, Sean Connery, dans des adaptations de William Faulkner, Tennessee Williams, ou William Inge. Elle joue dans La Ménagerie de verre (1987) avec John Malkovich (d'après Williams).

Joanne Woodward participe aux films réalisés par son mari, notamment Rachel, Rachel en 1968 : le prix de la Critique New-yorkaise récompense sa prestation. Et en 1990, Joanne Woodward tient avec son mari la vedette de Mr. & Mrs. Bridge de James Ivory.

Très active sur le petit écran depuis 1952, elle s'illustre au côté de George C. Scott dans Le Rivage oublié (1971), de Sally Field et Brad Davis dans la télésuite Sybil (1976), de Laurence Olivier dans Come Back, Little Sheba d'après Inge (1977, télévision), de Burt Reynolds dans The End (1978), elle est encore dirigée par Newman à la télévision dans The Shadow Box (1980) avec Christopher Plummer. Woodward apparaît, en 1982, dans Candida, adaptation de la pièce de George Bernard Shaw (avec la jeune Jane Curtin), et, en 2005, dans Empire Falls mis en scène par Fred Schepisi, avec Ed Harris, Philip Seymour Hoffman et Helen Hunt, qui lui vaut une nomination à un Emmy Award du meilleur second rôle féminin.


Elle a été l'une des huit premières personnes à recevoir une étoile sur le Hollywood Walk Of Fame, le 9 février 1960, avec Olive Borden, Ronald Colman, Louise Fazenda, Preston Foster, Burt Lancaster, Edward Sedgwick et Ernest Torrence.[1]

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

comme actrice[modifier | modifier le code]

comme productrice[modifier | modifier le code]

comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Oscar[modifier | modifier le code]

Golden Globe[modifier | modifier le code]

Emmy Award[modifier | modifier le code]

Festival de Cannes[modifier | modifier le code]

Festival de San Sebastián[modifier | modifier le code]

Walk of Fame[modifier | modifier le code]

Joanne Woodward ne fut pas la première à recevoir une étoile, comme le veut la croyance populaire, sur le Walk of Fame le . Mais elle fut la première à poser pour les photographes devant son étoile.

Liens externes[modifier | modifier le code]