Brie Larson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brie Larson
Description de cette image, également commentée ci-après

Brie Larson au Comic Con de San Diego en 2016.

Nom de naissance Brianne Sidonie Desaulniers
Naissance (27 ans)
Sacramento, Californie (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Scott Pilgrim
21 Jump Street
States of Grace
Don Jon
Room
Séries notables United States of Tara

Brianne Desaulniers, dite Brie Larson, née le à Sacramento en Californie, est une actrice, chanteuse et réalisatrice américaine.

Révélée au cinéma par States of Grace en 2013, elle remporte le Golden Globe, le SAG Award, le BAFTA Award et l'Oscar de la meilleure actrice en 2016 pour son rôle dans Room.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Sacramento en Californie dans une famille d'origine française, canadienne et suédoise, Brianne Sidonie Desaulniers est la première fille de Sylvain et Heather Desaulniers, couple de chiropraticiens travaillant ensemble dans un cabinet[1],[2]. Ses parents ont divorcé quand elle était enfant et elle déménage à Los Angeles avec sa mère et sa sœur. Elle étudie le théâtre à l’American Conservatory Theater (en) et devient l’une des plus jeunes étudiantes du conservatoire[3],[4],[5]. Auparavant, elle était scolarisée à domicile[6].

Ses grands-parents paternels sont des Franco-Manitobains, sa grand-mère, Gabrielle Desaulniers, est décédée en décembre 2015[7]. En grandissant, sa première langue était le français[8].

Elle a déclaré dans une interview à Glamour qu'elle a choisi Larson comme nom de scène d'après le nom d'origine suédoise de jeune fille de sa grand-mère, car son propre nom de famille étant difficile à prononcer. Elle a également déclaré au Tonight Show Starring Jimmy Fallon qu'elle a pris son nom de scène d'après Kirsten Larson, une poupée de la gamme American Girl, qu'elle avait reçu quand elle était enfant[9],[10],[11].

Carrière d’actrice[modifier | modifier le code]

Débuts précoces et seconds rôles (1998-2012)[modifier | modifier le code]

L'actrice en août 2010.

Elle commence sa carrière à la télévision en 1998, à l'âge de neuf ans, avec un premier rôle dans un sketch dans The Tonight Show with Jay Leno[12]. Plus tard, elle fait partie de la distribution de la série Schimmel, qui n'a jamais été diffusée car la star de la série, Robert Schimmel, a été diagnostiqué avec un cancer peu de temps avant que le tournage ne débute[13]. Après avoir « mis en attente » le programme pendant dix mois, la chaîne Fox décide d'annuler la série. Larson auditionne pour une nouvelle série de la chaîne The WB intitulé In Your Dreams et décroche le rôle de la fille du personnage de Bob Saget. La série est programmé pour une diffusion durant la saison 2001-2002 avec un nouveau titre Raising Dad (Un père peut en cacher un autre lors de sa diffusion en France), mais est finalement annulée au bout de vingt-deux épisodes. Par la suite, elle est engagée pour jouer dans le pilote d'une série pour ABC Hope & Faith, mais elle et d'autres membres de la distribution ont abandonné après que le pilote n'a pas été diffusé.

L'année d'après, elle incarne Courtney Ender dans Right on Track (en), un film produit par les studios Disney. Elle a ensuite des petits rôles dans les films Pyjama Party[14], 30 ans sinon rien[15] et Hoot. En 2007, elle incarne Angie dans la comédie dramatique Remember the Daze (en). Elle prête sa voix à une adolescente pingouin dans le film d'animation Farce of the Penguins.

Elle parvient à accéder à des productions plus ambitieuses, en décrochant le rôle de la fille aînée de la famille de la série télévisée United States of Tara, comédie dramatique portée par l'acclamée actrice Toni Collette[16]. La première saison débute en janvier 2009, avec douze épisodes sur la chaîne Showtime. La série continuera jusqu'en 2011, lorsqu'elle est arrêtée au bout de trois saisons et 36 épisodes[17].

Entre temps, l'actrice en profite pour percer au sein du cinéma indépendant américain : en 2010, elle est à l'affiche de la comédie dramatique indépendante Greenberg, de Noah Baumbach, puis fait partie de la distribution de Scott Pilgrim, acclamé premier essai hollywoodien d'Edgar Wright, où elle joue Envy Adams, l’ex petite-amie du héros incarné par Michael Cera[18].

En 2011, elle participe à l'indépendant Treatment, de Sean Nelson (en) et Steven Schardt, puis au drame Rampart, d'Oren Moverman, mené par Woody Harrelson, et également salué par la critique.

C'est en 2012 qu'elle parvient à aussi convaincre commercialement : en participant à la comédie policière 21 Jump Street, adaptation de la série télévisée éponyme signée Phil Lord et Chris Miller, et portée par Channing Tatum et Jonah Hill. Enorme succès au box-office, le film génère une suite encore plus populaire, mais à laquelle elle ne participera pas.

Consécration et confirmation commerciale (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

L'actrice au SXSW 2013, pour Don Jon.

L'année 2013 marque un tournant : si elle participe à la satire Don Jon, de Joseph Gordon-Levitt, où elle tient un rôle secondaire, celui de la sœur du héros, elle tient aussi un second rôle dans un autre succès critique : la romance adolescente The Spectacular Now, de James Ponsoldt.

Mais c'est surtout en tête d'affiche de States of Grace, film indépendant acclamé par la critique, qu'elle est remarquée par l'industrie[19],[20],[21]. Sa performance, en tant qu'éducatrice spécialisée pour adolescents, lui vaut une récolte de prix et de nominations dans diverses cérémonies prestigieuses. Le long-métrage est très majoritairement bien reçu par la critique internationale et est présenté à plusieurs festivals, comme le Festival de Sundance.

En 2014, elle tient le premier rôle féminin de The Gambler[22], drame criminel de Rupert Wyatt, production plus commerciale, mais qui déçoit critiques[23] et public[24]. En revanche, elle tient un rôle récurrent convoité, dans trois épisodes des saisons 4 et 5 de la série télévisée Community[25] .

En 2015, elle joue la petite sœur de la star montante de la comédie Amy Schumer dans Crazy Amy, de Judd Apatow[26], un beau succès critique et commercial sur le territoire nord-américain. Mais elle transforme surtout l'essai de Short Term 12 avec le drame indépendant canado-irlandais Room, de Lenny Abrahamson, un nouveau succès critique, et une nouvelle performance qui lui vaut l'Oscar de la meilleure actrice[27].

L'année suivante, elle est attendue dans le premier rôle féminin de la comédie romantique musicale Basmati Blues, de Dan Baron.

Lors du Comic-Con de 2016, il est annoncé qu'elle interprétera Carol Danvers alias Captain Marvel, dans le troisième volet des Avengers, avant de reprendre le rôle dans un film éponyme qui sortira en 2019[28]. D'ici là, elle sera à l'affiche d'un autre blockbuster, Kong: Skull Island, réalisé par Jordan Vogt-Roberts et sorti en 2017[29].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Brie Larson signe en 2003 un contrat chez Universal Records. En octobre, son premier single « She Said » est disponible en écoute sur son site officiel. Deux autres chansons, « Ugly » et « Loser », sont disponibles en ligne sur l’Itunes Music Store en décembre et circulent sur les ondes à partir de janvier 2005. L’album Finally Out of P.E. sort finalement en octobre 2005.

Après avoir composé et interprété des chansons pour différents films, Larson se consacre à l’écriture et l’enregistrement de son second album. En 2010, elle lance également son propre label indépendant sous le nom de « Big Brass Stacks ».

Vie privée[modifier | modifier le code]

Brie Larson est en couple avec le musicien Alex Greenwald depuis 2013[30],[31]. En mai 2016, le représentant de Larson confirme que Greenwald et Larson se sont fiancés[32] . Dans une interview au magazine Elle, Brie Larson révèle ne plus parler à son père depuis plus de dix ans[33].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]
Prochainement
Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Téléfilms[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

  • 2012 : The Arm (court métrage)également scénariste
  • 2013 : Weighting (court métrage)également scénariste, monteuse et compositrice
  • 2017 : Unicorn Storeégalement productrice

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Brie Larson est régulièrement doublée par Elisabeth Ventura.

Au Québec, Stéfanie Dolan a régulièrement doublé l'actrice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Desaulniers public record accessed Jan 19, 2016
  2. (en) « On the Rise: Brie Larson Discusses Her Breakout Role in 'Short Term 12' », Icon vs. Icon,‎ (lire en ligne)
  3. Brie Larson bio accessed October 1, 2016
  4. (en) Tim Lewis, « Brie Larson interview: 'I just wanted to do weird stuff' », The Observer,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Michael Miller, « Brie Larson: How Her Childhood Helped Inspire Her 'Emotional Marathon' Performance in Room », 'People', (consulté le 20 octobre 2015)
  6. (en) « Brie Larson - Biography from Biogs.com », Biogs.com, Biogs.com (consulté le 27 janvier 2016)
  7. Gabi Desaulniers obituary accessed October 1, 2016
  8. (en) Bill Graham, « Brie Larson Talks 'Short Term 12' in San Francisco, Her First Language and the Only Film of Hers She'll Rewatch », The Film Stage,
  9. The Tonight Show Starring Jimmy Fallon, August 10, 2015
  10. (en) Ree Hines, « Brie Larson's stage-name inspiration? Her favorite American Girl doll », Today,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Martyn Palmer, « Is Brie Larson the next big thing? », Radio Times,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Marlow Stern, « Brie Larson On 'Short Term 12,' One of the Year's Best Films », The Daily Beast,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Tara Aquino, Matt Barone et Ross Scarano, « Brie Larson – The 25 Best Actresses in Their 20s », Complex,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Rachel Simon, « 'Short Term 12's Brie Larson Was Secretly In All Of Your Favourite Movies », Bustle,‎ (lire en ligne)
  15. (en) Kate Erbland, « Brie Larson Is a New Breed of Reluctant Hollywood It Girl », Film School Rejects,‎ (lire en ligne)
  16. Showtime
  17. United States of Tara canceled, no season four. Tvseriesfinale.com. Retrieved on January 19, 2016.
  18. (en) Alexis Swerdloff, « The Girls of Summer », Paper, (consulté le 18 juillet 2010)
  19. (en) Eden Caceda, « Finding A Voice », Filmink,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Jon Weisman, « 10 Actors to Watch: Brie Larson Breaks Out With 'Short Term 12' », Variety,‎ (lire en ligne)
  21. « Qui est Brie Larson, l’aventurière de Kong: Skull Island ? », (consulté le 13 juin 2017)
  22. (en) Dominic Patten, « Brie Larson In Talks To Join Mark Wahlberg In Paramount Remake ‘The Gambler’ », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  23. (en) « The Gambler », Rotten Tomatoes, Flixster (consulté le 19 juin 2015)
  24. (en) « The Gambler (2014) », sur Box Office Mojo (consulté le 10 novembre 2015)
  25. (en) Pilot Viruet, « Community: "Herstory Of Dance" », The A.V. Club,‎ (lire en ligne)
  26. (en) « Judd Apatow's 'Trainwreck' Casts Up: Tilda Swinton, Barkhad Abdi and John Cena Sign On », /Film, (consulté le 21 mai 2014)
  27. (en) « Oscars 2016: Winners list in full », BBC News, (consulté le 28 février 2016)
  28. "Brie Larson Circling 'Captain Marvel' Superhero Movie", The Hollywood Reporter, June 1, 2016.
  29. Barton, Steve. (August 6, 2015) Samuel L. Jackson and Tom Wilkinson to Beat Off Kong?. Dreadcentral.com. Retrieved on 2016-01-19.
  30. (en) Anne Helen Petersen, « Brie Larson is Ready », BuzzFeed, (consulté le 19 octobre 2015)
  31. (en) Jennifer Vineyard, « Jared Leto Accepts Matthew McConaughey's Gotham Award, and Other Highlights From the Show », Vulture, (consulté le 19 octobre 2015)
  32. Kimble, Lindsay (May 9, 2016). (en) « Brie Larson Engaged to Alex Greenwald ». People.com. Retrieved May 9, 2016.
  33. (en) Talia Weisner, « Brie Larson Hasn't Spoken to Her Father in 10 Years », EOnline.com, (consulté le 9 février 2016)
  34. « Fiche de doublage VF de The United States of Tara », sur Doublage Séries Database (consulté le 21 août 2016)
  35. « Fiche de doublage VF de Greenberg », sur Doublagissimo (consulté le 21 août 2016)
  36. « Fiche de doublage VF de 21 Jump Street », sur AlloDoublage (consulté le 21 août 2016)
  37. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  38. « Fiche de doublage VF d'Un Père peut en cacher un autre », sur Doublage Séries Database (consulté le 21 août 2016)
  39. a et b « Comédiennes ayant doublées Brie Larson en France », sur RS Doublage (consulté le 21 août 2016)
  40. « Fiche de doublage VF de Scott Pilgrim », sur AlloDoublage (consulté le 21 août 2016)
  41. « Listes des doublages réalisées par Célia Asensio », sur Casting Machine (consulté le 8 octobre 2016)
  42. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Comédiennes ayant doublées Brie Larson au Québec », sur Doublage QC (consulté le 23 septembre 2016)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]