Le monde ne suffit pas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film. Pour la chanson, voir The World Is Not Enough (chanson).

Le monde ne suffit pas

Titre original The World Is Not Enough
Réalisation Michael Apted
Scénario Neal Purvis
Robert Wade
Acteurs principaux
Sociétés de production EON Productions
MGM
Danjaq
United Artists
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Espionnage
Sortie 1999
Durée 128 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le bateau utilisé dans le film

Le monde ne suffit pas (The World Is Not Enough) est un film américano-britannique réalisé par Michael Apted, sorti en 1999. C'est le 19e opus de la série des films de James Bond produite EON Productions. Pierce Brosnan y incarne James Bond pour la troisième fois.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après la mort de Sir Robert King, un grand magnat du pétrole et ami d'enfance de M, ce dernier pense que sa fille, Elektra, est en danger et est la prochaine cible des terroristes. James Bond se rend donc en Azerbaïdjan pour poursuivre son enquête, qui le mènera dans le monde du pétrole.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur associé : Nigel Goldsack
Drapeau des États-Unis États-Unis : Metro-Goldwyn-Mayer
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, Drapeau de la France France : United International Pictures

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Pierce Brosnan (V. F. : Emmanuel Jacomy) : James Bond 007, agent secret britannique travaillant pour le MI6.
  • Sophie Marceau (V. F. : Sophie Marceau) : Elektra King, fille du magnat du pétrole Robert King. Elle a été enlevée par le plus grand anarchiste du monde dans le but d'avoir une rançon mais elle succombe au charme de son ravisseur et se rallie à lui pour contrôler le monde.
  • Robert Carlyle (V. F. : Michel Dodane) : Renard, un des plus grands anarchistes du monde, il collabore avec Elektra afin d'obtenir le monde pour elle.
  • Denise Richards (V. F. : Isabelle Langlois) : Dr Christmas Jones, une scientifique en physique nucléaire. Elle travaille au Kazakhstan. Bond l'aide à s'échapper. Comprenant qu'un missile nucléaire est dans la nature, elle aide Bond à retrouver l'engin. Elle seule pourrait désamorcer une bombe atomique.
  • Robbie Coltrane (V. F. : Alexandre Banguerski) : Valentin Zukovsky, ancien membre du KGB. Il gagne sa vie aujourd'hui en ayant un casino et une usine de caviar. C'est un ami d'Elektra, mais il n'est pas au courant de sa trahison. Il a déjà croisé la route de Bond dans GoldenEye.
  • Judi Dench (V. F. : Liliane Gaudet) : M, le chef du MI6. Au début du film, une bombe dissimulée au MI6 devait la tuer. Elle a échappé de peu à la mort, mais est capturée plus tard par Elektra. Bond la sauve à Istanbul.
  • John Seru (V. F. : Lucien Jean-Baptiste) : Gabor, homme de main d'Elektra. Il est tué par Bond à Istanbul.
  • Desmond Llewelyn (V. F. : Georges Aubert) : Q, celui qui conçoit les gadgets de Bond ainsi qua sa voiture. Bond vole son bateau afin de poursuivre l'assassin de Robert King.
  • John Cleese (V. F. : Frédéric Cerdal) : R, le remplaçant de Q qui va partir à la retraite.
  • Maria Grazia Cucinotta (V. F. : Chantal Baroin) : Gulietta da Vinci, The Cigar Girl, elle a une seule mission : éliminer James Bond. Bond la rattrape mais elle préfère se suicider
  • Samantha Bond (V. F. : Brigitte Virtudes) : Miss Moneypenny, secrétaire de M et amoureuse de Bond.
  • Michael Kitchen (V. F. : Michel Roy) : Bill Tanner, le chef d’état-major.
  • Colin Salmon (V. F. : Thierry Desroses) : Charles Robinson, assistant de M. Il conduit Bond et Jones au pipe-line d'Elektra.
  • Goldie (V. F. : Sylvain Lemarié) : Bull, homme de main de Zukovsky le trahissant. Il travaille pour Renard et Elektra et a pour mission de capturer James Bond.
  • David Calder (V. F. : Michel Ruhl) : Sir Robert King, magnant du pétrole. Ami d'enfance de M, ils ont fait ensemble leurs études de droit à Oxford. Un complot organisé par sa fille finit par l'assassiner. Il est la principale cause du déclenchement du film.
  • Serena Scott Thomas (V. F. : Axelle Petersen) : Dr Molly Warmflash, amoureuse de Bond.
  • Ulrich Thomsen (V. F. : Marc Alfos) : Sasha Davidov, homme de main de Renard stupide. Bond le tue et le remplace pour se rendre dans le bunker en Kazakhstan.
  • Jeff Nutall : Dr Arkov, il travaille avec Renard mais est finalement tué par celui-ci.
  • Claude-Olivier Rudolph : Colonel Akakievich, un kazakh qui détient le bunker. Comprenant que Renard veut voler le nucléaire, il se bat contre lui mais son équipe sort perdant de la bataille.
  • Patrick Malahide (V. F. : Jacques Brunet) : Lachaise, un banquier à Bilbao. Il est tué par la femme au cigare.
  • Omid Djalili (V. F. : Robert Darmel) : Forman
  • Justus von Dohnanyi : Commandant Nikolaï, neveu de Valentin Zukovsky.
  • Daisy Beaumont : Nina, jeune femme s'offrant à Zukovsky au casino.
  • Nina Muschallik : Verushka, jeune femme s'offrant à Zukovsky au casino.
  • Daz Crawford : le gangster au casino, Bond l'oblige à informer Zukovsky de sa présence dans son casino.
  • Peter Mehtab : croupier au casino, Bond lui demande d'enlever les trois premières cartes de la mise pour éviter une triche de la part de Zukovsky.
  • Paul Bannon : le joueur de musique en Écosse, son instrument est un lance-flamme conçu par Q.
  • Ray Brown : policier au bord de la tamise, il est arrosé lors du passage du Q-boat conduit par Bond.
  • Diran Meghreblian : le prêtre en Azerbaïdjan.
  • Michael G. Wilson : homme au casino (non crédité)
  • Judith Shekoni : femme au casino (non créditée)
Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[4]

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Après l'enlèvement de la fille de Robert King, un magnat du pétrole, ce dernier se confie au MI6. M, chef du MI6 et amie de Robert lui dit que donner la rançon demandée par les terroristes serait une erreur. Finalement, sa fille Elektra fuit les terroristes en les séduisant. Plus tard, James Bond retrouve à Bilbao l'argent de Robert King. Un des terroristes essaie de le tuer mais est aussitôt éliminé par un sniper. À Londres, au MI6, Bond remet l'argent à King mais l'épinglette de ce dernier rentrant en contact avec les billets, explose. Bond et M survivent à l'explosion, mais une femme dans un bateau sur la Tamise essaie de tuer 007. Ce dernier monte à bord du bateau de pêche de Q et la poursuit. La poursuite se termine avec le suicide de la femme et l'épaule de Bond disloquée.

Plus tard, après l'enterrement de Robert King, M et Bond se retrouvent en Écosse, au MI6. Là-bas, 007 comprend que le chef des terroristes se nomme Victor Zokas, surnommé « Renard ». M se confie à Bond et pense qu'Elektra est en danger, et donc, qu'elle est la prochaine cible de Renard.

Azerbaïdjan[modifier | modifier le code]

La BMW Z8 de Bond

James Bond se rend donc en Azerbaïdjan où il rencontre Elektra et apprend qu'elle reprend la construction du Pipe-Line de son père et est en concurrence avec 3 pipelines russes. Elektra propose à l'agent de se rendre sur le site de la construction, en pleine montagne. Là-bas, des parahawks arrivent pour les éliminer. Après une courte poursuite, Bond les élimine et sauve Elektra. James se rend à Bakou, à la résidence d'Elektra. Cette dernière lui demande qui essaie de la tuer. Bond lui ment et dit qu'il ne sait pas encore, mais qu'il le trouvera. Elektra lui supplie de rester avec elle, mais James s'en va, promettant de revenir. Le soir, dans un casino, il demande à parler à Valentin Zukovsky pour avoir des informations sur Renard. Il croise Elektra King, qui veut se montrer pour signaler qu'elle n'a pas peur des terroristes. Bond n'apprécie guère. Zukovsky et King se rejoignent pour jouer à la carte gagnante. Zukovsky gagne, et reçoit un chèque d'1 million dollars de la part d'Elektra.

Kazakhstan[modifier | modifier le code]

Bond est ensuite chez Elektra, à Bakou et lui fait l'amour. Mais il la quitte en pleine nuit pour tuer Davidov, sbire de Renard. Il prend sa place et entre dans l'avion des russes. Arrivé au Kazakhstan, il rencontre une scientifique en nucléaire, le docteur Christmas Jones. Cette dernière pensant que c'est un chercheur lui indique le chemin pour rejoindre le bunker. Bond s'y rend et voit que Renard veut transporter un missile nucléaire. 007 arrête Renard et lui dit que Davidov est mort. Il met son silencieux et se prépare à exécuter Renard, mais ce dernier lui dit que s'il ne passe pas un coup de fil dans 20 minutes, Elektra mourra. Les hommes de Renard arrivent, ainsi que le Dr Jones qui comprend que Bond est un imposteur. Bond se rend, mais profite du conflit entre les kazakhs et les russes pour fuir avec Christmas Jones. Il poursuit ensuite Renard dans le bunker pour mettre la main sur le missile et tuer le russe, mais Renard s'enfuit et déclenche une bombe. 007 s'enfuit alors avec le Dr Jones, et lui dit qu'il a volé la carte qui permet de tracer le missile de Renard. Mais cette solution, trop imprécise, ne fonctionne pas.

Dans le pipe-line[modifier | modifier le code]

Elektra appelle en visioconférence M pour lui annoncer que Bond l'a quitté en pleine nuit, et qu'elle se sent en grand danger. 007 arrive et l'accuse de complicité avec Renard. M rejoint ensuite Elektra dans un centre de police près de Bakou. 007 arrive également et se confie à sa patronne, lui disant qu'il soupçonne qu'Elektra travaille avec Renard et qu'elle a remplacé l'épinglette de son père par une fausse pour le tuer. Bond pense cela car Renard et Elektra ont la même devise : la vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve. Mais les ordinateurs indiquent qu'il y a une bombe atomique dans le pipe-line d'Elektra, et cette dernière devient inquiète. Bond et le Dr Jones se rendent alors en hélicoptère à une entrée extérieure du pipe-line, et y entrent. Une fois près de la bombe, ils en concluent que celle-ci a été trafiquée et n'a pas assez de plutonium pour une explosion atomique. Christmas est sur le point de la désamorcer, mais Bond l'en empêche. La bombe explose, Bond et Jones échappent de peu à l'explosion.

Au quartier général, les hommes d'Elektra tuent tous les agents, mais épargnent M. Elektra offre un cadeau à M : la vraie épinglette de son père. La patronne du MI6 lui donne alors une gifle, comprenant que Bond avait raison au sujet d'Elektra.

Mer Caspienne[modifier | modifier le code]

La nuit, Bond et Jones se rendent quelque part sur la mer Caspienne, dans une usine de caviar, celle de Zukovsky car 007 pense qu'il y a un lien entre lui et Elektra. Mais avant qu'il puisse l'interroger, des hélicoptères ayant de longues scies de plusieurs mètres de hauteur arrivent et découpent l'usine en pièces. Bond détruit les hélicoptères. Zukovsky glisse et tombe dans son propre caviar. Bond prend sa canne mais ne la lui tend pas avant qu'il réponde à ses questions. Zukovsky avoue alors qu'il connaît Elektra, qu'il commerce avec elle ; ainsi il sait beaucoup sur elle. Il sait qu'Elektra est à Istanbul, en Turquie. Bond lui tend la canne, mais l'usine s'effondre.

Istanbul[modifier | modifier le code]

À Istanbul, Zukovsky raconte à Bond que le meilleur moyen de propulser un missile nucléaire est par un sous-marin militaire. Et c'est ce que cherche Renard. En effet, ce dernier a empoisonné tout l'équipage d'un sous-marin. Renard arrive chez Elektra et lui montre le plutonium. M. Renard lui promet qu'il mettra le missile dans le mille. Renard pose un réveille-matin sur un tabouret en face de sa cellule. M se souvient que Bond lui a remis la carte traceur, et qu'elle a besoin d'énergie pour envoyer sa position. Elle essaie d'approcher le tabouret avec un bâton, mais échoue : le tabouret tombe. Le lendemain, à l'arrivée d'Elektra, elle lui demande l'heure. Elektra lui donne le réveil et M s'en sert pour envoyer sa position à Bond. Ce dernier, avec Jones et Zukovsky, reçoit des bips et à l'aide d'un plan de la ville, trouve la position de M, et donc d'Elektra et Renard. Mais le sbire de Zukovsky (M. Bull) part, laissant sa valise. Bond comprend que c'est une bombe. Il s'enfuit avec Christmas, Zukovsky est propulsé par l'explosion. Courant, James et Christmas sont arrêtés par les hommes de Renard et conduits par M. Bull vers la Tour Léandre, chez Elektra.

Pouvoir sur les hommes[modifier | modifier le code]

Ils sont emmenés chez Elektra qui ordonne d'emmener Christmas dans le sous-marin. Elle menotte Bond et avec un dispositif de torture, l'étrangle. Bond lui demande où est M, elle lui répond qu'elle sera bientôt un peu partout . King torture Bond et lui dit que depuis l'enfance, elle détient un pouvoir sur les hommes. Elle lui dit ensuite qu'elle va devenir la personne la plus célèbre dans le monde, que son père l'a trahi quand il a refusé de payer la rançon, son pétrole coule dans ses veines. Puis elle dit que si Bond était resté, ils auraient été des amants. Elektra l'embrasse et commence à broyer son cou. Étant prête à monter dans l'hélicoptère, Zukovsky arrive avec ses hommes et tue son sbire, et débarque dans la pièce où s'est déroulée la torture. Il ordonne à Elektra d'emmener Christmas ici, mais Elektra lui tire dessus. Zukovsky est mourant, mais avant de mourir, il saisit sa canne et la charge, visant Elektra. Le Russe bouge sa canne et vise Bond, lui tirant dessus. Bond, comprenant que sa menotte droite est ouverte, repousse Elektra puis se libère. Il la poursuit, et libère entre temps M. Elektra est dans l'impasse, elle lui dit qu'il ne peut la tuer car il l'aime trop. Bond lui ordonne de joindre le sous-marin et annuler la destruction d'Istanbul. Elektra refuse et meurt aussitôt, tuée de sang-froid par l'agent secret

Le sous-marin[modifier | modifier le code]

James Bond saute dans l'eau et entre dans le sous-marin, il libère d'abord Christmas, puis veut remonter le sous-marin à la surface pour permettre à la police de revenir. Mais il se trompe dans les manettes, le sous-marin se renverse et coule. Il se rend ensuite avec l'aide de Christmas dans la salle des réacteurs pour arrêter Renard et le missile. Il lui dit qu'Elektra est morte, ce qui rend le terroriste fou. Il enferme Bond derrière des barreaux après un affrontement dur. 007 propulse le missile vers l'intérieur, ce dernier atterrit dans le cœur de Renard. Le sous-marin est en train d'exploser, James et Christmas s'enfuient avant de vivre une histoire d'amour.

Lieux de l'action[modifier | modifier le code]

Lieux d'action sur la chronologie du film :

Lieux d'actions selon la chronologie du film

Production[modifier | modifier le code]

La réalisation du film a été proposée à Joe Dante et Peter Jackson. Barbara Broccoli avait beaucoup apprécié le film Créatures célestes de ce dernier. Une projection de Fantômes contre fantômes est alors arrangée pour elle. Le film ne lui plait pas du tout, et elle se désinteresse de Jackson, pourtant fan de la saga. Le réalisateur néo-zélandais a fait remarquer qu'EON Productions avait tendance à approcher des réalisateurs moins célèbres, et qu'il n'aurait donc probablement pas d'autre chance d'en réaliser un après sa trilogie Le Seigneur des anneaux[5],[2].

Le titre du film « The world is not enough » (« Le monde ne suffit pas ») est la traduction de la devise latine Orbis non sufficit de sir Thomas Bond, un ancêtre de James Bond (ceci est révélé lors d'une expertise d'une armoiries de cet ancêtre, dans Au service secret de Sa Majesté). C'est également l'épitaphe d'Alexandre le Grand[6].

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du 11 janvier au [3].

  • C'est à Chamonix que fut tournée la scène de poursuite dans le Caucase. Une avalanche ayant frappé le village suisse d'Evolène, en février 1999, le tournage fut interrompu afin que l'équipe de tournage et les hélicoptères de la production Bond participent aux efforts de sauvetage.
  • La séquence de poursuite en bateau sur la Tamise a pris sept semaines à être tournée. Trente-cinq bateaux ont été utilisés.

Lieux de tournages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l’Azerbaïdjan Azerbaïdjan 
Bakou[7] (scènes de ville)
Drapeau de l'Angleterre Angleterre 
Écosse Écosse
Drapeau de l'Espagne Espagne 
Drapeau de la France France 
Servoz, à proximité de Chamonix-Mont-Blanc (scènes de ski)
Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles 
Mont Snowdon (scène du pipeline)
Drapeau de la Turquie Turquie 
Drapeau des Bahamas Bahamas (scènes sous-marines)

Bande originale[modifier | modifier le code]

David Arnold compose sa 2e bande originale consécutive d'un film de James Bond. Pour moderniser la saga, il utilise davantage de musique électronique. Par ailleurs, pour coller à l'atmosphère des pays visités dans le film, il collabore avec le joueur de qanûn Abdullah Chhadeh, le percussionniste Pete Lockett et la chanteuse d'origine égyptienne Natacha Atlas[8].

La chanson du générique d'entrée, "The World Is Not Enough", est interprétée par le groupe de rock américain Garbage.

Arnold voulait rompre avec la tradition d'utiliser une reprise du thème d'ouverture pour le générique de fin. À l'origine, Arnold voulait utiliser le titre "Only Myself to Blame", qu'il a écrit avec Don Black et qui est interprété par Scott Walker. Cette chanson s'inspire de la romance ratée entre James Bond et Elektra King. Cependant, le réalisateur Michael Apted trouve cela inaproprié ; David Arnold utilise alors un remix techno du "James Bond Theme". "Only Myself to Blame" est cependant présente sur l'album[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[9]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Novélisation[modifier | modifier le code]

En octobre 1999, Raymond Benson écrivit la novélisation du film. L'intrigue reprend donc le scénario de Neal Purvis, Robert Wade et Bruce Freinstein, en ajoutant quelques éléments qui ne sont pas présents dans le film, tels que les scènes coupées et des digressions concernant les lieux et les personnages de l'histoire. Certains événements sont aussi modifiés dans le roman.

C'est la cinquième contribution littéraire de l'auteur américain à la saga James Bond, après trois romans originaux[11] et la novélisation de Demain ne meurt jamais. Le Monde ne suffit pas fut publié en France fin 1999 aux éditions Gérard de Villiers et sa traduction est signée par Pascal Loubet.

Précédé par Le monde ne suffit pas Suivi par
Crime sur les cimes
Romans de James Bond
1999
Doubleshot

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le missile caché dans la BMW de James Bond
  • Le monde ne suffit pas est un des James Bond (comme Casino Royale ou Meurs un autre jour) où il est torturé violemment et donc, l'intrigue développe sa psychologie.
  • Les photos qui agrémentent les murs de la salle de commande de l'usine de Zukovsky sont celles d'anciennes James bond girls.
  • Dans les quartiers généraux du château écossais, il y a un portrait de Bernard Lee derrière le bureau de M. Bernard Lee fut l'acteur qui interpréta le premier M dans les films de James Bond des années 1960 et 1970.
  • Pour traduire l'effet produit par les lunettes à rayons X portées par Bond dans le casino de Zukovski, la costumière Lindy Hemming a créé des tenues transparentes correspondant aux vêtements des figurants.
  • Quand la BMW Z8 est sciée en deux, Bond marmone : « Q va être très en colère ». C'est le seul film où Bond se soucie de ce que le major Boothroyd pensera lorsqu'il rendra le matériel de la section Q détruit.
  • Alors qu'il est submergé dans le Q-Boat, 007 rajuste sa cravate ; un geste improvisé par Pierce Brosnan lors du tournage.
  • Ce fut la dernière apparition de Desmond Llewelyn en tant que Q. Il prit sa retraite et mourut dans un accident d'auto peu de temps après la première du film. La dernière conversation qu'il eut avec le légendaire espion au QG écossais du MI6 fut étrangement prophétique dans ce cas. Dans sa dernière interview, il avait prévu d'apparaître dans le prochain film de James Bond.
  • Le bâtiment du siège des services secrets britanniques à Londres, d'où Bond part à la poursuite du bateau, est le vrai bâtiment des services secrets britanniques. Il se trouve sur la rive Sud de la Tamise à côté de Pimlico, dans le quartier de Vauxhall, non loin de Battersea Power Station, bâtiment vu dans le prégénérique de Rien que pour vos yeux (1981).
  • Comme dans la plupart des James Bond, Michael G. Wilson fait un caméo dans le film, quand Bond et Elektra entrent dans la pièce privée du casino.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dates de sortie - Internet Movie Database
  2. a et b (en) Anecdotes - Internet Movie Database
  3. a et b Business - Internet Movie Database
  4. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 25 octobre 2012
  5. (en) Brian Sibley, Peter Jackson: A Film-maker's Journey, Londres, Harpercollins,‎ 2006 (ISBN 0-00-717558-2), p. 397-398
  6. (en) Famous and Unusual Epitaphs - Eulogyspeech.net
  7. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  8. a et b (en) Jon Burlingame, The Music of James Bond, Oxford University Press,‎ 2012 (ISBN 9780199863303), p. 222-223
  9. (en) Awards - Internet Movie Database
  10. a, b, c et d Box-office - JP's box-office
  11. Les trois romans sont : Jour J moins dix ; Le Visage de la mort et Crime sur les cimes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :