Positif (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Positif
Image illustrative de l’article Positif (revue)
Logo du magazine

Pays France
Langue Français
Périodicité mensuelle
Genre cinéma
Prix au numéro
Diffusion 12 000 ex. (mai 2012)
Date de fondation 1952
Éditeur Actes Sud et Institut Lumière
Ville d’édition Arles et Lyon

Directeur de publication Michel Ciment
ISSN 0048-4911
Site web revue-positif.com

Positif est un magazine mensuel français de cinéma fondé en 1952 par quatre étudiants de Lyon.

Historique[modifier | modifier le code]

Des classeurs rouges et verts.
Collection des revues Positif et Cahiers du cinéma, aux archives de la cinémathèque de Grenoble en 2019.

Positif est fondée en mai 1952 par quatre étudiants du lycée du Parc à Lyon[1]. Le premier rédacteur en chef est Bernard Chardère. Le magazine est alors tiré à trois mille exemplaires[1]. Le caractère du magazine à ses débuts réside dans une systématisation de la révolte contre la bien-pensance, le gaullisme et le stalinisme[2]. La revue est entièrement rédigée par des bénévoles[3]. Ils sont propriétaires du titre et restent indépendants[3].

Dans les années 1960, forte d’un tirage qui se stabilise à 9000 exemplaires, le magazine se mue en une revue d’actualité, d’information diverses et encyclopédique[4]. Dans les années 1970, le magazine quitte Lyon pour Paris. Une série de désaccord émaille cette décennie et sape la cohésion du groupe de rédacteurs[5].

En 2012, pour les soixante ans du magazine, le directeur de la publication Michel Ciment affirme que la revue tire 12 000 à 13 000 exemplaires et compte 4 000 abonnés[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frémaux 1989, p. 22.
  2. Frémaux 1989, p. 24.
  3. a b et c Neuhoff 2012.
  4. Frémaux 1989, p. 26.
  5. Frémaux 1989, p. 30.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Pagliano, « De vrais cinglés de cinéma. Les 40 ans de la revue Positif », France Culture, . Documentaire de cinq heures à base d’entretiens et d’archives retraçant l’histoire et l’identité de la revue.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]