Mireille Calle-Gruber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calle et Gruber.
Mireille Calle-Gruber
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Mireille Calle-Gruber, née en 1945[1], est professeur à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris III[2] et écrivain. Elle est membre de la Société royale du Canada depuis 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mireille Calle-Gruber a commencé sa carrière en tant qu'enseignante et en tant qu'attachée universitaire des Affaires étrangères françaises (missions en Tchécoslovaquie, Égypte, Italie, Allemagne, Canada). Théoricienne du roman, de l'esthétique et des croisées pluridisciplinaires, elle a publié des ouvrages consacrés à des auteurs contemporains : Michel Butor, Hélène Cixous, Assia Djebar, Marguerite Duras, Claude Ollier, Pascal Quignard, Claude Simon, se rapportant au cinéma (Nelly Kaplan, Jacques Rivette), ou à la question des différences sexuelles, dans ses rapports à la création artistique et littéraire.

Elle a dirigé l'édition des Œuvres complètes en 12 volumes de Michel Butor à La Différence, et publié une biographie de Claude Simon en 2011 : Une vie à écrire.

Publications[modifier | modifier le code]

Fictions[modifier | modifier le code]

  • Arabesques (Actes Sud, 1985)
  • La Division de l'intérieur, L'Hexagone, Québec, 1996
  • Midis. Scènes aux bords de l'oubli, Trois, Québec, 2000
  • Tombeau d'Akhnaton, La Différence, 2006
  • Consolation, La Différence, 2010.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Itinari di scritura (Bulzoni, Italie, 1982)
  • L'Effet-fiction. De l'illusion romanesque (Nizet, 1989)
  • Les Métamorphoses-Butor. Entretiens (Griffon d'Argile/Québec, Presses Universitaires de Grenoble, 1991)
  • Photos de racines (éditions des femmes, 1994) avec Hélène Cixous
  • La Ville dans L'emploi du temps de Michel Butor (Nizet, 1995), avec une préface de Michel Butor.
  • Les Partitions de Claude Ollier (L'Harmattan, 1996)
  • Histoire de la littérature française au XXe siècle ou Les Repentirs de la littérature (Honoré Champion, 2000)
  • Assia Djebar, la résistance de l'écriture (Maisonneuve & Larose, 2001)
  • Du Café à l’Éternité. Hélène Cixous à l’œuvre, (Galilée, 2002)
  • Le Grand Temps. Essai sur Claude Simon (Presses Universitaires du Septentrion, 2004)
  • Hélène Cixous (Portfolio), Adpf, Ministère des Affaires étrangères (La Documentation française 2005)
  • Assia Djebar, Adpf, Ministère des Affaires étrangères (La Documentation française 2006)
  • « Le Récit de la description ou De la nécessaire présence des demoiselles allemandes tenant chacune un oiseau dans les mains », in Claude Simon, Œuvres, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2006, p. 1527-1549
  • Les Triptyques de Claude Simon ou l'art du montage. Presses Sorbonne nouvelle, 2008.
  • Jacques Derrida, la distance généreuse, La Différence, 2009.
  • Claude Simon, L'inlassable réancrage du vécu, Paris, La Différence, 2010.
  • Claude Simon. Une vie à écrire, Le Seuil, 2011 (ISBN 978-2-87449-199-3)().
  • Marguerite Duras, la noblesse de la banalité, Éditions de l'Incidence, 2014. (ISBN 978-2-918193-28-9)

Direction d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Il mestiere di scrivere (Bastogi Editore, Italie, 1983) avec L. Cenerini.
  • Lectures de Victor Hugo (Nizet, 1986) avec Arnold Rothe.
  • Autobiographie et Biographie (Nizet, 1989) avec Arnold Rothe.
  • « Narrer. L'Art et la manière », RSH no 221 (Presses Universitaires de Lille III, 1991)
  • La Création selon Michel Butor. Colloque de Queen's University (Nizet, 1991)
  • Du féminin (Griffon d'Argile/Québec, Presses Universitaires de Grenoble, 1992)
  • « Écrit/Écran », Cinémas volume 4 no 1 (Presses Universitaires de Montréal, 1993) avec Jean-Jacques Hamm.
  • Mises en scène d'écrivains. Assia Djébar, Nicole Brossard, Madeleine Gagnon, France Théoret (Griffon d'Argile/Québec, Presses Universitaires de Grenoble, 1993)
  • Claude Simon. Chemins de la mémoire (Griffon d'Argile/Québec, Presses Universitaires de Grenoble, 1993)
  • Renouveau de la parole identitaire (Presses Universitaires de Montpellier, 1994)
  • Les Sites de l'écriture (Nizet, 1995)
  • Scènes de genres. Ou faire parler, faire entendre la différence sexuelle (Le Griffon d'Argile, Québec, 1996)
  • Butor et l'Amérique (L'Harmattan, 1998)
  • Hélène Cixous, croisées d'une œuvre (Galilée, 2000)
  • Paratextes. Études aux bords du texte (L'Harmattan, 2000) avec Elisabeth Zawisza
  • « Obstétrique de la littérature. Poétiques des différences sexuelles », Rue Descartes no 32 (Collège International de Philosophie/PUF, 2001)
  • Au Théâtre, au Cinéma, au Féminin (L'Harmattan, 2001) avec Hélène Cixous
  • « Algérie à plus d'une langue », Études Littéraires volume 33 no 3 (Presses de l'Université Laval, Québec, 2001)
  • Simone Weil, la passion de la raison (L'Harmattan, 2003) avec Eberhard Gruber.
  • Nelly Kaplan. Le Verbe et la lumière (L'Harmattan, 2004) avec Pascal Risterucci.
  • Assia Djebar. Nomade entre les murs... (Académie Royale de Belgique/Maisonneuve & Larose, 2005)
  • « Les récits des différences sexuelles », Marguerite Duras no 1 (La Revue des Lettres Modernes, Minard, 2005) avec Bernard Alazet.
  • Genèses Généalogies Genres. Autour de l’œuvre d'Hélène Cixous (Galilée, 2006) avec Marie-Odile Germain.
  • Assia Djebar, Littérature et transmission, avec Wolfgang Asholt et Dominique Combe, Presses Sorbonne nouvelle, 2010.
  • Œuvres complètes de Michel Butor, La Différence, 12 vol., 2006-2010.
  • Pascal Quignard, la littérature démembrée par les muses, avec Gilles Declercq et Stella Spriet, Presses Sorbonne nouvelle, 2011.
  • Reprises et transmissions : autour du travail de Daniel Mesguich, avec Gilles Declercq et Stella Spriet, Presses Sorbonne nouvelle, 2012.
  • Le Dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, 2013. Sous la direction de Mireille Calle Gruber, d’Antoinette Fouque et de Béatrice Didier.
  • Fictions des genres, avec Sarah Anaïs Crevier-Coulet et Anaïs Frantz, Éditions universitaires de Dijon, 2013.
  • La conférence de Heidelberg (1988) - Heidegger : portée philosophique et politique de sa pensée avec Jacques Derrida, Hans-Georg Gadamer, Philippe Lacoue-Labarthe, textes réunis, présentés et annotés par Mireille Calle-Gruber, Note de Jean-Luc Nancy, Lignes-Imec, 2014.
  • Migrations maghrébines comparées : genre, ethnicité, religions, avec Yolande Cohen et Elodie Vignon, Riveneuve Éditions éditions, 2014.
  • Claude Simon. Les Vies de l'archive, avec Melina Balcazar, Sarah Anaïs Crevier-Coulet et Anaïs Frantz, Éditions universitaires de Dijon, 2014..
  • Claude Simon, la mémoire du roman. Lettres de son passé (1914-1916), Avec François Buffet. Michel Butor (préface), Éditeur : Les Impressions Nouvelles, 2014.
  • Pascal Quignard, Translations et métamorphoses, avec Jonathan Degenève et Irène Fenoglio, Hermann, 2015.

Hommage à Mireille Calle-Gruber[modifier | modifier le code]

  • Mireille Calle-Gruber L'amour du monde à l'abri du monde dans la littérature, sous la direction de Melina Balcazar, Sarah Anaïs Crevier-Coulet, Anaïs Frantz et Elodie Vignon, Hermann, octobre 2015. Avec des inédits de Pascal Quignard et de Michel Butor. Lavis de Colette Deblé[3]

Articles parus en revue[modifier | modifier le code]

  • « Quand le livre devient matière à rêver », Lendemains, no 53, janvier 1989, p. 122-124.
  • « Heidegger – aus Frankreich zurück? », avec Eberhard Gruber, Lendemains, no 54, octobre 1989, p. 130-140.
  • « Assia Djebar », Femmes au Maghreb, Lucette Heller (éd.), Romanisches Seminar, Köln, 1990
  • « Entretien avec Helmut Scheffel », Lendemains, no 60, 1990, p. 78-82.
  • « Ombre Sultane d’Assia Djebar ou Le droit à la séparation », Multi-écriture Multi-culture, Lucie Lequin et Maïr Verthuy (éds.), Paris, L’Harmattan, 1996, p. 185-198.
  • « Résistances de l’écriture : l’ombilic de l’œuvre. À propos de Vaste est la prison d’Assia Djebar », Autobiographie et Postcolonialisme, Ernstpeter Ruhe et Alfred Hornung (éds.), Amsterdam, Rodopi, 1999, p. 137-148.
  • « La scène la phrase, ou qu’est-ce qu’un ton en littérature », in Bernard Alazet, Christiane Blot-Labarrère et Robert Harvey (éds.), Marguerite Duras. La Tentation du poétique, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2002, p. 71-83.
  • « Périodes », Marie-Louise Mallet et Ginette Michaud (éds.), Cahier de l’Herne, « Jacques Derrida », Paris, L’Herne, 2004, p. 335-341.
  • « Habiter la résonance ou depuis quel endroit de ma vie j’écris », Roman 20-50, no 40, décembre 2005, p. 65-72.
  • « Les écritures apocryphes de Pascal Quignard », in Philippe Bonnefis et Dolorès Lyotard (éds.), Pascal Quignard, figures d’un lettré, Paris, Galilée, 2005, p. 43-57.
  • « L’écrire nomade – ici ailleurs. À une passante », Assia Djebar, nomade entre les murs… Pour une poétique transfrontalière, Mirelle Calle-Gruber (dir.), Paris/Bruxelles, Maisonneuve & Larose/Académie Royale de Belgique, 2005, p. 67-80.
  • « Liminaire » et « Tourner autour », Mireille Calle-Gruber (éd.), La Différence sexuelle en tous genres, Littérature, no 142, juin 2006, p. 88-101.
  • « A Blue Note », Lignes, no 22, « Philippe Lacoue-Labarthe », Nouvelles éditions Lignes, mai 2007, p. 114-119.
  • « Michel Butor : Invention d’une littérature géographe », Irish Journal of French Studies, no 7, 2007, p. 43-56.
  • « Un art de chiffonnier : À la découverte des géographies littéraires », in Michel Butor, Œuvres Complètes, V, Le Génie du lieu 1, 2007, p. 7-24.
  • « Butor Boomerang : La révolution nécessaire », Michel Butor, Œuvres complètes (sous la direction de Mireille Calle-Gruber), VI, Le Génie du lieu 2, Paris, La Différence, 2007, p. 7-21.
  • « Cantique de Michel Butor mendiant et hospitalier », Mireille Calle-Gruber (éd.), Michel Butor : Déménagements de la littérature, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2008, p. 47-56.
  • « Les Villes imaginaires d’Hélène Cixous. Oran-Osnabrück-Manhattan : lieux de fascination, lieux de fiction », in Simone Bernard-Griffiths, Angela Santa (éds.), Lieux magiques, magie des lieux : mélanges offerts à Claude Foucart, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2008, p. 127-138.
  • « Genre et Littérature : Littérature émancipatrice. À l’enseigne d’Assia Djebar », Genre, Droits et Migration, Maroc, Presses de Tanger, 2008, p. 69-78.
  • « Pascal Quignard », Siècle 21, 9e année, no 16, 2010.
  • « La servante du texte », Assia, Djebar, littérature et transmission, Wolfgang Asholt, Mireille Calle-Gruber et Dominique Combe (dirs), Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2010, p. 197-210.
  • « Il faut que ça cloche ou Comment ne pas nommer », in Anaïs Frantz (éd.), dossier Spectres et rejetons des études féminines et de genres, revue web internationale Sens public, 3 mars 2011. [lire en ligne]
  • « L’accueil illimité. De la littérature et des Humanités à l’Université », in Mireille Calle-Gruber, Anaïs Frantz (éds.), Politique et poétique du genre dans les migrations. Femmes entre les deux rives de la Méditerranée, Maroc, Presses de Tanger, 2011, p. 9-18.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]