Noël Coward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Noël Coward
Description de cette image, également commentée ci-après
Noël Coward en 1972

Naissance
Teddington
Décès (à 73 ans)
Port Maria
Nationalité Drapeau de la Grande-Bretagne Britannique
Activité principale dramaturge
Activités annexes acteur, scénariste, parolier, compositeur
Années d'activité 1917-1972

Œuvres principales

Noël[1] Coward est un dramaturge britannique, né le à Teddington (Middlesex) et mort le à Port Maria (Jamaïque) . Célèbre pour son esprit, son élégance et son originalité, il fut également acteur, scénariste, parolier, compositeur, réalisateur et producteur.

Il a été fait Knight Bachelor en 1969 par la reine Élisabeth II[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il eut pour mentor l'acteur et dramaturge Charles Hawtrey[3] qui le fit débuter sur scène en 1911 au Garrick Theatre de Londres dans la pièce Where the Rainbow Ends.

Il participa dans sa jeunesse aux fêtes des Bright Young People.

Carrière[modifier | modifier le code]

Artiste complet ayant au théâtre, à la comédie musicale et à la chanson, il est souvent comparé à Sacha Guitry[4] de par ses thématiques - l'impertinence, le goût de la farce et de la mystification - associées à l'esprit anglais.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Homosexuel assumé, Noël Coward vivait avec l'acteur sud-africain Graham Payn (en)[5], mais n'a jamais fait mention de sa relation en public.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1917 : The Last Chapter (Ida Collaborates)
  • 1918 : The Rat Trap
  • 1918 : Woman and Whisky
  • 1920 : I'll Leave It to You
  • 1921 : Sirocco
  • 1922 : The Better Half
  • 1922 : The Queen Was in the Parlour
  • 1922 : The Young Idea
  • 1923 : Weatherwise
  • 1924 : The Vortex
  • 1925 : Easy Virtue
  • 1925 : Fallen Angels
  • 1925 : Week-End (Hay Fever)
  • 1926 : Semi-Monde
  • 1926 : This Was a Man
  • 1927 : Home Chat
  • 1927 : The Marquise
  • 1930 : Les Amants terribles (Private Lives)
  • 1931 : Cavalcade
  • 1932 : Post-Mortem
  • 1933 : Design for Living (Sérénade à trois)
  • 1934 : Point Valaine
  • 1935-1936 : Tonight at 8:30, trois programmes de pièces en un acte :
    • We Were Dancing, The Astonished Heart, Red Peppers, Hands Across the Sea, Fumed Oak, Shadow Play, Ways and Means, Still Life (Brève Rencontre), Family Album, Star Chamber
  • 1939 : 'This Happy Breed
  • 1939 : Joyeux Chagrins (Present Laughter)
  • 1947 : L'esprit s'amuse (Blithe Spirit)
  • 1947 : Long Island Sound
  • 1947 : Peace in Our Time
  • 1951 : Relative Values
  • 1951 : South Sea Bubble
  • 1952 : Quadrille (en)
  • 1954 : After the Ball, comédie musicale, adaptation de la pièce L'Éventail de Lady Windermere d'Oscar Wilde, Globe Theatre, London’s West End (Gielgud Theatre)
  • 1956 : Nude with Violin
  • 1957 : Volcano
  • 1959 : Look After Lulu
  • 1960 : Waiting in the Wings
  • 1966 : Suite in Three Keys
  • 1967 : Star Quality

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

Noël Coward adolescent vers 1914

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

En tant que compositeur[modifier | modifier le code]

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Noël Coward dans les années 1930.

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Noël Coward en 1963

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

  • En 2020, l'acteur écossais Billy Boyd interprète une version fictionnelle de Noël Coward dans la mini-série Hollywood, diffusée sur Netflix.
  • Deux de ses musiques apparaissent notamment dans le jeu vidéo BioShock (2007) : The Party's Over, ainsi que dans sa suite, BioShock 2 (2010) : 20th Century Blues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Orthographe originale.
  2. « Sir Noel Coward », sur ukwhoswho.com.
  3. (en) « Whatshisname – The Life and Death of Charles Hawtrey », sur tomahawkpress.com (version du 27 octobre 2016 sur l'Internet Archive).
  4. « Noël Coward (1899-1973) », sur Encyclopedia Universalis
  5. (en) Noel Coward Gay actor, playwright & composer

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • Cavalcade, pièce en deux parties / traduction de Jean Calvel. Extr. des Annales, .
  • La Marquise, 1936. Extr. de Marianne, 16-, 14 et .
  • Sérénade à trois, comédie inédite en 3 actes (Design for Living) / adaptée par Jean Bommart, 1936, p. 93-186 ; In-16. In : Les Œuvres libres, n °181, . - Nouvelle Comédie, .
  • Les Amants terribles (Private Lives). Le Printemps de la Saint-Martin (Fallen angels). Paris : Calmann-Lévy, 1946, 319 p.
  • Quatuor : comédie en trois actes / adaptation française par Paul Géraldy. Paris : Tallandier, 1955.
  • Felicity, comédie en 3 actes / adaptée par Pierre Sabatier. Les Œuvres libres no 342. Nouvelle série. 116. .
  • Amours, délices et protocole (Pomp and Circumstance) / traduit par France-Marie Watkins. Paris : Presses de la Cité, 1961, 315 p.
  • Mes girls et moi (Pretty Polly) / traduit par Constance Gallet. Paris : Presses de la Cité, 1965, 255 p.
  • Week-end : comédie en 3 actes / Noël Coward. Paris : Éditions de l'Amicale ; Librairie théâtrale, 1968, 96 p.
  • Lunes de miel (Private Lives) / adaptation de Eric-Emmanuel Schmitt. Paris : L'Avant-scène, 2004, 116 p.
  • Poste restante / adaptation française de Stéphane Laporte. Martel : Éd. du Laquet, 2002, 90 p. (Collection Théâtre en poche). Trad. de : Song at twilight. (ISBN 2-84523-066-4)

Ouvrages sur Coward[modifier | modifier le code]

  • (en) Clive Fisher, Noel Coward, Weidenfeld & Nicolson, 1992 (ISBN 0312070446)
  • (en) Stephen Cole, Noël Coward: A Bio-Bibliography, Greenwood press, 1993 (ISBN 0313285993)
  • (en) Raymond Mander, Theatrical Companion to Coward: a Pictorial Record of the Theatrical Works of Noël Coward, Oberon Books, 2000 (ISBN 1840020547)
  • (en) Barry Day, The Treasures of Noël Coward: Star Quality, Andre Deutsch, 2012 (ISBN 0233003495 et 978-0233003498)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :