Arlette Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.
Arlette Thomas
Nom de naissance Arlette-Suzanne Thomas
Naissance
Paris (Seine)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès (à 87 ans)
Paris
Profession Comédienne
Films notables Les Grandes Manœuvres
J'irai comme un cheval fou
Tanguy
Séries notables Les Cinq Dernières Minutes

Arlette Thomas est une comédienne française née et morte à Paris ( - )[1].

Personnalité majeure du doublage, elle est notamment la voix française de Titi et de Calimero mais aussi de Shirley MacLaine dans la plupart de ses films.

Elle est la mère de Pierre et Marc Jolivet et de Françoise Dasque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arlette Thomas apprend son métier aux côtés de Raymond Devos, chez Henri Rolland. Elle fait ses débuts au cinéma à la Libération dans Le Pays sans étoile de Georges Lacombe. Elle joue par la suite de nombreuses pièces et participe également à des dramatiques et émissions radiophoniques à succès comme Les Maîtres du mystère ou La Tribune de l'Histoire sur France Inter.

Au cinéma, elle joue notamment dans Les Grandes Manœuvres (1955) et Tanguy (2000), mais c'est à la télévision qu'elle doit ses rôles les plus marquants : Les Cinq Dernières Minutes (1958), Le Chevalier de Maison Rouge (1962), dans Pot-Bouille (1972) ou encore dans Nans le berger (1974).

Elle commence à travailler dans le doublage grâce à Jean Grémillon à la fin des années 1960. Elle devient ainsi, entre autres, la voix française de Titi le canari (Tweety Bird) ou encore de Calimero. Elle double Shirley MacLaine dans la plupart de ses films à partir de la fin des années 1970 mais aussi Kim Hunter dans les trois premiers films de la saga La Planète des singes, Marion Ross dans Happy Days ou encore Renee Taylor dans Une nounou d'enfer. Elle a également supervisé de nombreuses séries en tant que directrice artistique. En 2010, un accident vasculaire cérébral la contraint à cesser ses activités.

Elle a dirigé le théâtre Présent (désormais théâtre Paris-Villette), situé dans les anciennes halles de la Villette à la porte de Pantin durant 15 ans[2]. Elle a été conseillère municipale à Florimont-Gaumier en Dordogne.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédienne
Metteur en scène

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Les dates en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Arlette Thomas a assuré le redoublage.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries animées[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès d'Arlette Thomas : une grande voix s'éteint », sur soap-passion.com,
  2. Ta vie vide au théâtre Présent, 10 juillet 1976, sur le site de l'INA
  3. Remplacée par Perrette Pradier.

Liens externes[modifier | modifier le code]