Disney Media Networks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Disney Media Networks
Création 2004
Forme juridique Filiale
Direction Ben Sherwood
John Skipper
Activité Production et distribution audiovisuelle
Société mère The Walt Disney Company
Filiales ABC, ESPN, Walt Disney Television
Chiffre d’affaires en augmentation 23,2 milliards de $ (2015)
Résultat net en augmentation 7,7 milliards de $ (2015)

Disney Media Networks est l'une des cinq divisions de la Walt Disney Company qui regroupe les activités de la société liées à la communication et aux médias. Elle comprend les groupes audiovisuels American Broadcasting Company (ABC), ESPN et Walt Disney Television ainsi que les participations dans plusieurs groupes audiovisuels de par le monde.

Cette filiale doit sa création aux productions télévisuelles du studio Disney lancées dans les années 1950 mais n'est devenue une division du groupe qu'avec l'achat d'ABC et d'ESPN en 1996 qui complétaient l'entité organisée autour de Disney Channel créée en 1983 et nommée Walt Disney Television. Depuis le nombre de chaînes et productions n'a cessé d'augmenter. Disney Media Networks est depuis devenu la première source de revenus de Disney comptant pour plus de 40 % du chiffre d'affaires depuis l'an 2000.

Historique[modifier | modifier le code]

1954-1980 : Les origines, producteur d'émissions[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, Walt Disney Productions se lance dans la production d'émissions télévisées pour ABC afin de financer le parc Disneyland, les deux premières seront l'émission Disneyland et la série Zorro[1]. Un département dédié à ce type de productions est créé, identifié par la suite sous le nom Walt Disney Television.

De nombreuses productions télévisées sont réalisées principalement dans le cadre de l'émission d'anthologies Le Monde merveilleux de Disney diffusée sous plusieurs noms différents sur ABC de 1955 à 1961, puis sur NBC de 1961 à 1983 et avec The Mickey Mouse Club (1955-1959)

Le début des années 1970 est marqué par plusieurs tentatives de diversification dans le domaine de la télévision. Cela coïncide avec un désengagement de Roy Oliver Disney occupé à finaliser le projet de Walt Disney World Resort peu avant sa mort fin 1971. Le département télévision produit son premier téléfilm en 1970, Smoke (1970) distribué par Buena Vista Pictures[2]. Le studio produit aussi une émission jeunesse The Mouse Factory compilant des courts métrages présentée par des acteurs et diffusée en syndication entre 1972 et 1973. Par la suite une nouvelle version de The Mickey Mouse Club est lancée en 1977 sur CBS. Le premier film de Disney en Pay-TV est diffusé le 1er avril 1978[3].

1983-1995 : La télévision Disney[modifier | modifier le code]

Siège de Disney Channel à Burbank (Californie).

En 1981, une étude interne comprenant un inventaire établit que le studio possède 250 longs métrages, 456 courts métrages d'animation et 27 années des programmes télévisuels, la plupart jamais rediffusé[4]. Jim Jimirro, directeur du service des nouveaux marchés propose à la direction de la société Disney de créer sa propre chaîne de télévision[4]. Le projet mettra deux années à voir le jour. Le 18 avril 1983, la Walt Disney Company lance sa propre chaîne de télévision : Disney Channel[3],[5].

En parallèle, Disney se réorganise et crée deux filiales indépendantes, Walt Disney Pictures pour les films et Walt Disney Television pour la télévision. En 1984, le nom Walt Disney Productions disparaît toutefois la filiale n'est pas identifiée comme une division à part entière avant 1996.

Article détaillé : Disney Channel.

En parallèle, Walt Disney Television lancent de nombreuses émissions en Europe dans le but de relancer la marque Disney avant l'ouverture du complexe Euro Disney en 1992[6] comme Le Disney Channel sur FR3 en 1985.

En 1995, Disney créé une filiale pour internet Disney Online[7], l'activité sera associé à la télévision durant plusieurs années au début années 2000. Disney investit aussi en Allemagne et le 28 avril 1995 voit le lancement de la chaîne Super RTL, détenue à parité par RTL Group et Disney (50 % - 50 %)[8].

1966-2004 : Rachat d'ABC et conséquences[modifier | modifier le code]

En 1996, Disney rachète le groupe Capital Cities/ABC, détenteur du réseau de télévision American Broadcasting Company et ESPN pour un montant de 19 milliards d'USD[9],[10]. La partie presse du groupe, équivalent à la société Capital Cities Communications, a été revendue en 1997.La division internet de Disney, issue d'Infoseek, et toutes ses filiales dont les sites oscar.com et nba.com. Cette division était durant les années 1999 à 2003 une branche à part de la Walt Disney Company, une cinquième division.

Le 28 janvier 1997, ABC Cable Networks et Comcast s'associent pour acheter une participation majoritaire dans E! Entertainment[11]. Westinghouse, détenteur de 40 %, est simplement remplacé par la Walt Disney Company[12]. Le 8 avril 1997, ESPN et Disney Channel signent un accord pluriannuel de distribution avec Tele-Communications Inc[13], racheté en 1999 par AT&T puis Charter et Comcast.

Le 25 février 1999, Robert Iger devient de PDG du ABC Group et président de Walt Disney International[14]. La même année, Disney regroupe ses filiales liées à internet au sein de Go.com qu'elle rebaptise en 2000, Walt Disney Internet Group.

Le 30 avril 2000, à la suite d'un désaccord entre Disney et le distributeur Time Warner Cable (TWC), TWC cessa de retransmettre la chaîne WTVD dans sa zone de couverture Durham-Raleigh-Fayetteville en Caroline du Nord. La FCC, saisie par ABC dès le 1er mai, a émis une ordonnance (publiée le 3 mai) obligeant TWC à restituer le signal, ce qui a été fait dans l'après-midi du 2 mai, après 24 h d'interruption de service[15]. En juin 2000, Disney revend les 33 % qu'elle détient dans Eurosport pour 155 millions d'USD[16] à TF1.

Le 23 juillet 2001, Disney rachète le groupe Fox Family Worldwide et l'intègre au groupe ABC sous le nom ABC Family[17] pour 5,3 milliards de $[18]. Disney récupère le catalogue de 8500 épisodes de programmes que contient Saban Entertainment[17]. La chaîne jeunesse du groupe est rebaptisée Jetix et passe sous la direction de Disney Channel. L'achat est finalisé le 24 octobre 2001[17].

En 2002, l'offre de Disney Channel se scinde en plusieurs chaînes comme Toon Disney et Playhouse Disney. Le groupe poursuit aussi son développement à l'étranger. La chaîne Disney Channel devient une partie du groupe Walt Disney Television et non sa principale activité. Le groupe comprend aussi avec Jetix.

En 2003, le Walt Disney Internet Group, alors considéré comme une cinquième division de Disney, est intégré à la division Médias et réseaux.

Depuis 2004 : Disney-ABC et ESPN[modifier | modifier le code]

En 2004, la Walt Disney Company regroupe ses nombreuses filiales de télévision, réseaux câblés et radio en une importante division, nommée Disney-ABC Television Group[19]. Le 21 avril 2004, Disney annonce une restructuration de sa division Disney Media Networks avec pour effet la nomination d'Anne Sweeney et George Bodenheimer, co-PDG de la division mais avec d'un côté Sweeney devient la présidente du Disney-ABC Television Group (American Broadcasting Company et Disney Channel Worldwide) et de l'autre Bodenheimer conserve son poste de président d'ESPN et obtient celui d'ABC Sports[20]. D'autres mouvements de directions surviennent[20] : Rich Ross est nommé président de Disney Channel Worldwide, Paul Lee est nommé président d'ABC Family, Stephen McPherson ancien président de Touchstone Television devient président d'ABC Primetime Entertainment, Mark Pedowitz devient président de Touchstone Television et vice-président exécutif d'ABC Entertainment Television Group, Alex Wallau président d'ABC Network Operations and Administration, Brian Frons conserve le poste de président d'ABC Daytime, Lloyd Braun ancien président d'ABC Entertainment Television Group et Susan Lyne, ancienne présidente d'ABC Entertainment Television quittent la société.

Le 20 juin 2005, Disney annonce le lancement réparti sur six mois de Disney Channel et Playhouse Disney au Cambodge, aux Palaos, en Thaïlande et au Viêt Nam[21], étendant l'offre de Disney Channel Asia. Le 13 septembre 2005, Radio Disney lance un programme en syndication en langue espagnole Viva Disney avec Entravision[22],[23]. Le 12 octobre 2005, Disney lance sur iTunes le téléchargement des épisodes des séries d'ABC et Disney Channel[24].

En février 2006, la filiale ABC Radio est vendue à Citadel Communications, société détenue à 57 % par les actionnaires de Disney et le reste par ceux de Citadel Broadcasting. Le 1er mars 2006, Disney et BSkyB ont conclu un accord pour élargir la diffusion des chaînes Disney sur le réseau de Sky, les chaînes Disney Cinemagic (à partir du 16 mars) et ESPN Classic (à partir du 13 mars) seront ajoutées à l'offre de Sky ainsi que des programmes en HD[25]. Le 24 février 2006, Disney Media Networks et Verizon signent un contrat pour augmenter l'offre de vidéo à la demande FIOS TV avec l'ajout des programmes de Disney Channel, Toon Disney, Radio Disney, Jetix, ABC News, ABC Family, SOAPnet, ESPN, ESPN Deportes et ESPN U[26]. Le 27 février 2006, Disney Media Networks, Walt Disney Studios et British Sky Broadcasting annoncent plusieurs accords pour augmenter le contenu Disney fourni sur Sky Digital[27]. Le 21 novembre 2006, Disney revend sa part de 39,5 % dans E! Entertainment à Comcast pour 1,23 milliard de $ qui en détenait le reste[28] en contrepartie de la distribution des chaînes de Disney : Disney Channel, ABC Family, Toon Disney, ESPN, SOAPnet et le lancement d'ESPN Deportes. De plus Comcast peut utiliser dans son service de vidéo à la demande les productions de Disney dont celles de Walt Disney Pictures, Miramax Films et Touchstone Pictures.

Le , Telefónica annonce que John de Mol et Disney s'apprêtent à racheter la part de 75 % de Telefónica dans Endemol[29]. Finalement le 14 mai 2007 ce sera Mediaset, le groupe de Silvio Berlusconi, Goldman Sachs et Cyrte qui achètent Endemol pour un montant de 2,629 milliards d'€. Le 6 février 2007, Disney crée le Disney Media Advertising Sales and Marketing Group fusion des différentes entités de promotion et de publicité dans le domaine des médias : la télévision, internet, la radio et la presse[30]. Le 5 avril 2007, Disney et Time Warner Cable ont conclu un accord pour la diffusion sur le réseau de Time Warner des chaînes ESPN2 HD et ESPN U pour la fin de l'année; Disney Channel on Demand et ESPN Deportes sur certains systèmes et ABC Family HD, Disney Channel HD et ESPNEWS HD en 2008[31]. Le 28 mai 2007, Buena Vista Television est renommée Disney-ABC Domestic Television[32]. Le 29 août 2007, le groupe allemand Premiere Star annonce le lancement de Playhouse Disney et Toon Disney sur son bouquet satellite à partir du 1er septembre[33].

Le 16 décembre 2008, Disney fonde une coentreprise en Russie avec Media One pour la création d'un réseau de 30 chaînes de télévision. 49 % de la nouvelle société est détenu par Walt Disney Company CIS, filiale russe de Disney fondée en 2006[34].

Le 20 février 2009, la commission anti-monopole russe suspend l'achat par Disney de 49 % du groupe russe Media One[35]. La société Catalpa Investments filiale russe de Disney demandé l'aval de la commission pour l'achat de 49 % de la nouvelle société MO-TV-Holdings, créée à l'occasion pour détenir le groupe télévisuel russe Media One, ce qui aurait permis à Disney de lancer une chaîne Disney Channel en Russie[35] parmi d'autres possibilités. Le 27 février 2009, Jetix Europe annonce la fin de la période de rachat des actions, période qui s'achève par la détention par Disney de 99,8 % des actions[36] et l'arrêt de la cotation à la bourse Euronext de Jetix Europe. Le 30 avril 2009, ABC, Inc (Disney) a annoncé prendre une participation de 27 % dans la société de partage vidéo par internet Hulu[37].

Le 4 juin 2009, Disney Media Networks annonce être en négociation avec NBCUniversal et Hearst Corporation pour créer une société commun regroupant leurs intérêts dans 10 chaînes câblées dont A&E, Lifetime et History[38]. Le 21 octobre 2009, Disney annonce Keychest, une gestion des droits numériques multiplateforme[39]. Le 28 novembre 2009, ITV rachète pour 22 millions de £ les 25 % de GMTV détenus par la Walt Disney Company[40].

Le 2 mars 2010, ABC et l'opérateur Cablevision ne parviennent pas à obtenir un accord sur les droits de distribution d'ABC dans la zone urbaine de New York, ABC menaçant de couper la chaîne juste avant la cérémonie des Oscars[41]. Le samedi 6 mars, Disney Media Networks stoppe la livraison du faisceau WABC-7 délivré à Cablevision[42]. Le dimanche 7 mars dans la soirée, Disney rebranche le faisceau permettant aux téléspectateurs de voir la retransmission des Oscars[42]. Le lundi 8 mars, Disney annonce qu'aucun accord financier n'a encore été obtenu mais que les négociations ont repris[42]. Le nœud du problème concerne les droits de retransmission de la chaîne locale WABC-7 par Cablevision dans la zone métropolitaine de New York, du New Jersey et du Connectictut, augmenté par Disney de 40 millions d'USD annuels, Cablevision générant plusieurs milliards de dollars de revenus des abonnements[42]. Disney recevait avant mars 2010, environ 200 millions d'USD pour les 3,1 millions de foyers abonnés à Cablevision[43]. Le 17 mars 2010, Disney et la société britannique On Demand Group annoncent de la VOD sur le réseau britannique de téléphonie mobile 3 filiale de Hutchison Whampoa[44].

Le 22 juin 2010, à la suite d'un désaccord entre Disney et Dish Network sur les frais, quatre chaines HD ne sont plus disponibles pour les clients de Dish : ESPNews, ABC Family, Disney Channel et Disney XD[45]. Le 31 août 2010, Disney et Time Warner Cable (TWC) annoncent être proche d'un accord sur les droits de diffusion, stoppant les menaces de suspension de rediffusion des chaînes de Disney sur le réseau de TWC à la fin du contrat annoncée pour le 2 septembre 2010[46]. Le 1er novembre 2010, Disney annonce que la distribution de films (Walt Disney Studios Distribution) et de séries télévisées (Disney-ABC Television Group) sur support et sur internet sera gérée par une même entité de Disney Media Network[47],[48]. Le 1er novembre 2010, Disney Media Networks annonce que la distribution de films (Walt Disney Studios Distribution) et de séries télévisées (Disney-ABC Television Group) sur support et sur internet sera gérée par une même entité de Disney Media Networks[49],[50]. La filiale dédiée à la distribution télévisuelle est nommée Disney Media Distribution. Le 5 novembre 2010, Time Warner Cable annonce qu'elle proposera à compter du 10 novembre 300 heures d'émissions d'ABC-Disney-ESPN sur son nouveau service Primetime HD on Demand qui comprend ABC, Sports On Demand, ESPN, ESPNU, ESPN Deportes, Entertainment On Demand, ABC Family, SOAPnet, Kids On Demand, Disney XD, Primetime HD On Demand, ABC HD, NBC HD et CBS HD[51].

Le 12 août 2011, Disney signe un contrat de 3 ans avec la chaîne brésilienne Rede Telecine de distribution de films des catalogues Disney, Disneynature, Marvel, Dreamworks, Miravista et Patagonik[52]. Le 3 octobre 2011, le groupe de média canadien Astral Media annonce que la station Radio Disney sera disponible sur le site internet de la chaîne Family[53]. Le 26 octobre 2011, Disney-ABC et Corus Entertainment annoncent le lancement au printemps 2012 d'ABC Spark, déclinaison canadienne d'ABC Family[54],[55]. Le 22 novembre 2011, Disney annonce la nomination de John Skipper comme président d'ESPN et coprésident de Disney Media Networks en remplacement de George Bodenheimer qui devient le président du directoire d'ESPN[56].

Le 4 janvier 2012, Disney et Comcast signent un contrat de 10 ans assurant la distribution de 70 services du groupe Disney sur le réseau de Comcast dont des nouveautés comme WatchESPN et les 7 chaînes locales détenues et opérées par ABC[57]. Ce type de contrat est habituellement de 5 ans assure à Disney des revenues importants et réguliers pour ses chaînes ABC, Disney et ESPN[57]. Le contrat aurait pour but de freiner le développement de Netflix[58]. À la suite de ce contrat Disney va déclarer des revenus d'affiliation provenant d'ESPN de l'ordre de 70 à 80 millions d'USD[59]. Le 16 janvier 2012, Disney-ABC signe un contrat de VOD pour le marché britannique avec Lovefilm, filiale d'Amazon[60]. Le 6 février 2012, Disney et Univision Communications négocient la création d'une chaîne d'information en continu en anglais à destination de la population hispanique américaine[61]. Le 5 mai 2012, Comcast, actionnaire majoritaire de NBCUniversal, annonce exercer son option pour revendre sa partition dans A&E Television Networks, laissant Disney et Hearst actionnaires paritaires à 50 %[62]. Le 27 juillet 2012, Disney, Turner, Fox et HBO discutent avec Google sur son test d'IPTV par fibre optique à Kansas City Google Fiber[63]. Le 23 septembre 2012, la presse évoque un possible rachat de la chaîne allemande Das Vierte par la Walt Disney Company[64]. Le contrat de vente pour un montant non révélé est confirmé le 25 septembre 2012[65],[66]. Le 4 octobre 2012, Disney et Cablevision signent un contrat pluriannuel intégrant 70 chaînes et services Disney pour les abonnés de Cablevision[67]. Le 13 décembre 2012, Disney Media Networks et Cox Communications annoncent un contrat pluriannuel de distribution de contenu direct et à la demande pour les abonnés de Cox[68]. Le 31 décembre 2012, Disney Media Networks et Charter Communications annoncent un contrat pluriannuel de distribution de contenu[69].

Le 18 juillet 2013, Disney et la NRTC signent un contrat pour diffuser l'ensemble des services et chaînes Disney/ESPN aux membres de la coopérative dont Watch ABC/Watch Disney/WatchESPN, Fusion, Longhorn Network ou SEC Network[70]. Le 18 juillet 2013, Verizon FiOS signe un contrat avec Disney pour diffuser les services Watch ABC/Watch Disney/WatchESPN et la chaîne Fusion sur sa plateforme TV Everywhere[71]. Le 6 septembre 2013, Disney et Dish Network entrent dans une phase de renégociation du contrat de diffusion[72]. Le 1er octobre 2013, Dish et Disney prolongent temporairement leur contrat pour éviter l'arrêt des diffusions des chaînes ABC-Disney-ESPN le temps de négocier les nouveaux termes[73]. Le 28 octobre 2013, Disney Channel est désormais disponible en VOD en Turquie[74]. Le 12 novembre 2013, Roku annonce un contrat avec Disney Media Networks afin d'offrir Watch Disney et WatchESPN[75]. Le 13 novembre 2013, Disney annonce l'arrêt de la chaîne SOAPnet pour le 31 décembre 2013[76]. Le 4 décembre 2013, Disney Asie du Sud-Est et StarHub annoncent le lancement le 7 décembre des trois applications Watch Disney à Singapour[77]. Aussi le 4 décembre 2013, Modern Times Group prolonge son contrat de diffusion en Scandinavie des chaines de Disney sur ses services Viasat et Viaplay avec Disney Nordic[78]. Le 23 décembre 2013, Sky D prolonge son contrat avec Disney pour la distribution des chaînes Disney et de la vidéo à la demande pour les films Lucasfilm, Marvel et Disney-Pixar[79].

Le 4 mars 2014, Disney et Dish annoncent un nouvel accord pour la distribution des chaînes dont Disney, ABC, ESPN et du contenu internet[80],[81]. Après plusieurs mois de tractation sur le prix et le contenu, l'accord permet à Disney de distribuer ses nouvelles chaînes comme Fusion, SEC Network, Longhorn Network mais aussi les services de contenu Watch ABC/Watch Disney/WatchESPN. Le 11 mars 2014, Anne Sweeney annonce son départ du poste de coprésidente pour janvier 2015[82]. Le 10 avril 2014, à la suite de leur partenariat le mois précédent, Disney et Dish annonce le lancement de Disney Junior sur les bouquets de Dish[83]. Le 16 juillet 2014, Disney renouvelle et élargi son contrat multiplateforme avec le consortium de média américain NTTC ajoutant les applications Watch Disney et SEC Network[84]. 1er août 2014, Disney et National Cable Television Cooperative, une association de sociétés de cablo-opérateurs américains, renouvellent leur contrat de distribution des chaînes ABC-Disney-ESPN et des services associés[85]. Un contrat similaire est signé le 4 août avec Suddenlink[86]. Le 13 août 2014, Mediacom accepte de fournir la chaîne SEC Network à ses abonnés du Missouri[87] et signe le 20 août un contrat de distribution plus large avec Disney pour les chaînes ABC-Disney-ESPN et des services associés[88]. Le 27 août 2014, le cablo-opérateur alaskain GCI membre de l'association NCTC signe un contrat de sept ans avec Disney pour des chaînes et services ABC-Disney-ESPN à la suite du contrat signé en début du mois par l'association[89]. Le 15 septembre 2014, Disney avertit le gouvernement canadien à propos des réglementations en cours de négociations dans le domaine de la télévision pouvant menacer sa présence au Canada[90]. Le 6 octobre 2014, la NBA prolonge les contrats de diffusions de Disney (ABC/ESPN) et Turner jusqu'en 2025[91]. Le 4 novembre 2014, Disney signe avec Apple et Google un accord pour que les vidéos achetées au travers de l'application Disney Movies Anywhere soient disponibles à la fois sur les plateformes iTunes et Google Play[92],[93],[94]. Le 21 novembre 2014, Disney Media et Disney Studios annoncent un partenariat plus important avec Shanghai Media Group dans la coproduction, distribution et commercialisation de productions télévisuelles et cinématographiques[95],[96],[97]. Le 19 décembre 2014, Disney et DirecTV annoncent poursuivre leurs négociations sur le contrat de diffusion décennal arrivé à échéance le 30 septembre tandis que Fox et DirecTV sont parvenus à un accord[98],[99]. Le 22 décembre 2014, Disney et la NCTC signent leur premier contrat pluriannuel de rediffusion des 8 chaînes détenues par ABC sur le réseau du câblo-opérateur[100],[101],[102]. Le 23 décembre 2014, Disney et DirecTV parviennent à un accord ajoutant les services de vidéo à la demande Watch ABC-Watch Disney-WatchESPN et les dernières chaînes du groupe Disney comme Fusion, Longhorn Network ou SEC Network[103],[104],[105]. Le , le FAI Hongkongais Now TV ajoute plusieurs services de vidéo à la demande à ses offres dont Disney Movies On Demand[106]. Le , Disney et le groupe de média philippin PLDT signent une extension de cleur contrat de distribution de contenu[107]. Le , Disney et Apple sont en pourparlers au sujet du nombre de chaînes du groupe Disney que doivent être proposées sur le service Apple TV, Disney souhaitant le plus de chaînes possible[108],[109],[110]. Le , en raison d'un différend avec Verizon sur le nouveau concept de bouquet réduit de FiOS, Disney supprime les publicités pour le cablo-opérateur de ses chaînes ABC à New York et ESPN, et rejoint plusieurs contestataires comme NBCUniversal de Comcast et 21st Century Fox[111],[112],[113],[114]. Le projet de FiOS est de fournir des bouquets de chaînes réduits voir à la carte pour ses clients ne proposant que quelques chaînes thématiques. Le , Disney et Sky signent un contrat pluri-annuel de distribution de vidéo à la demande pour la chaîne payante néo-zélandaise[115]. Le , Disney Southeast Asia signe un contrat pluriannuel de vidéo à la demande avec le philippin Globe Telecom[116]. Le , la presse évoque des projets de chaînes de télévision Star Wars ou Marvel[117],[118]. Le , Disney et Univision Network injectent 30 millions d'USD supplémentaires dans la chaîne Fusion[119]. Le , Disney se prépare à lancer un service de location de contenus numériques à la demande au Royaume-Uni nommé DisneyLife dont des films, des séries télévisées, de la musique et des livres[120],[121],[122],[123],[124]. Le , Disney serait en train de négocier son entrée au capital de Vice Media alors que sa filiale A&E Television Networks détient déjà 10 %[125],[126],[127]. Le , Disney signe un contrat avec Sony pour diffuser ses chaînes ABC, Disney et ESPN sur PlayStation Vue (en)[128],[129],[130]. Le , Disney signe un contrat avec Alibaba pour fournir de la vidéo à la demande en Chine, un service nommé DisneyLife avec une box en forme de tête de Mickey[131],[132],[133],[134].

Le , Ben Sherwood (en) prend ses fonctions de co-président de Disney Media Networks et président du Disney-ABC Television Group à la place d'Anne Sweeney[135],[136].

Organisation[modifier | modifier le code]

Disney-ABC Television Group[modifier | modifier le code]

Le Disney-ABC Television Group gère la production, la diffusion et les revenus des programmes de télévision et de radio des différentes filiales de Disney

ESPN[modifier | modifier le code]

Disney détient 80 % d'ESPN.

Article détaillé : ESPN.

Autres filiales[modifier | modifier le code]

Disney détient aussi :

Autre entités[modifier | modifier le code]

Durant son histoire plusieurs activités ont été rattachés à Disney Media Networks

Données économiques[modifier | modifier le code]

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers annuels de Disney Media Networks
(En millions d'USD)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
1994[138],[139],[140] 359 77
1995[138],[139],[140] 414 76
1996[139],[141] 4 142[CA 1] 747
1997[142] 6 522 1 699
1998[142] 7 142 1 746
1999[142] 7 512 1 611
2000[143] 9 615 2 298
2001[144] 9 569 1 758
2002[144] 9 733 986
2003[145] 10 941 1 213
2004[145] 11 778 2 169
2005[146] 13 207 3 209
2006[146] 14 368 3 610
2007[147] 15 046 4 285
2008[148] 15 857 4 942
2009[149] 16 209 4 765
2010[150] 17 162 5 132
2011[151] 18 714 6 146
2012[152] 19 436 6 619
2013[153] 20 356 6 818
2014[154] 21 152 7 321
2015[155] 23 264 7 793
  1. À la suite du rachat de Capital Cities/ABC, voir aussi ABC seul

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leonard Mosley, Disney's World - A Biography by Leonard Mosley, p. 232
  2. (en) Smoke sur l’Internet Movie Database
  3. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 423
  4. a et b (en) Bill Cotter, The Wonderful World of Disney Television - A Complete History, p. 291
  5. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 145
  6. Sébastien Roffat, Disney et la France : les 20 ans d'Euro Disneyland
  7. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 149
  8. (de) Pressezentrum SUPER RTL - Daten & Fakten
  9. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 24
  10. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades » [PDF], sur corporate.disney.go.com,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 4
  11. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades », sur corporate.disney.go.com,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 5
  12. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 175
  13. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades », sur corporate.disney.go.com,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 6
  14. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1999 - year in Review », sur corporate.disney.go.com,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 5
  15. (en) Emergency Petition of ABC, Inc. for Declaratory Ruling
  16. (en) Disney Annual Report 2000 p. 65
  17. a, b et c (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2001 - Chronology », sur corporate.disney.go.com,‎ (consulté le 24 janvier 2010), p. 31
  18. (en) « News Corp. and Haim Saban Reach Agreement to Sell Fox Family Worldwide to Disney for $5.3 Billion », sur saban.com,‎ (consulté le 19 février 2009)
  19. (en) [PDF] Disney-ABC Television Group Fact Sheet
  20. a et b (en) ABC Networks Get Major Executive Overhaul
  21. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », sur adisney.go.com,‎ (consulté le 25 janvier 2010), p. 17
  22. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », sur adisney.go.com,‎ (consulté le 25 janvier 2010), p. 18
  23. (en) ALL-FAMILY SPANISH-LANGUAGE "VIVA DISNEY" SHOW EXPANDS TO MULTIPLE CITIES
  24. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », sur adisney.go.com,‎ (consulté le 25 janvier 2010), p. 19
  25. (en) Sky, Disney Media Networks, The Walt Disney Studios team up for HDTV and legal broadband movie downloads
  26. Verizon brings Disney content to VOD service
  27. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2006 - Key Dates », sur amedia.disney.go.com,‎ (consulté le 27 janvier 2010), p. 15
  28. (en) Walt Disney Company, « Walt Disney Company - New Segmentation DIMG », sur corporate.disney.go.com,‎ (consulté le 27 janvier 2010), p. 28
  29. elefonica sees Endemol sale in Q1, Disney touted
  30. (en) Disney Merges Kids, Family-Targeted Ad Sales Teams
  31. Disney, Time Warner Cable Ink Content Agreement
  32. (en) BVT Now Disney-ABC Domestic Television
  33. (en) Germany’s Premiere Star Adds Disney Channels
  34. (fr) Walt Disney forme une société commune dans la TV avec Media One en Russie
  35. a et b (en) Russian anti-monopoly body blocks Walt Disney JV
  36. (en) Jetix Terminates Its Stock Exchange Listing
  37. (en) Staci D. Kramer, « It's Official: Disney Joins News Corp., NBCU In Hulu; Deal Includes Some Cable Nets », paidContent.org,‎ (consulté le 30 avril 2009)
  38. (en) Disney, Hearst, NBC in talks on cable joint venture
  39. Ethan Smith, « Disney Touts a Way to Ditch the DVD », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  40. a et b (en) ITV buys Disney's 25% in GMTV for £22million
  41. (en) Disney and Cablevision Take ABC Fight Public
  42. a, b, c et d (en) Disney allows Cablevision to resume showing WABC-7 as revenue negotiations continue
  43. (en) Disney's Iger and Cablevision's Dolan may each have reason to chug Champagne
  44. (en) On Demand Group and The Walt Disney Company Agree Deal to Offer Disney Content Over 3
  45. (en) Dish Customers Lose Access to Four Disney HD Channels
  46. (en) Time Warner Cable, Disney near carriage agreement
  47. (en) Disney merges television distribution into home entertainment
  48. (en) Disney Combines Home Entertainment and TV Distribution
  49. Disney merges television distribution into home entertainment
  50. Disney Combines Home Entertainment and TV Distribution
  51. (en) Time Warner Cable Adds Over 300 Hours of ABC, Disney and ESPN Programming On Demand and Launches Primetime High Definition Channel
  52. Disney signs deal with Brazil's Rede Telecine
  53. Radio Disney brings more music to Family.ca
  54. Millennial-Focused ABC Spark to Launch in Canada
  55. ABC SPARK Announcement
  56. (en) Michael Cieply, Brian Stelter, Disney Promotes a New Leader at ESPN, The New York Times
  57. a et b Comcast’s 10-Year Deal With Disney Includes Out-of-Home Viewing
  58. Comcast-Disney Pact Signals More Deals Aimed Against Netflix
  59. Disney to recognize some ESPN revenue
  60. Lovefilm woos Disney U.K.
  61. Univision and Disney In Talks To Create 24-Hour Channel--Will You Watch?
  62. Comcast to Sell ‘Substantial’ Equity Stake in A&E
  63. Disney/ESPN, Fox, Turner, HBO In Talks On Google Fiber TV
  64. « Walt Disney kauft Das Vierte », DWDL.de,‎
  65. Disney Buys German Channel Das Vierte
  66. Disney to buy German TV channel: Das Vierte offers growth potential
  67. Disney, Cablevision reach deal without dispute
  68. Disney and Cox reach TV, mobile distribution pact
  69. Disney Inks Distribution Pact With Charter
  70. Deal Includes Watch Services, Longhorn, SEC and Fusion Nets
  71. FiOS Scores Disney Nets, ABC, ESPN TV Everywhere Deal
  72. Disney Armed With ESPN Cudgel in Next Pay-TV Fee Showdown
  73. Dish Extends Disney Deadline to Avoid ESPN, ABC Blackout
  74. Disney Channel joins Turkish VOD service
  75. ESPN, Disney Channels Land on Roku Internet Set-Tops
  76. Disney Will End SOAPnet in December
  77. Disney and StarHub to launch mobile video streaming
  78. MTG extends Nordic and Baltic Disney deals
  79. Sky Deutschland extends Disney deal
  80. Dish, Disney Reach Carriage Accord
  81. Dish eyes Internet TV services in landmark Disney deal
  82. Disney/ABC television chief Anne Sweeney stepping down next January
  83. (en) Disney Junior Now Available to DISH Network Customers
  84. Disney Inks Multiplatform Renewal with NTTC
  85. The Walt Disney Company and the National Cable Television CooperativeAnnounce Robust Long-Term Distribution Agreement
  86. The Walt Disney Company and Suddenlink Announce Broad Multi-Year Distribution Agreement
  87. Mediacom Agrees to Carry SEC Network
  88. Mediacom, Disney Ink Carriage Pact
  89. GCI reaches deal to carry Disney through 2021
  90. Disney warns regulations could threaten its place in Canadian television
  91. NBA extends partnership with Turner Broadcasting, Disney
  92. (en) Ben Fritz, « Apple, Google Set Disney Video Deal », sur Wall Street Journal,‎ (consulté le 31 décembre 2014)
  93. (en) Dylan Love, « Disney Movies Now Cross-Compatible With Android And iOS Devices », sur International Business Times,‎ (consulté le 31 décembre 2014)
  94. (en) Lisa Richwine, « Disney cloud movie service adds Google Play purchases », sur Reuters,‎ (consulté le 31 décembre 2014)
  95. (en) Patrick Frater, « Disney Expands Relationship With China's Shanghai Media Group », sur Variety,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  96. (en) Angela Chen, « Disney Expands Shanghai Media Group Partnership », sur WSJ,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  97. (en) Georg Szalai, « Disney, China's Shanghai Media Group Expand Partnership », sur The Hollywood Reporter,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  98. (en) Mike Reynolds, « DirecTV, Disney Continue Carriage Negotiations », sur multichannel,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  99. (en) Mike Reynolds, « DirecTV, Disney Continue Carriage Negotiations », sur Broadcasting & Cable,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  100. (en) Tony Maglio, « Disney, Cable Companies Strike Retrans Deal for ABC-Owned Stations », sur The Wrap,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  101. (en) Jon Lafayette, « Disney Agrees to Retrans Agreement With NCTC », sur Broadcasting & Cable,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  102. (en) Mike Farrell, « NCTC, Disney Sign Retrans Pact », sur multichannel,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  103. (en) Todd Spangler, « DirecTV, Disney Ink Multiyear Pact That Includes Internet-Video Rights », sur Variety,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  104. (en) Travis Reilly, « DirecTV, Disney Reach Multi-Year Distribution Agreement », sur The Wrap,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  105. (en) Communiqué officiel, « DIRECTV and The Walt Disney Company Sign Expansive Agreement », sur Business Wire,‎ (consulté le 23 janvier 2015)
  106. (en) Communiqué officiel, « Now TV adds BBC, Disney, Fox and WarnerTV on-demand services », sur mumbrella,‎ (consulté le 14 avril 2015)
  107. (en) Darwin G. Amojelar, « PLDT, Disney expand content partnership », sur interaksyon,‎ (consulté le 14 juillet 2015)
  108. (en) Ronald Grover, « Disney Presses Apple to Carry More Channels on Internet TV Service », sur The Street,‎ (consulté le 20 août 2015)
  109. (en) Lisa Eadicicco, « Disney is reportedly playing hardball with Apple over its TV service », sur Business Insider,‎ (consulté le 20 août 2015)
  110. (en) Luke Villapaz, « Disney Pressures Apple To Carry More Channels For Upcoming TV Service », sur International Business Times,‎ (consulté le 20 août 2015)
  111. (en) « Disney not running ads promoting FiOS Custom TV in NY », sur Reuters,‎ (consulté le 26 août 2015)
  112. (en) Scott Moritz, « Disney Blocks Verizon Custom TV Ads in ‘Skinny Bundle’ Spat », sur Bloomberg News,‎ (consulté le 26 août 2015)
  113. (en) Jamal Carnette, « Disney’s ESPN Throws the Flag on Verizon’s New Skinny Bundle »,‎ (consulté le 26 août 2015)
  114. (en) John Koblin, « Disney Joins in Criticism of Verizon’s Cable Plan », sur The New York Times,‎ (consulté le 26 août 2015)
  115. (en) Tom Pullar-Strecker, « Sky inks 'multiyear' deal with Disney », sur Stuff.co.nz,‎ (consulté le 11 septembre 2015)
  116. (en) « Globe, Disney Seal Multiyear Collaboration », sur Manila Standard Today,‎ (consulté le 22 septembre 2015)
  117. (en) « Are You Ready for a 'Star Wars' or Marvel Cable Channel? », sur DailyFinance,‎ (consulté le 22 septembre 2015)
  118. « Marvel et Star Wars : des chaînes de télé dédiées dans les tuyaux », sur fr.ign.com,‎ (consulté le 22 septembre 2015)
  119. (en) Claire Atkinson, « Disney/Univision pump $30M into Fusion network », sur New York Post,‎ (consulté le 28 septembre 2015)
  120. (en) Joe Flint, « Disney Launches Digital Subscription Service in Europe », sur The Wall Street Journal,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  121. (en) Emily Steel, « Disney Is Said to Plan Subscription Streaming Service for Britain », sur The New York Times,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  122. (en) « Disney to launch digital subscription streaming service in UK », sur Financial Times,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  123. (en) Meg James, « Disney to launch streaming service, DisneyLife...in Britain », sur Los Angeles Times,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  124. (en) Leo Barraclough, « Disney to Launch Subscription Streaming Service in U.K. », sur Variety,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  125. (en) Claire Atkinson, « Disney near deal to buy a stake in Vice Media », sur New York Post,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  126. (en) Anthony Noto, « Vice Media and its NSFW news coverage could soon be a Disney asset », sur New York Business Journal,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  127. (en) David Sable, « Disney on VICE », sur Huffington Post,‎ (consulté le 22 mars 2016)
  128. (en) Shalini Ramachandran, « Disney Joins Sony’s Vue Streaming Service », sur The Wall Street Journal,‎ (consulté le 30 mars 2016)
  129. (en) Chris Welch, « Sony’s PlayStation Vue picks up ESPN, Disney, and ABC in huge content deal », sur The Verge,‎ (consulté le 30 mars 2016)
  130. (en) David Lieberman, « Disney To Add ABC, ESPN And Other Channels To Sony’s PlayStation Vue », sur Deadline.com,‎ (consulté le 30 mars 2016)
  131. (en) Arjun Kharpal, « Disney launches Chinese streaming service with Alibaba », sur CNBC,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  132. (en) James Vincent, « This Mickey Mouse-shaped streaming device will bring Disney to China », sur The Verge,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  133. (en) The Wall Street Journal, « Disney strikes deal with Alibaba to boost China sales », sur MarketWatch,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  134. (en) Yue Wang, « Alibaba Partners With Disney To Distribute Films », sur Forbes,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  135. (en) Communiqué de presse, « Ben Sherwood to succeed Anne Sweeney », sur thewaltdisneycompany.com,‎ (consulté le 9 mai 2016)
  136. (en) Joe Flint, « Disney TV Chief Ben Sherwood Takes Hands-On Approach », sur The Wall Street Journal,‎ (consulté le 9 mai 2016)
  137. (en) ITV completes purchase of GMTV stake
  138. a et b (en) Disney Annual Report 1995 - Financial Highlights
  139. a, b et c (en) Disney Annual Report 1996 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations
  140. a et b (en) Disney Enterprises Inc · 10-K · For 9/30/95
  141. (en) Walt Disney Co · 10-K405 · For 9/30/96
  142. a, b et c (en) Disney Annual Report 1999 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations
  143. (en) Disney Annual Report 2000
  144. a et b (en) Disney Annual Report 2002
  145. a et b (en) Disney Annual Report 2004
  146. a et b (en) Disney Annual Report 2006 - Financial Highlights
  147. (en) Disney Annual Report 2007 - Financial Highlights
  148. (en) Disney Factbook 2008 - Financial Information p. 50
  149. (en) « Disney 2009 Annual Report - Business Segment Results », sur amedia.disney.go.com, p. 31
  150. (en) « Disney 2010 Fourth Quarter », sur corporate.disney.go.com, p. 2
  151. (en) « Disney 2011 Fourth Quarter », sur corporate.disney.go.com, p. 2
  152. (en) « Disney Reports Q4, Full-year Earnings for FY2012 », sur thewaltdisneycompany.com, p. 2
  153. (en) « Disney Annual Report 2013, Business Segment Results », sur cdn.media.ir.thewaltdisneycompany.com, p. 30
  154. (en) « Disney Annual Report 2014, Business Segment Results », sur thewaltdisneycompany.com, p. 32
  155. (en) « Disney Q4 Full Year 2015 Earning Reports », p. 2