Telefónica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Telefónica
logo de Telefónica
Création
Action BMAD : TEF
Euronext : TEF
NYSE : TEF
LSE : TDE
FWB : TNE
TSE : 9481
Siège social Drapeau d'Espagne Madrid (Espagne)
Direction José María Álvarez-Pallete
Actionnaires JPMorgan Chase (7 %), BBVA (6 %), La Caixa (5 %), plus d’un million de petits actionnaires.
Activité Télécommunications
Filiales Telefónica Móviles
Vivo S.A.
Telefónica O2
Effectif 123 700 (2014)[1]
Site web http://www.telefonica.com/
Capitalisation 55,51 milliards € (2014)
Dette 45,09 milliards € (2014)
Chiffre d’affaires 50,38 milliards € (2014)[1]
Résultat net 3,00 milliards € (2014)

Telefónica, est une entreprise multinationale espagnole de télécommunications. Elle est présente en Europe, en Amérique latine, et compte 44 millions de lignes fixes dont 19 millions en Espagne. Ses filiales de téléphonie mobile Telefónica Móviles compte plus de 54 millions d’abonnés dont 20 millions en Espagne. Telefónica est le plus grand actionnaire du portail Internet Terra Networks, et délivre l’ADSL à plus d’un million d’abonnés.

Présente mondialement, c'est une des plus grandes compagnies de télécommunications mobiles et fixes du monde : troisième quant au nombre de clients (avec l'acquisition de O2, de Movistar et de Manx Telecom), derrière China Mobile et Vodafone, et dans le top 5 en capitalisation boursière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Siège social du Telefónica, à Madrid.
une cabine téléphonique de Telefonica à Madrid

Créé en 1924, Telefónica était le seul opérateur téléphonique d'Espagne jusqu'à la libéralisation du marché des télécoms en 1997 et conserve toujours aujourd'hui une position dominante (plus de 75 % du marché fixe en 2004).

En 2004, le gouvernement espagnol a privatisé l'entreprise. Le 5 juillet 2007, la commission européenne a ordonné à Telefónica de payer une amende antitrust record de près de 152 millions d'euros pour ses activités sur le marché du haut débit espagnol, qui, selon la commissaire européenne à la libre concurrence, Neelie Kroes, « portaient préjudice au consommateur, aux entreprises espagnoles et à l'économie espagnole dans son ensemble, et par extension à l'économie européenne »[2].

En 2006, le groupe se sépara de sa filiale Telefónica Publicidad e Información (TPI), et se désengage du groupe d'audiovisuel Endemol au profit de Mediaset en mai 2007.

En juin 2013, 3 annonce l'acquisition de la filiale irlandaise de O2 pour 780 millions d'euros. L'acquisition est acceptée par les autorités de la concurrence européenne en mai 2014[3].

En novembre 2013, Telefónica vend ses activités en République tchèque pour 2,47 milliards d'euros au groupe PPF, dans le but de se désendetter et de se concentrer sur les marchés italiens et brésiliens[4].

En septembre 2013, Telefónica signe avec Alcatel-Lucent un des plus grands contrats 4G en Europe pour déployer un réseau sur 60 % de l'Espagne avec la construction de 8 000 stations de base[5].

En octobre 2013, Telefónica lance une OPA sur l'opérateur allemand E-Plus appartenant à KPN, pour 8,55 milliards de dollars[6].

En juin 2014, les autorités de la concurrence européennes approuvent cette fusion si 20 % des actifs de l'ensemble sont vendus à de nouveaux opérateurs[7].

En décembre 2014, la Fondation Mozilla intègre à son navigateur web Mozilla Firefox l'outil de communication vidéo Firefox Hello, avec l'appui de l'entreprise Telefónica.

En janvier 2015, Telefónica annonce vouloir vendre ses activités britanniques sous la marque O2 pour 10,25 milliards de livres à Hutchison Whampoa qui possède déjà l'opérateur 3[8]. En mai 2016, les autorités de la concurrence européenne ont bloqué l'acquisition de O2 par Hutchison Whampoa[9].

Activités du groupe[modifier | modifier le code]

Le groupe est présent dans la téléphonie fixe (en Espagne et en Amérique latine), dans la téléphonie mobile (au travers de O2 plc et de Movistar/Telefónica Móviles), l'accès à internet par le réseau téléphonique traditionnel et par ADSL, les portails et contenu sur le web (Terra Networks), les call-centers (groupe Atento), la transmission de données et il a lancé l'internet 3G+ au Maroc.

En 2007, la Fondation Telefónica reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[10]. En novembre 2016, Viacom annonce l'acquisition pour 345 millions de dollars de Television Federal, télévision argentine détenue par Telefónica[11].

Implantation[modifier | modifier le code]

Implantation mondiale de Telefónica

Telefónica est un opérateur de télécommunications, leader sur les marchés de langues espagnole et portugaise. L'entreprise détient plus de 203 millions de clients à travers le monde (chiffres de 2006) dans la cinquantaine de pays où la firme est implantée. Le principal marché, dont elle était l'opérateur historique, est l'Espagne mais une vingtaine de marché sont stratégiques pour le groupe. Les pays où l'opérateur est bien implanté sont les pays de langue espagnole et portugaise: le Portugal, le Brésil, le Pérou, l'Argentine, le Chili, le Colombie, le Salvador, le Mexique et le Guatemala ainsi que le Maroc (deuxième opérateur du pays). Depuis l'acquisition en 2006 de la multinationale de téléphonie mobile anglaise O2 (pour 26 milliards d’euros), Telefónica a été présent pendant une petite décennie dans les pays suivant : le Royaume-Uni, l'Irlande, la République tchèque, la Slovaquie et l'Allemagne. En 2015, Telefónica n'est plus présent que dans 3 pays européens : l'Espagne, l'Allemagne (O2 plc) et le Royaume-Uni (O2).

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en millions d'euros[12]
Années 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Chiffre d'affaires 31052 28411 28399 30322 37882 52901 56441 57946 56731 60737 62837 62356 57061 50377
Résultat d'exploitation 12804 11724 12600 13215 15276 19126 22824 22919 22603 25777 20210 21741 19077 15515
Résultat net part du groupe 2 106 -5 577 2 203 2 877 4 446 6 233 8 906 7 592 7 776 10 167 5 403 3 928 4 593 3 001
Dettes financières 28941 22533 19235 20982 33574 52145 45284 42733 43551 55593 56304 51259 45381 45087

Cotation[modifier | modifier le code]

L'entreprise est cotée sur le marché continu des Bourses espagnoles (Madrid, Barcelone, Bilbao et Valence) et dans les Bourses de Tokyo, New York, le SEAQ International de la Bourse de Londres, Paris, Francfort, Londres et Lyon. En 2000, sa direction fut l'une des premières à décider la fin des programmes de stock-options.

Direction[modifier | modifier le code]

  • Estanislao de Urquijo y Ussía, PDG de Telefónica (1924 - 1945)
  • José Navarro Reverter y Gomís, PDG de Telefónica (1945 - 1965)
  • Antonio Barrera de Irimo, PDG de Telefónica (1965 - 1973)
  • José Antonio González-Bueno, PDG de Telefónica (1973 - 1976)
  • Tomás Allende y García-Baxter, PDG de Telefónica (1976 - 1980)
  • Salvador Sanchez-Terán Hernández, PDG de Telefónica (1980 - 1982)
  • Luis Solana Madariaga, PDG de Telefónica (1982 - 1989)
  • Cándido Velazquez-Gaztelo, PDG de Telefónica y Ruiz (1989 - 1996)
  • Juan Villalonga Navarro, PDG de Telefónica(1996 - 2000)
  • César Alierta, PDG de Telefónica (2000 - 2016)
  • José María Álvarez-Pallete, PDG de Telefónica depuis le 6 avril 2016 [13].

Filiales[modifier | modifier le code]

Telefónica possède des filiales principalement dans le secteur des télécommunications, mais aussi dans celui des médias, des assurances, ou encore des stades. Elle est principalement présente dans les pays latino-américains, mais aussi en certains pays européens comme l'Allemagne, le Royaume-Uni, et bien évidemment l'Espagne.

Telefónica España[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

  • Movistar España: Téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet (fibre optique/4G) et télévision.
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.
  • Tuenti: Opérateur virtuel de téléphonie mobile.
  • terra.es : site web de contenus.
  • Movistar+ : télévision par cable et satellite (anciennement Canal+ en Espagne).
  • Telefónica Investigación y Desarrollo: R&D.
  • Telefónica Global Solutions: services pour les opérateurs de télécommunications.
  • Telefónica Multinational Solutions: services pour des multinationales.
  • Telefónica Telecomunicaciones Públicas: entreprise qui gère les postes téléphoniques de rues.

Telefónica Iberoamérica[modifier | modifier le code]

Mexique[modifier | modifier le code]

  • Telefónica México: filiale
  • Movistar México Téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet (fibre optique/4G)
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.
  • Terra Networks México: site web de contenus.
  • Tuenti: Opérateur virtuel de téléphonie mobile.

Costa Rica[modifier | modifier le code]

  • Movistar Costa Rica: Téléphonie mobile.
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.

El Salvador[modifier | modifier le code]

  • Movistar El Salvador: Téléphonie mobile.
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.

Guatemala[modifier | modifier le code]

  • Movistar Guatemala: Téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet.
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.

Nicaragua[modifier | modifier le code]

  • Movistar Nicaragua: Téléphonie mobile.
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.

Panamá[modifier | modifier le code]

  • Movistar Panama: Téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet.
  • Movistar Empresas: Services pour les grandes et moyennes entreprises.

Brésil[modifier | modifier le code]

  • Vivo: Téléphonie mobile, téléphonie fixe (GVT), Internet (fibre optique/4G), et télévision (satellite et câble).
  • Telefónica Empresas: services pour les grandes et moyennes entreprises.
  • Telefónica Investigación y Desarrollo: R&D.
  • Terra Networks Brasil: site web de contenus.
  • Pleyade Brasil: assurances.
  • TGestiona: services de gestion.

Pérou[modifier | modifier le code]

  • Telefónica Perú
  • Movistar Perú
  • Movistar Empresas
  • Terra Networks Perú
  • Pléyades Perú: assurances.
  • Tuenti
  • Media Networks

Uruguay[modifier | modifier le code]

  • Movistar Uruguay
  • Sports Field Producciones
  • Telefónica Empresas

Colombie[modifier | modifier le code]

  • Telefónica Colombia
  • Movistar Colombia
  • Telefónica Empresas
  • Telefónica International Wholesale Services
  • Terra Networks Colombia

Équateur[modifier | modifier le code]

  • Movistar Ecuador
  • Telefónica Empresas
  • Telefónica International Wholesale Services

Paraguay[modifier | modifier le code]

  • Movistar Paraguay
  • Montelindo Eventos Deportivos
  • Telefónica Empresas

Chile[modifier | modifier le code]

  • Telefónica Chile
  • Movistar Chile
  • Movistar Larga Distance Chile
  • Movistar Negocios
  • Movistar Empresas
  • Telefónica International Services
  • Terra Networks Chile
  • Pleyade Chile: assurances
  • T-Gestiona: services de gestion.
  • Fundación Telefónica Chile
  • Movistar Arena

Argentine[modifier | modifier le code]

  • Telefónica Argentina
  • Movistar Argentina
  • Telefónica Empresas
  • Terra Networks Argentina
  • Pleyade Argentina: assurances
  • Tuenti
  • Fundación Telefónica Argentina

Venezuela[modifier | modifier le code]

  • Movistar Venezuela
  • Telefónica Empresas: services aux entreprises.
  • Telefónica International Wholesale Services: services pour opérateurs de télécommunications.
  • Terra Networks Venezuela: site internet.
  • Rumbo.com.ve: portal internet de services touristiques.
  • MiPunto.Com: site internet de nouvelles, email, et achats.
  • Ubicar: Sistemas Timetrack S.A., géolocalisation de véhicules.
  • TelPago
  • Fundación Telefónica Venezuela

Telefónica Europa[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

  • O2: Téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet (fibre optique/4G).

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • O2: Téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet (fibre optique/4G) et télévision.

Italie[modifier | modifier le code]

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Les actionnaires les plus importants sont JPMorgan Chase (7 %), Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (6 %), La Caixa (5 %), Citibank (filiale de Citigroup, 4,66 %) et Capital group (3,6 %).

Sport[modifier | modifier le code]

Football (sélections nationales FIFA)[modifier | modifier le code]

  • Brésil
  • Colombie
  • Espagne
  • Mexique
  • Perou
  • Venezuela

Moteur[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Voile[modifier | modifier le code]

  • Team Movistar

Basquet[modifier | modifier le code]

Futsal[modifier | modifier le code]

Rugby[modifier | modifier le code]

  • Inglaterre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Rapport annuel 2014 », Telefónica (consulté le 1er novembre 2015)
  2. Conférence de presse sur la décision, 4 mai 2007.
  3. EU regulators set to okay Hutchison, O2 Ireland deal: sources, Foo Yun Chee, Reuters, 16 mai 2014
  4. Telefonica sells Czech business as turns sights to Italy and Brazil, Julien Toyer, Reuters, 5 novembre 2013
  5. http://www.zdnet.fr/actualites/4g-alcatel-lucent-va-deployer-le-reseau-telefonica-en-espagne-39793760.htmChromeHTML/Shell/Open/Command/
  6. Les actionnaires de KPN votent la vente d’E-Plus à Telefonica En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203042058690-les-actionnaires-de-kpn-votent-la-vente-d-e-plus-a-telefonica-612753.php?6LC7frCZeDbRZ7ry.99, Les Échos, 2 octobre 2010
  7. EU regulators to clear Telefonica's 8.6 billion euro E-Plus bid: sources, Foo Yun Chee, Reuters, 16 juin 2014
  8. Hutchison to buy Telefonica UK unit for $15.4 billion, Julien Toyer et Denny Thomas, Reuters, 23 janvier 2015
  9. EU blocks Hutchison's deal to buy Telefonica's O2 UK, Reuters, Foo Yun Chee, 11 mai 2016
  10. (es) « Relación de premiados del año 2007 », sur Ministère de la Culture,‎ (consulté le 18 janvier 2015) [PDF].
  11. Viacom buys Argentine broadcaster from Telefonica for $345 million, Reuters, 16 novembre 2016
  12. Telefonica sur Zone Bourse
  13. Titania Cía. Editorial, S.L., « Álvarez-Pallete, nombrado nuevo presidente ejecutivo de Telefónica - Viernes, 08 Abril 2016 (12:24) », El Confidencial, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)