Univision Communications

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Univision Communication
Image illustrative de l'article Univision Communications

Création 1961
Dates clés renommage en 1986
Fondateurs Jerry Perenchio (en), Televisa et VenevisiónVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social San Antonio, Texas Voir et modifier les données sur Wikidata
Direction Randy Falco (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité télévision, radio, musique
Filiales Galavision, TeleFutura Network
Site web www.univision.net/

Univision Communication est la société créée en 1992 pour gérer le réseau de télévision américain hispanophone Univision Network.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1986, la Commission fédérale des communications (FCC, équivalent américain de l'ART) oblige Televisa à vendre sa participation dans le réseau Spanish International Network en raison de lois interdisant la détention par des entreprises étrangères des chaînes américaines. Televisa revend le réseau à Hallmark Cards qui le rebaptise Univision. Hallmark utilise l'autorisation de la FCC pour rediffuser les telenovelas de Televisa sur la moitié de sa programmation. L'autre partie est constituée de séries originales produites à Miami.

En 1992, Hallmark revend Univision à A. Jerrold Perenchio, Venevision et Televisa son ancien propriétaire. Ces derniers licencient le tiers des effectifs de Miami et augmentent la part des programmes provenant de Televisa. Henry Cisneros, ancien responsable du Département de l'habitat et du développement urbain sous Bill Clinton, est nommé président d'Univision Communications, une société qui vient d'être créée tandis que le réseau de télévision est nommé Television Univision Network

En septembre 1996, Univision entre à la bourse de New York sous le symbole UVN.

La diversification en un groupe de média[modifier | modifier le code]

En septembre 2000, Univision lance Univision Online, une filiale dédiée aux technologies autour d'internet et qui gère le site Univision.com.
En décembre 2000, Univision achète le réseau USA Broadcasting, détenu précédemment par USA Networks, pour 1,1 milliard de $. Le réseau s'accroit avec les 13 stations de télévision et les intérêts dans 4 autres de son concurrent. Univision renomme ce réseau TeleFutura et le garde comme un réseau dissocié de Television Univision.

En 2001, le site Univision.com devint le premier site en langue espagnole pour la communauté hispanique américaine et dès décembre, le site s'associe à AOL afin de mieux satisfaire les besoins de la communauté.
En avril 2001, Univision Communications se diversifie et lance le Univision Music Group pour produire des chanteurs et groupes latinos.
En juin 2001, le groupe musical rachète 50 % de Disa Records, le second label indépendant au monde en langue espagnole.
En décembre 2001, Univision, Televisa et Venevision forment une alliance afin d'organiser "leur concurrence" jusqu'en 2017. Univision obtient avec ses trois réseaux l'exclusivité des programmes de Televisa et Venevision aux États-Unis. De plus, la société obtient l'exploitation, en association, des intérêts américains directs de Televisa (chaînes câblées payantes, de films télévisés, de vidéos musicales et pour la jeunesse). En contrepartie, Televisa et Venevision accroissent leur participation dans Univision Communications (participations actuelles : 15 % pour Televisa, 19 % pour Venevision).

En janvier 2002, TeleFutura Network est réorganisé pour devenir un réseau de diffusion continu en espagnol. En un an il devient numéro deux sur ce créneau derrière son grand frère Television Univison.
En avril 2002, le groupe musical achète Fonovisa, un important label spécialisé en musique régionale mexicaine. Grâce à cette acquisition, l'Univision Music Group est devenu numéro sur la musique espagnole aux États-Unis.
En juin 2002, Univison annonce l'achat d'Hispanic Broadcasting Corporation, le principal réseau radiophonique américain en langue espagnole. La transaction s'est terminée en septembre 2003.

Le 27 septembre 2006, le groupe Univision finalise son rachat par un groupe de financiers comprenant Madison Dearborn Partners, Providence Equity Partners, Texas Pacific Group, Thomas H. Lee Partners et Haim Saban. Le rachat leur a couté 36,25 $ par action soit près de 12,6 milliards de $[1].

Le 19 octobre 2006, Univision Television et Radio s'installe dans un nouveau complexe de studio à Houston au Texas[2].

Le 1er novembre 2006, le groupe acquiert l'intégralité de Disa Records[3].

Le 29 mars 2007, un consortium mené par Saban Capital Group, présidé par Haim Saban et ancien propriétaire de Saban Entertainment, et comprenant TPG Capital, L.P., Providence Equity Partners, Madison Dearborn Partners, and Thomas H. Lee Partners achète Univision pour 13,7 milliards de dollars soit 36,25 dollar par action avec un emprunt de 1,4 milliard[4],[5]. Ce rachat laisse la société avec un taux d'endettement douze fois supérieur à ses liquidités, un taux deux fois supérieur aux transactions des deux années précédentes[6].

Le 28 février 2008, Universal Music achète l'Univision Music Group pour l'associer à ses labels Universal Music Latino et Machete Records[7].

Le 6 février 2012, Disney et Univision Communications négocient la création d'une chaîne d'information en continu en anglais à destination de la population hispanique américaine[8], nommée Fusion. Le , Disney chercherait à vendre sa participation à la chaîne Fusion qu'elle détient à parité avec Univision[9],[10].

Le , Univision achète la part de Disney dans la coentreprise gérant la chaîne Fusion fondée en 2013, devenant son seul propriétaire[11],[12],[13].

Activités[modifier | modifier le code]

Univision Communications s'organise en trois entités:

  • Univision Television Group regroupent des télévisions en espagnol (61 stations)
    • Univision Network le réseau de télévision d'origine de la société. Il comprend 18 stations pleine puissance et 9 basse puissance pour le réseau Univision Network ainsi qu'une station diffusant UPN.
    • UniMás (exTeleFutura) un second réseau de télévisions généralistes. Il comprend 18 stations pleine puissance et 15 basse puissance.
    • Galavisión un réseau câblé
    • 50 % dans TuTv une association avec Televisa pour diffuser leurs programmes sur des chaînes payantes aux États-Unis
  • Univision Radio ancienne Hispanic Broadcasting Corporation avec 68 stations aux États-Unis et 4 à Puerto Rico
  • Univision Online pour les sites internet.
  • Fusion

Elle détient aussi des intérêts minoritaires dans Entravision Communications Corporation son principal affilié pour la télévision.

Anciennes filiales

Données économiques[modifier | modifier le code]

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers annuels d'Univision Communications Inc.
(En millions de US$)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
1993[14] 104,68 -27,18
1994[15] 139,01 -12,06
1995[15] 173,11 -10,19
1996[15] 244,86 10,37
1997[14] 459,74 83,16
1998[16] 577,05 9,93
1999[17] 693,09 80,93
2000[18] 863,46 116,92
2001[19] 887,87 52,41
2002[19] 1 091,29 86,53
2003[20] 1 311,02 155,43
2004[21] 1 786,94 255,88
2005[22] 1 952,53 187,18
2006[23] 2 166,65 349,17
2007[24] 1 635,58 -247,87
2008[24] 2 020,30 -5 127,30

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Univision Shareholders Approve Acquisition By Investor Group
  2. Univision Radio and Television Inaugurates New Home!
  3. Univision Acquires Full Control Of Disa Records
  4. (en) « Broadcasting Media Partners Completes Acquisition of Univision », Saban,‎ (lire en ligne)
  5. Univision
  6. (en) Serena Ng et Henny Sender, « Behind Buyout Surge, A Debt Market Booms », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  7. Universal Music Group To Acquire Univision
  8. Univision and Disney In Talks To Create 24-Hour Channel--Will You Watch?
  9. (en) Emily Steel, « Disney Eyes Fusion Exit as Venture Struggles », sur The New York Times, (consulté le 25 avril 2016)
  10. (en) Stephen Battaglio, « Disney is looking to unload its interest in cable channel Fusion », sur Los Angeles Times, (consulté le 25 avril 2016)
  11. (en) Brian Stelter, « Univision takes over Fusion as Disney walks away », sur CNN Money, (consulté le 3 avril 2017)
  12. (en) Emily Steel, « Univision Buys Out Disney’s Stake in Fusion », sur The New York Times, (consulté le 3 avril 2017)
  13. (en) Cynthia Littleton, « Univision Creates Fusion Media Group as Disney Exits Cable Partnership », sur Variety, (consulté le 3 avril 2017)
  14. a et b Annual Report (form 10-K) 1998 p31
  15. a, b et c Annual Report (form 10-K) 1997 p30
  16. Annual Report (form 10-K) 1999 p34
  17. Annual Report (form 10-K) 2000 p30
  18. Annual Report (form 10-K) 2001 p32
  19. a et b Annual Report (form 10-K) 2002 p19
  20. Annual Report (form 10-K) 2003 p18
  21. Annual Report (form 10-K) 2004 p22
  22. Annual Report (form 10-K) 2005 p27
  23. Annual Report (form 10-K) 2007 p32
  24. a et b Annual Report (form 10-K) 2008 p30-31