Walt Disney Internet Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Walt Disney Internet Group
Image illustrative de l'article Walt Disney Internet Group

Création 2000
Dates clés 1995 : création de Disney Online
Siège social 1200 Grand Central Avenue
Glendale, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires The Walt Disney CompanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Groupe Internet, téléphonie mobile
Produits Sites Web, téléphonie mobile et contenu associé
Société mère Walt Disney Company
Filiales Voir texte
Site web www.wdig.com

Walt Disney Internet Group (WDIG) est la filiale de la Walt Disney Company pour les sites web du groupe. La plupart des sites de WDIG sont reconnaissables par leur racine xxxx.go.com et aussi par leurs noms, associés à Disney. La société a été créée en 2000 sur les bases de Go.com, Infoseek et les sites Disney-ABC-ESPN.

Avec le rachat de Starwave créé à Seattle, la société possède une présence et importante plateforme technique dans cette ville[1].

Entre 1997 et 2000, le WDIG était une cinquième branche de l'activité de la Walt Disney Company mais la fin de la bulle Internet a forcé Disney à supprimer cette division. Toutefois en 2008, la cinquième division a été recrée sous le nom Disney Interactive Media Group, dont dépend maintenant le WDIG, en associé les activités internet et celles des jeux vidéo, les Disney Interactive Studios.

Analyse économique[modifier | modifier le code]

Le Walt Disney Internet Group a été lancé par la Walt Disney Company en pleine bulle internet. Le groupe a été créé comme une société à part de la Walt Disney Company, et était cotée au NASDAQ. Les projets de Disney pour cette activité étaient en grande partie soutenus par une certaine euphorie. Mais il n'a pas reçu le succès escompté malgré plusieurs réussites indéniables.

WDIG est actuellement le leader du marché du développement et de la distribution de divertissements et de contenus informatifs sur les nouveaux supports de communications (téléphone, Internet, câble, ...). WDIG est entre autres chargé de créer et diffuser des produits pour les services suivants, la plupart nécessitant du haut-débit:

  • ABC News On Demand, un service par abonnement qui offre le premier canal internet de diffusion d’informations vidéo en continu et en direct
  • ABC News fournisseur de programmes à la carte
  • Disney Connection des jeux, activités et vidéos pour la famille (dont surtout les enfants)
  • WDIG Motion une technologie propriétaire de vidéos destinée aux utilisateurs de connexions haut débit.

WDIG a créé des partenariats avec divers fournisseurs d'accès, principalement sans fil (par exemple Sprint ou NTT DoCoMo afin de distribuer des contenus et services à travers les marques Disney, ESPN et ABC. À titre d'exemple, la marque Disney propose ainsi des sonneries ou des images pour personnaliser les téléphones portables, tandis qu'ESPN et ABC proposent des services d'informations en continus ainsi que de la vidéo.

De plus, WDIG a été le pionnier dans le développement de contenus interactifs pour les programmes télévisés avec son service Enhanced TV.

Actuellement le président de WDIG est Steve Wadsworth. Le siège de la société était à North Hollywood, en Californie avant de déménager au Grand Central Creative Campus mais le groupe possède aussi des bureaux ou des équipes de production à Seattle, New York, Orlando, Tokyo et Londres.

Historique[modifier | modifier le code]

En parallèle des dates ci-dessous, Disney a développé divers produits principalement dans sa branche Produits de Consommations qui ont été intégrés à ce qui est actuellement WDIG.

Années 1990 : Débuts de Disney sur Internet[modifier | modifier le code]

En 1995, Disney créé une filiale pour internet Disney Online pour éditer et gérer du contenu sur ce nouveau média[2].

Le : Disney lance son site internet Disney.com[2] rapidement suivi par d'autres. Le , le Los Angeles Times annonce que Disney va s'installer au 5161 Lankershim Blvd à North Hollywood d'anciens bureaux de Hewlett-Packard[3].

Le , Disney se lance dans la bulle internet en entrant au capital de Starwave Corporation une société informatique d'édition multimédia[4], fondée par Paul Allen en 1992.

Le , Disney annonce son intention d'exercer son option pour acheter le reste de Starwave à la suite de sa participation initiale d'avril 1997 et d'intégrer la société au Buena Vista Internet Group[5]. Le , Disney annonce son intention d'acheter 43 % de Infoseek[6]. Le même jour, les deux sociétés annoncent le développement d'un portail baptisé Go Network sur le domaine Go.com[6]. Le rachat d'Infoseek est finalisé le avec en contrepartie le rachat de Starwave Corporation par Infoseek[7].

Disney lance le un portail internet se voulant un concurrent de Lycos et de Yahoo : Go.com[7]. Le site regroupe les sites des marques Disney, propose un moteur de recherche et pour la première fois des regroupements en catégories de sites. C'est aussi un fournisseur d'accès, un lieu de chat et une messagerie.

Le , Infoseek et la Walt Disney Company annonce la fusion du Walt Disney Internet Group avec Infoseek pour former Go.com[7].

Le , WDIG achète 60 % de Soccernet à Daily Mail et General Trust[8], qui sera rattaché à ESPN. Le , le Buena Vista Internet Group investit 20 millions de $ dans le site Toysmart.com achetant 60 % du capital, dépassant par la suite 25 millions de $ pour promouvoir le site[9],[10].

Le , l'acquisition totale d'Infoseek par Disney est approuvée par les actionnaires des deux sociétés[11]. Disney crée alors une branche d'activité Internet et Vente directe 'en regroupant les activités internet des deux sociétés. C'est grâce à un accord d'échange d'actions détenues par les actionnaires d'Infoseek contre des actions de Go.com que l'acquisition fut faite.

Années 2000 : le groupe internet de Disney[modifier | modifier le code]

2000-2004 : Développement par création de service[modifier | modifier le code]

Le , le service ABC’s Enhanced TV attire plus de 650 000 personnes durant le Super Bowl. C'est un service internet agissant comme un compagnon interactif des programmes de télévision[11]

Le , Toysmart.com cesse ses activités[12],[13] et le 20 juillet, un juge déclare sa liquidation[13].

Le , GO.com est rebaptisé Walt Disney Internet Group et l'action est cotée au NYSE sous la référence DIG. WDIG est en plus intégrée à la branche média et réseaux[14].

Le , WDIG achète les 40 % restants de Soccernet[8].

Le le site GO.com propose une version test de son concept d'annuaire internet. Le site est relancé officiellement le [14].

En 2001 le site Disney.com enregistre 7,6 millions de visiteurs mais les services de portail et de Fournisseur d'accès à Internet de GO.com sont arrêtés. Les actions de WDIG sont converties en action Disney à partir du 28 janvier 2001 afin de supprimer la dette du groupe. La totalité des actions furent échangées le .

Le annonce avoir franchir le seuil de rentabilité pour ses opérations internet.

Le , Disney Online lance Disney's Toontown Online un MMORPG[15].

Le , WDIG regroupe les services interactifs des activités loisirs et éducations de Disney sous le nom Disney Connection[16]. Le service est baptisé DisneyBB sur le réseau Fleet's de NTT au Japon et Connecta Disney sur le portail Lycos en Espagne[16].

En septembre 2003 Disney Mobile le service de téléphonie de Disney au Japon atteint les 3,5 millions de souscripteurs.

Le ESPN et WDIG lance ESPN Mobile, un service de téléphonie mobile pour les fans de sports.

2005-2008 : Développement par achat de sites[modifier | modifier le code]

Le , WDIG et Buena Vista Home Entertainment lancent une plateforme de test de téléchargement de films par Internet au Japon, nommée Movie Express, disponible sur Flet de NTT[17]. Le , WDIG rachète le studio de jeux vidéo britannique Minds Eye Productions, développeur de Starsky et Hutch et Starsky et Hutch 2[18],[19]. Le studio a depuis été intégré à Buena Vista Games. Le , le WDIG et Sprint annoncent un partenariat pour lancer Disney Mobile l'année suivante[20]. Le , WDIG achète Living Mobile une société allemande éditrice de jeux vidéo[21] basée à Munich et à Prague.

En 2006, Disney lance conjointement deux opérateurs de téléphonie mobile aux États-Unis, Mobile ESPN qui remplace ESPN Mobile et Disney Mobile. Le , WDIG signe un contrat avec Scandinavian Games accordant à ce dernier la distribution par téléchargement de jeu vidéo Disney en Finlande, Islande, Norvège, Suède et au Danemark[22]. Le , WDIG signe un accord de licence avec Shanda le leader chinois du jeu en ligne, gérant 12 jeux[23]. Le , WDIG signe un contrat avec la firme italienne Buongiorno pour la distribution de contenu en Europe méditerranéenne[24]. Le  : WDIG achète le fournisseur de contenu pour téléphone portable chinois Mobile2Win, filiale de la société indienne Contests2win[25]. Le , WDIG signe un contrat avec la société de contenu téléphonique mobile Jamster pour des licences de contenu Disney Mobile et Starwave Mobile[26].

Au début 2007, Disney lance une nouvelle version du site Disney.com. Le , WDIG, Disney Interactive Studios et Macrovision annoncent une collaboration pour distribuer les jeux vidéo Disney en Europe et en Australie grâce à un portail géré par WDIG sur le réseau de Macrovision[27]. Le , WDIG achète un second fournisseur de contenu pour téléphone portable chinois Enorbus pour 20 millions de USD[28]. Le , Walt Disney Records, Disney Electronics et le Walt Disney Internet Group s'associent pour offrir au téléchargement sur le site Disneymixcentral.com le catalogue du premier pour les baladeur MP3 du second[29]. Le , WDIG lance le site WAP officiel de Disney en Chine wap.disney.com.cn[30]. Le , Disney rachète le site de monde virtuel pour enfants Club Penguin pour 350 millions de $[31]. Le , WDIG a annoncé la fermeture le de l'opérateur virtuel Disney Mobile[32]. Le , WDIG achète la société iParenting Media, fournisseur de contenu pour la famille afin de compléter son offre internet des sites Family.com, FamiliyFun.com et Wondertime.com[33].

Le , WDIG annonce la création d'une filiale de Disney Online nommée Disney Online Studios, pour la conception, la gestion et la publication de jeux vidéo en ligne, de mondes virtuels et de communautés internet[34]. Le , Disney rachète Fanlib pour 3 millions de $[35], un site communautaire consacré à la fanfiction.

2008-? : Disney Interactive Media Group[modifier | modifier le code]

Le , la société Disney Interactive Media Group naît de la fusion de Disney Interactive Studios et du Walt Disney Internet Group[36]. Le , Disney rachète Ideal Bite pour 15 millions de $[37], un site fondé en 2005 par Heather Stephenson et Jennifer Boulden et offrant par mail des bonnes idées écologiques. La transaction a été estimée par la suite à 20 millions[38]. Le , Disney rachète DigiSynd Inc au Greycroft Partners, une société orientée vers le développement de contenu vidéo payant[35],[39]. Le , WDIG annonce la vente de Movies.com à Fandango, une filiale de Comcast[40]. Le , Disney achète le site Raisingkids.co.uk et l'a associé au site UKfamily.co.uk[41]. Le , le site family.com de WDIG lance un réseau social nommé Disney Family.com Community[42]. Le , Disney Interactive Media Group lance avec Viwawa, un site Disney, nommé Disney Avatar Creation Engine pour Singapour, la Malaisie et l'Indonésie[43].

Le , Disney annonce l'achat du site créatif pour enfant Kerpoof, lancé en 2007[44]. Le site kerpoof.com conserve sa vocation de créativité en ligne très simple pour les enfants mais la technologie sera déployée sur d'autres sites de Disney. Le , Disney Online rachète la partie nord-américaine du site Kaboose, la partie britannique étant rachetée par Barclays Private Equity[45]. Ce rachat estimé à 18,4 millions de $ a permis à Disney l'acquisition des sites Kaboose.com, Babyzone.com, AmazingMoms.com, Funschool.com et Zeeks.com[46]. Le , à la suite du rachat le 2 avril de la partie nord-américaine du site Kaboose, Disney Online crée une division Disney Online Mom and Family Portfolio, et indique conserver pour le moment le différent site, certaines consolidations auront lieu à l'avenir[47]. Kaboose avait une audience en avril 2009 de 3,6 millions visiteurs uniques tandis que les sites DisneyFamily.com et FamilyFun.com atteignaient les 2,6 millions visiteurs uniques. Le , Disney intègre le site Ideal Bite au sein du Disney Interactive Media Group[38], puis annonce le 3 décembre que le site fermera le 9 décembre en intégrant son contenu dans Family.com et que la plupart des employés seront licenciés[48],[49].

Le , le site Club Penguin est temporairement fermé en raison d'un non-renouvellement par Disney du nom de domaine[50]. Le , Disney lance un site de réseau social nommé Disney Memories pour partager de souvenirs des parcs Disney[51].

Le , Disney achète le site parental Babble.com (en) fondé en 2006 par le couple marié Rufus Griscom et Alisa Volkman[52].

Le , Disney dévoile un nouveau site web video.disney.com dédié aux vidéos tous supports, faisant suite au partenariat de Disney Interactive Studios avec YouTube signé en novembre 2011[53]. Le , Disney lance le service Disney Games au Royaume-Uni avant d'étendre à l'Europe, le Moyen Orient et l'Afrique[54].

Le , le studio Bento Box annonce s'installer au 5161 Lankershim Blvd, locaux précédemment utilisés par le Walt Disney Internet Group qui a déménagé au Grand Central Creative Campus[55]. Le , Disney annonce la fermeture des mondes virtuels Toontown Online, Pirates of the Caribbean Online et Pixie Hollow pour se recentrer sur Club Penguin et les jeux mobiles[56]. Le , lors d'une conférence sur le Cloud computing, la solution prise par Disney est révélée, un mélange des solutions de CloudStack d'Apache et OpenStack[57]. Le , Disney lance une nouvelle version du site de Disney Junior[58].

Le , Disney augmente la surface qu'elle loue au sein du Fourth and Madison Building à Seattle passant de 5 à 7 étages (sur 40) et totalisant 170 000 pieds carrés (15 794 m2)[59]. Cette présence à Seattle date de l'achat en 1998 de Starwave Corporation société fondée par Paul Allen[59].

Le , Disney récupère les noms de domaine disneyspecialist.com et disneyrivercruises.com, enregistrés par des sociétés tierces en août 2014 et août 2015 après une plainte pour violation de marque auprès d'un bureau d'enregistrement[60].

Quelques filiales ou services[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

  • Disney Online
    • Disney International
      Amériques : disney.com, disney.ca, disney.com.br, disneylatino.com
      Europe : disney.be, disney.ch, disney.de, disney.dk, disney.es, disney.fi, disney.fr, disney.it, disnye.nl, disney.no, disney.pl, disney.pt, disney.se, disney.co.uk
      Asie : disney.co.jp, disney.com.cn, disney.com.hk, disney.com.au, disney.com.tw, disney.co.kr
      Moyen-Orient: disneyme.com
    • Disney Parks and Resorts : disneyland.com, disneyworld.com, disneycruise.com, disneyvacation.com
    • autres : disneystore.com, disneychannel.com, disneymeetings, disneyweddings
  • Disney Online Mom and Family Portfolio
    • Amazing Moms
    • BabyZone
    • Babble
    • Disney FamilyFun
    • Disney Family
    • Funschool
    • Kaboose
    • iParenting Media
      • babiestoday.com
      • celebrityparents.com
      • preconception.com
      • pregnancytoday.com
      • recipestoday.com
  • ABC : abc.com et abcnews.com
  • ESPN Internet Group:
  • marvel.com
  • oscars.com
  • nba.com
Anciennes filiales

Les produits de consommations[modifier | modifier le code]

Données économiques[modifier | modifier le code]

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers annuels de Walt Disney Internet Group
(En millions de USD)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
1997[61] 174 -56
1998[61] 260 -94
1999[61] 206 -93
2000[62] 368 -402
2001 - 2007 les résultats sont répartis dans Walt Disney Studios Entertainment, Disney Media Networks et Disney Consumer Products
Depuis 2008 les résultats sont inclus dans ceux du Disney Interactive Media Group.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Disney eyes Seattle for tech expansion
  2. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 149
  3. (en) Kate Folmat, « Hewlett-Packard Building Expects to Lure Disney », sur Los Angeles Times, (consulté le 30 novembre 2015)
  4. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades », (consulté le 22 janvier 2010), p. 6
  5. « Disney buys Allen's interest in Starwave », Puget Sound Business Journal, (consulté le 21 décembre 2014)
  6. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1998 - Key Dates », (consulté le 22 janvier 2010), p. 3
  7. a, b et c (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1999 - year in Review », (consulté le 22 janvier 2010), p. 5
  8. a et b Disney buys out rest of Soccernet
  9. Elizabeth Clampet, « Disney Takes Majority Stake in toysmart.com », sur internetnews.com, (consulté le 12 mars 2010)
  10. (en) Janet Wasko, Understanding Disney, p. 31., Tableau 3.1
  11. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2000 - Year in Review », (consulté le 24 janvier 2010), p. 7
  12. « Internet toy retailer ceases operations; buckles under growing competition », sur money.cnn.com, (consulté le 12 mars 2010)
  13. a et b « Toysmart.com, LLC, Case No. 00-13995-CJK », sur tomwbell.com, (consulté le 12 mars 2010)
  14. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2000 - Year in Review », (consulté le 24 janvier 2010), p. 8
  15. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2003 - Key Dates », (consulté le 24 janvier 2010), p. 12
  16. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2003 - Key Dates », (consulté le 24 janvier 2010), p. 13
  17. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », (consulté le 25 janvier 2010), p. 37
  18. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », (consulté le 25 janvier 2010), p. 17
  19. Disney s'offre Minds Eye Production
  20. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », (consulté le 25 janvier 2010), p. 18
  21. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates », (consulté le 25 janvier 2010), p. 19
  22. Walt Disney Internet Group signs distribution agreement
  23. Disney expands in China signing deal with online game operator
  24. Walt Disney Internet Group Chooses Buongiorno to Broaden Mobile Distribution Channel in Southern Europe
  25. Disney Buys Out M2W, China Arm Of Mobile2win
  26. Disney in Jamster US deal
  27. Disney teams with Macrovision to distribute games
  28. Disney Buys Chinese Mobile Content Provider Enorbus; For Around $20 Million
  29. Disney site music to parents' ears?
  30. Disney ouvre son site WAP en Chine
  31. Walt Disney : acquiert Club Penguin pour 350 M$
  32. Disney to End Cellphone Service
  33. Disney buys iParenting
  34. Disney creates new Disney Online Studios team
  35. a et b Disney Buying Storytelling Social Net FanLib; DigiSynd in Process
  36. (en) Disney's games and internet divisions merging. "Joystiq", 2008
  37. (en) Disney buys 'green' newsletter Ideal Bite
  38. a et b Disney Moving $20 Million Acquisition Ideal Bite Into Interactive; Laying Off Staff?
  39. (en) Disney Looking to Acquire Fanlib, DigiSynd
  40. (en) Disney sells Movies.com to Comcast's Fandango
  41. (en) Disney acquires parenting website RaisingKids
  42. (en) Disney launch social networking site for parents Disney Family Community
  43. (en) Online Gaming Site, Viwawa, Partners with Disney Interactive Media Group to Launch a Disney Avatar Creation Engine in Singapore, Malaysia and Indonesia
  44. (en) Disney Acquires Kerpoof's Kid-Friendly Creative Suite
  45. (en) Kaboose News Release
  46. (fr) Disney: rachat de cinq sites auprès de Kaboose.
  47. (en) Disney buys mom-oriented websites from Kaboose
  48. (en) Disney’s Green Ideal Bite Site Set to Go Dark
  49. (en) Disney Closing Down IdealBite, As Expected; Merging Into Family.com
  50. (en) Club Penguin Site Goes Down After Disney Fails To Renew Domain
  51. (en) Disney launches new Social Media site
  52. (en) Disney acquires mommy blogging site Babble
  53. (en) Disney Video Launches In Beta, Bringing Kid-Friendly Clips And Trailers To All Your Devices
  54. (en) Disney launches digital UK games portal; EMEA release to follow
  55. (en) Arin Mikailian, « Animation Studio Bento Box Comes to NoHo », sur Patch.com, (consulté le 30 novembre 2015)
  56. (en)Disney Shutters 10-Year-Old Toontown Online Multiplayer Game
  57. (en)How Disney built a giant cloud by bolting two together
  58. (en)Completely Redesigned DISNEY JUNIOR Kids Site Now Live
  59. a et b (en) Marc Stiles, « Big lease: Disney expands downtown Seattle footprint by 40 percent », Puget Sound Business Journal, (consulté le 21 décembre 2014)
  60. (en) Pres Panayotov, « Disney secures victory in domain name dispute », sur Trademarks and Brands Online, (consulté le 6 juin 2017)
  61. a, b et c Disney Annual Report 1999 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations
  62. Disney Annual Report 2000