Walt Disney Studios Entertainment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buena Vista, Walt Disney Studios et Walt Disney Entertainment.
Walt Disney Studios Entertainment
logo de Walt Disney Studios Entertainment
Création 1953
Dates clés 2007 : renommage
Forme juridique Filiale
Siège social Drapeau des États-Unis 500 Buena Vista Drive
Burbank, Californie (États-Unis)
Direction Alan Horn
Activité Production et distribution cinématographique, théâtrale et musicale
Société mère The Walt Disney Company
Sociétés sœurs Disney Media Networks, Walt Disney Parks and Resorts, Disney Consumer Products
Filiales Voir texte
Site web Site officiel
Chiffre d’affaires en augmentation 7,3 milliards de $ (2015)
Résultat net en augmentation 1,9 milliard de $ (2015)

Walt Disney Studios Entertainment (ex Buena Vista Entertainment) est l'organe de distribution et de productions de la multinationale Walt Disney Company. Elle est l'une des cinq divisions de la société et son cœur de métier.

Le nom Buena Vista venait de la rue longeant les studios de Disney. Le siège social de Disney y est toujours situé, c'est au 500 Buena Vista Drive à Burbank en Californie.

Malgré plus de 50 ans d'existence, la société Buena Vista n'était pas encore reconnue comme une entité de la Walt Disney Company. En 2007 il a été décidé de renommer les différents éléments de Buena Vista en Walt Disney Studios.

Historique[modifier | modifier le code]

1953-1990 : Buena Vista Distribution[modifier | modifier le code]

L'ancien logo de Buena Vista

La société fut d'abord créée en 1953 (10 novembre) sous le nom de Buena Vista Pictures Distribution par Walt Disney afin de ne plus être lié à d'autres groupes cinématographiques[1]. Le premier film à être distribué fut Le Désert vivant de la série des True-Life Adventures. Disney était alors distribué par RKO. Dès 1954, les longs métrages sont distribués par Buena Vista. Peter Pan (1953) et Échec au roi (1953) sont les derniers films distribués par RKO, Vingt Mille Lieues sous les mers (1954) et La Belle et le Clochard (1955) sont eux distribués par Buena Vista Pictures Distribution.

La société a été renommée en 1961, Buena Vista Distribution puis elle fut intégrée à Buena Vista Entertainment du fait des multiples activités de la société.

1990-2006 : Le groupe Buena Vista Entertainment[modifier | modifier le code]

Le , le Disney's Filmed Entertainment Group, futur Walt Disney Motion Pictures Group devient le premier studio à atteindre les 500 millions d'USD de chiffre d'affaires en une seule année[2].

En 1994, David Hobermann alors président de Touchstone Pictures et de Walt Disney Pictures depuis 1988, est nommé président de la division Motion Pictures de Disney (futur WDSE) avant de partir début 1995 pour devenir un producteur indépendant[3].

Le , Walt Disney Holdings fusionne avec Buena Vista Home Entertainment Limited[4], filiale britannique de Buena Vista Home Entertainment.

Le , Buena Vista Home Entertainment annonce qu'elle éditera des films sur support DVD[5].

Le , Disney réorganise sa division publication le Buena Vista Publishing Group devient Disney Publishing Worldwide et est rattaché à la division Disney Consumer Products tandis que Hyperion Books devient une filiale de ABC[6]. Steven Murphy est alors promu à la tête de Disney Publishing Worldwide et Robert Miller à celle d'Hyperion[6].

Le , Dick Cook est nommé pdg des studios Disney[7].

Début 2005, les frères Weinstein, fondateurs de la société Miramax, quittent la direction de l'entreprise, après un désaccord avec le groupe Disney. Le 29 mars 2005, Disney et les frères Weinstein parviennent à un accord, Disney conserve la marque Miramax et les catalogues de Miramax et Dimension Films tandis que les frères Weinstein récupèrent la marque Dimension Films[8]. Les deux frères créent peu après un nouveau groupe de médias, la Weinstein Company, autour de la Dimension Films. Miramax devient un des labels de Buena Vista Entertainment. Le 25 juillet 2005, Daniel Battsek est nommé PDG de Miramax après avoir été président de la filiale britannique de Buena Vista International[9].

Le 1er juin 2006, BVHE annonce la vente de films en ligne à partir du 6 juin via le service CinemaNow[10]. Le , le studio décide de produire environ 10 films labellisés Disney, animation et prise de vue réelle par an et deux ou trois Touchstone par an[11]. Le 19 septembre 2006, Disney édite son premier lot de disque Blu-ray[11]. Le 21 novembre 2006, Disney revend sa part de 39,5% dans E! Entertainment à Comcast pour 1,23 milliard de $ qui en détenait le reste[12] en contrepartie de la distribution des chaînes de Disney : Disney Channel, ABC Family, Toon Disney, ESPN, SOAPnet et le lancement d'ESPN Deportes. De plus Comcast peut utiliser dans son service de vidéo à la demande les productions de Disney dont celles de Walt Disney Pictures, Miramax Films et Touchstone Pictures.

Le logo de la société représente jusqu'en août 2007 la silhouette du château de la Belle au bois dormant à Disneyland en Californie. Depuis c'est le château de Cendrillon du Magic Kingdom de Walt Disney World Resort en Floride.

Le , Walt Disney Internet Group et Buena Vista Home Entertainment lancent une plateforme de test de téléchargement de films par Internet au Japon, nommée Movie Express, disponible sur Flet de NTT[8].

Le , Disney et BVHE annoncent qu'ils soutiendront le format Blu-ray[13].

Le , Disney Media Networks, Walt Disney Studios et British Sky Broadcasting annoncent plusieurs accords pour augmenter le contenu Disney fourni sur Sky Digital[14]. Le 1er juin 2006, BVHE annonce la vente de films en ligne à partir du 6 juin via le service CinemaNow[10]. Le 17 juillet 2006, Buena Vista Home Entertainment annonce ses premiers disques blu-ray pour le 19 septembre 2006[15]. Le 25 septembre 2006, Disney annonce avoir vendu 125 000 films en une semaine sur iTunes[16],[17].

2007-? : Walt Disney Studios[modifier | modifier le code]

Le , une information est parue sur la suppression possible à partir du mois de mai 2007 du nom Buena Vista au profit de Disney[18]. Ce renommage rentrerait dans une politique de simplification des marques de la Walt Disney Company entamée par Robert Iger. Depuis août 2007, le nouveau nom est officiellement Walt Disney Studios Entertainment, la filiale de distribution est ainsi devenue Walt Disney Studios Distribution.

Le , les studios Disney lancent un nouveau label Disneynature, société basée en France sous la direction de Jean-François Camilleri, à la suite du succès entre autres de La Marche de l'empereur [19],[20],[21]. Le 28 août 2008, Walt Disney Home Entertainment annonce le lancement en Blu-ray d'une collection collector des classiques Disney. Les 5 premiers devaient sortir entre 2008 et fin 2010[22] : Pinocchio, Blanche Neige et les Sept Nains, Fantasia, Fantasia 2000 et La Belle et la Bête.

Le 4 juin 2009, le site internet de VOD Vudu annonce l'obtention de 69 films Disney distribués par Walt Disney Studios Entertainment[23]. Le , Dick Cook annonce son départ de poste de président des Walt Disney Studios après 38 ans de travail chez Disney[24]. Il est remplacé le 1er octobre par Rich Ross, directeur de Disney Channel depuis 1997[25]. Le 3 octobre 2009, Disney annonce la réduction des productions de Miramax, 3 films par an au lieu de 6 et par la même occasion de réduire le nombre d'employés de 70 à 20 à partir de janvier 2010[26]. Le 30 octobre, Daniel Battsek quitte son poste de pdg de Miramax[27]. Le , Mark Zoradi président du studio quitte son poste après 29 ans de carrière chez Disney[28]. Le 16 avril 2012, Disney et Marvel annoncent qu'Iron Man 3 sera coproduit avec la société chinoise DMG Entertainment[29].

Le , Rich Ross demande à Oren Aviv de quitter son poste de président du Walt Disney Motion Pictures Group[30]. Le 14 janvier 2010, Sean Bailey est nommé par Ross président du Walt Disney Motion Pictures Group[31]. Le 28 janvier 2010, Disney annonce la fermeture du studio Miramax Films et la perte des 80 postes[32]. Le , le Disney Music Group annonce la fermeture du label Lyric Street Records[33]. Le 29 juillet 2010, Disney annonce la vente de Miramax Films, filiales, catalogue de films et projets inclus, pour 660 millions de $ au groupe Filmyard Holdings comprenant Ron Tutor, Tom Barrack et Colony Capital[34].

Le 6 juin 2011, Disney annonce la suppression de 250 postes dans la distribution, la production et la promotion des films[35]. Le 16 septembre 2011, Disney ferme sa division internationale de production de films en langue locale, créée en 2008, au profit de filiales locales, en Russie, en Chine et UTV en Inde[36].

Le , Rich Ross, président de Walt Disney Studios, nomme Ricky Strauss responsable de la commercialisation des labels Disney, Marvel, Pixar et Touchstone[37]. Le 19 mars 2012, la presse annonce que le studio Disney se prépare à une perte de 200 millions de $ en raison des mauvais résultats du film John Carter[38],[39]. Le 20 avril 2012, Rich Ross annonce sa démission du poste de président de Walt Disney Studios Entertainment après l'échec de John Carter[40],[41]. Le 31 mai 2012, Alan Horn est nommé président de Walt Disney Studios Entertainment[42].

Le 24 juin 2013, Disney et Sony Pictures Entertainment expérimentent en Corée du Sud la sortie des films directement en vidéo à la demande en parallèle de la sortie au cinéma pour lutter contre le piratage[43],[44]. Le 2 juillet 2013, Disney rachète les droits sur 4 films Marvel produits par Paramount Pictures entre 2008 et 2011 : Iron Man et Iron Man 2, Thor et Captain America[45]. Le 12 novembre 2013, Walt Disney Studios annonce qu'il a d'ores et déjà battu son record de 2010 en dépassant les 3,791 milliards d'USD de recettes au box-office grâce à ses labels Marvel, Disney et Pixar[46]. Le 6 décembre 2013, Disney achète à Paramount les droits sur toutes nouvelles productions cinématographiques d'Indiana Jones[47],[48]

Le 24 mars 2014, Walt Disney Studios renouvelle son partenariat avec IMAX pour diffuser ses prochaines grosses production sous ce format dont les prochains Marvel et Lucasfilm[49]. Le 17 juillet 2014, Disney et Netflix signent un contrat donnant l'exclusivité des nouveautés cinématographiques des studios Disney-Pixar-Marvel-Lucasfilm à Netflix au Canada[50]. Le 30 août 2014, le gouvernement australien accorde une subvention de 21,6 millions d'USD pour le tournage de Pirates des Caraïbes 5 dans le Queensland[51]. Le 20 septembre 2014, le gouvernement britannique accorde une réduction d'impôts de 8 millions de £ aux studios Disney pour le tournage de Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force au Royaume-Uni[52]. Le 1er octobre 2014, The Guardian annonce que le studio Disney a reçu près de 170 millions de £ depuis 2007 en crédit d'impôts au Royaume-Uni[53].

Le 22 octobre 2014, suite aux mauvais résultats du film John Carter (2012), Disney rétrocède ses droits d'adaptation[54]. Le 15 novembre 2014, Disney-Marvel et Fox démentent les rumeurs associant l'arrêt du comics Les Quatre Fantastiques avec une quelconque discorde au sujet des droits d'adaptation cinématographiques[55]. Le 16 novembre 2014, Disney annonce avoir atteint pour la seconde fois les 4 milliards d'USD au box-office et deux semaines avant 2013[56],[57]. Le 21 novembre 2014, Disney Media et Disney Studios annoncent un partenariat plus important avec Shanghai Media Group dans la coproduction, distribution et commercialisation de productions télévisuelles et cinématographiques[58],[59],[60].

Le , les studios Disney décident de supprimer toute présence de cigarettes dans les films destinés aux enfants[61]. Le , IMAX renouvelle son contrat avec Disney pour plusieurs films jusqu'en 2017 dont le très attendu Star Wars VII prévu en décembre 2015[62],[63]. Le , lors de sa session de deux heures au CinemaCon, Walt Disney Studios a présenté de nombreux films dont Vice Versa de Pixar, Avengers : L'Ère d'Ultron et Ant-Man de Marvel et Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force de Lucasfilm[64],[65],[66]. Le , Forbes annonce que les suites des films Marvel et Lucasfilm vont être le moteur de croissance des Walt Disney Studios[67].

Le , à la suite d'une réorganisation, Marvel Studios dépend désormais de Walt Disney Studios alors que Marvel Comics et Marvel Television restent dans le giron de Marvel Entertainment[68],[69],[70],[71]. Le , Disney annonce les dates de sorties de 19 films dont Ant-Man 2[72],[73]. Le même jour, Disney atteint les 4 milliards d'USD de recette au box-office international six semaines plus tôt que l'année précédente, surpassant pour la troisième année consécutive cette somme[74],[75],[76]. Le , Disney Studios franchit pour la première de son histoire les 5 milliards d'USD de recettes au box-office mais reste second au niveau américain derrière Universal[77].

Le , Walt Disney Studios abandonne les droits de distribution de Ghost in the Shell (2017) à Paramount[78],[79]. Le , Disney, la Fox et Lionsgate s'associent pour investir 50 millions d'USD dans le site et l'application de billetterie mobile Atom Tickets[80],[81].

Organisation[modifier | modifier le code]

Logo WDSHE.jpg

La société se découpe en plusieurs parties :

Anciennes filiales rattachée

Données économiques[modifier | modifier le code]

Le  : après analyse des résultats financiers de 2014, Walt Disney Studios est le premier en termes de bénéfice avec 1,7 milliards d'USD pour 7,2 milliards de revenus[82]. Disney devance les autres studios américains.

Bénéfice et revenus des studios américains en 2014
(en millions d'USD)[82]
Studio Bénéfices 2014 Revenues 2014
Fox Entertainment Group 1 500 10 300
NBCUniversal 711 5 000
Paramount Pictures 219 3 700
Sony Pictures 540 6 900
Walt Disney Studios 1 700 7 200
Warner Bros. 1 200 12 500

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers annuels de Walt Disney Studios Entertainment
(En millions de USD)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
1988[83] 1 149 186
1989[83] 1 588 257
1990[83] 2 250 313
1991[84] 2 593 318,1
1992[84] 3 115 508,3
1993[84] 3 673,4 622,2
1994[85],[86],[87] 4 793 779,1
1995[85],[86],[87] 6 001,5 998,4
1996[86],[88] 10 095[CA 1] 1 598
1997[89] 6 981 1 079
1998[89] 6 849 769
1999[89] 6 548 116
2000[90] 5 994 110
2001[91] 7 004 260
2002[91] 6 465 273
2003[92] 7 364 620
2004[92] 8 713 662
2005[93] 7 587 207
2006[93] 7 529 729
2007[94] 7 491 1 201
2008[95] 7 348 1 086
2009[96] 6 136 175
2010[97] 6 701 693
2011[98] 6 351 618
2012[99] 5 825 722
2013[100] 5 979 661
2014[101] 7 278 1 549
2015[102] 7 366 1 973
  1. Broadcasting de 1994 à 1996

Direction[modifier | modifier le code]

La distribution[modifier | modifier le code]

Logo DisneyDVD.png

Buena Vista Home Entertainment (créé en 1991) ou Buena Vista Distribution et Buena Vista International assurent la distribution des productions des différents groupes de Buena Vista.

Ainsi les DVD des films de Disney et des séries d'ABC sont distribués par Buena Vista.

Buena Vista distribue les marques Walt Disney Pictures, Touchstone et Hollywood Pictures. Miramax Films et sa filiale Dimension Films distribue elle-même ses productions aux États-Unis.

La filiale Buena Vista International est la société la plus rentable du cinéma, rapportant plus d'un milliard de dollars par an à Disney depuis le milieu des années 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 80
  2. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 4
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 265
  4. (en) Walt Disney Holdings, « Walt Disney Holdings - Full group accounts made up to 30 September 1997 » [PDF], sur Companies House,‎ (consulté le 31 janvier 2016)
  5. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 6
  6. a et b (en) Disney Reorganizes Buena Vista, Hyperion Publishing
  7. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2002 - History »,‎ (consulté le 24 janvier 2010), p. 64
  8. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates »,‎ (consulté le 25 janvier 2010), p. 37
  9. (en) Daniel Battsek Named President of Miramax Films
  10. a et b (en) Disney To Sell Films Online
  11. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2006 - Key Dates »,‎ (consulté le 28 janvier 2010), p. 31
  12. Walt Disney Company, « Walt Disney Company - New Segmentation DIMG »,‎ (consulté le 27 janvier 2010), p. 28
  13. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates »,‎ (consulté le 25 janvier 2010), p. 39
  14. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2006 - Key Dates »,‎ (consulté le 27 janvier 2010), p. 15
  15. First Disney Blu-ray Titles To Ship
  16. Disney Sells 125,000 Movies on iTunes
  17. Disney: 125,000 Movies Already Sold Through iTunes
  18. (en) Bloomberg.com: Worldwide
  19. (fr) Disney annonce la création du nouveau label de documentaire Disneynature
  20. (en) Disney lance un nouveau label : Disneynature
  21. (fr) Disney crée une société de production de films de nature basée en France
  22. (fr) [1]
  23. (en) Vudu Has First Disney HD Downloads
  24. (en) Walt Disney studio chief Dick Cook resigns
  25. (en) Disney Channel's Rich Ross headed to the movies
  26. (en) Disney to slash Miramax Films staff to 20, reduce releases to 3 a year
  27. (en) Miramax chief Daniel Battsek is forced out
  28. (en) Walt Disney Studios President Mark Zoradi leaves
  29. Disney, DMG team up to make 'Iron Man 3' a Chinese co-production
  30. (en) Disney ousts production chief Oren Aviv (updated)
  31. (en) Disney Studio head Rich Ross names Sean Bailey president of production
  32. (en) Disney shuts doors on Miramax
  33. (en) Disney Confirms Phased Closure For Lyric Street—Flatts To Remain
  34. (en) Disney Announces Sale Of Miramax Films To Filmyard Holdings Llc
  35. Disney to Lay Off Nearly 250 Employees
  36. Disney closes local-language film unit
  37. Disney appoints Strauss to chief marketing post
  38. Disney projects $200 million 'John Carter' loss
  39. Disney expects $200-million loss on 'John Carter'
  40. Rich Ross: Disney is searching for a successor -- right?
  41. Disney studio chief quits after 'John Carter' bomb
  42. a et b Alan Horn named chairman of Disney Studios
  43. Hollywood's New Screen Test
  44. Sony and Disney begin streaming movies still in theaters in a bold move against piracy
  45. Disney Buys Rights to Marvel Movies From Viacom’s Paramount
  46. Disney Sets New Global Box Office Record
  47. Disney Takes Control of 'Indiana Jones' Franchise for Future Films
  48. Disney secures rights for future 'Indiana Jones' films
  49. (en) Disney renews IMAX deal for Star Wars and Marvel films
  50. Netflix and The Walt Disney Studios Announce Multi-Year Premium Pay TV Window Agreement in Canada
  51. Federal Government offers $21.6 million worth of incentives to Walt Disney Studios to film Pirates of the Caribbean in Queensland
  52. US media giant Disney handed £8m tax break by HMRC to make next Star Wars film in Britain
  53. Rags to riches: Disney earns £170m in tax breaks as UK film industry grows
  54. (en) Lauren Humphries-Brooks, « Disney Loses The Rights To John Carter », sur http://wegotthiscovered.com/,‎ (consulté le 21 décembre 2014)
  55. (en) Joe Comicbook, « Fantastic Four Comic Cancellation Not Related To The Movie According To Disney & Fox Executives », sur Comicbook.com,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  56. (en) Nancy Tartaglione, « Disney Passes $4B Global Box Office Led By Marvel Heroes, Fairy Tale Femmes », sur Deadline,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  57. (en) Brent Lang, « Disney Hits $4 Billion at Global Box Office Thanks to 'Maleficent,' Marvel », sur Variety,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  58. (en) Patrick Frater, « Disney Expands Relationship With China's Shanghai Media Group », sur Variety,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  59. (en) Angela Chen, « Disney Expands Shanghai Media Group Partnership », sur WSJ,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  60. (en) Georg Szalai, « Disney, China's Shanghai Media Group Expand Partnership », sur The Hollywood Reporter,‎ (consulté le 1er janvier 2015)
  61. (en) « Disney Agrees To Ban Smoking From Films That Target Kids », sur deadline.com,‎ (consulté le 10 août 2015)
  62. (en) Roger Yu, « IMAX renews deal with Disney in time for 'Star Wars' », sur USA Today,‎ (consulté le 20 août 2015)
  63. (en) « Disney Renews Imax Slate Deal, Pushes Back ‘Finest Hours’ Release Again », sur Deadline,‎ (consulté le 20 août 2015)
  64. (en) Brent Lang, « Disney Set to Dominate as it Unleashes Full Power of Pixar, Marvel and ‘Star Wars’ », sur Variety,‎ (consulté le 8 octobre 2015)
  65. (en) Jeff Sneider, « Disney Debuts Pixar’s ‘Inside Out,’ Action-Packed ‘Tomorrowland’ Trailer at CinemaCon », sur The Wrap,‎ (consulté le 8 octobre 2015)
  66. (en) Pete Hammond, « Disney Loves All Its Brands, But Pixar Steals Show With ‘Inside Out’ Debut – CinemaCon », sur Deadline.com,‎ (consulté le 8 octobre 2015)
  67. (en) Trefis, « Sequels Around Marvel, Lucasfilm & Disney Characters Will Drive Growth In Disney's Studio Business », sur Forbes,‎ (consulté le 8 février 2016)
  68. (en) « Marvel’s Kevin Feige Will Now Report to Disney », sur Variety,‎ (consulté le 9 mars 2016)
  69. (en) « Marvel Studios Reporting Directly To Alan Horn, Separate From Other Marvel Projects », sur Deadline.com,‎ (consulté le 9 mars 2016)
  70. (en) Kim Masters et Matthew Belloni, « Marvel Shake-Up: Film Chief Kevin Feige Breaks Free of CEO Ike Perlmutter (Exclusive) »,‎
  71. (en) Dustin Wicksell, « Marvel’s Kevin Feige Now Reports Directly To Disney After Shakeup », sur Inquisitr,‎ (consulté le 9 mars 2016)
  72. (en) Patrick Hipes, « Disney: ‘Ant Man And The Wasp’ A Go, ‘Incredibles 2’ Dated & More », sur Deadline.com,‎ (consulté le 21 mars 2016)
  73. (en) Mike Ayers, « Disney Announces ‘Ant-Man and the Wasp’ for 2018, Plus New Pixar Release Dates », sur The Wall Street Journal,‎ (consulté le 21 mars 2016)
  74. (en) Saba Hamedy, « Walt Disney Studios crosses $4-billion mark at global box office », sur Los Angeles Times,‎ (consulté le 21 mars 2016)
  75. (en) Anita Busch, « Disney Hits $4B Globally, Fastest Time In Studio’s History », sur Deadline.com,‎ (consulté le 21 mars 2016)
  76. (en) Benjamin Snyder, « With help from superheroes, Disney blasts past $4 billion at box office », sur Fortune,‎ (consulté le 21 mars 2016)
  77. (en) Erik Pedersen, Anita Busch, « Disney Crossing Into $5B Box Office Galaxy For First Time, No. 2 Behind Domestic Marketshare Leader Universal », sur Deadline.com,‎ (consulté le 25 avril 2016)
  78. (en) Alex Stedman, « ‘Ghost in the Shell’ Moves to Paramount From Disney », sur Variety,‎ (consulté le 22 juillet 2016)
  79. (en) Anita Busch, « ‘Ghost In The Shell’ Shifts From Disney To Paramount For Release », sur deadline.com,‎ (consulté le 22 juillet 2016)
  80. (en) Dave McNary, « Disney, Fox, Lionsgate Leading $50 Million Into Mobile Ticketing App », sur Variety,‎ (consulté le 23 juillet 2016)
  81. (en) Pamela McClintock, « Hollywood Studios Leading $50M Investment in Mobile Movie Ticketing App », sur The Hollywood Reporter,‎ (consulté le 23 juillet 2016)
  82. a et b (en) Natalie Robehmed, « Hollywood's Most Profitable Movie Studios », sur Forbes,‎ (consulté le 28 septembre 2015)
  83. a, b et c (en) Helen Peck, Chartered Institute of Marketing, Martin Christopher, Adrian Payne, Moira Clark, Relationship marketing: strategy and implementation, Butterworth-Heinemann, , 509 p. (ISBN 0750636262), p. 543
  84. a, b et c (en) « SEC Info - Disney Enterprises Inc - 10-K - For 9/30/93 »
  85. a et b (en) « Disney Annual Report 1995 - Financial Highlights »
  86. a, b et c (en) « Disney Annual Report 1996 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations »
  87. a et b (en) « Disney Enterprises Inc · 10-K · For 9/30/95 »
  88. (en) « Walt Disney Co · 10-K405 · For 9/30/96 »
  89. a, b et c (en) « Disney Annual Report 1999 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations »
  90. (en) « Disney Annual Report 2000 »
  91. a et b (en) « Disney Annual Report 2002 »
  92. a et b (en) « Disney Annual Report 2004 »
  93. a et b (en) « Disney Annual Report 2006 - Financial Highlights »
  94. (en) « Disney Annual Report 2007 - Financial Highlights »
  95. (en) « Disney 4th quarterly Report 2008 - Segments Results » [PDF], p. 2
  96. (en) « Disney 2009 Annual Report - Business Segment Results » [PDF], p. 31
  97. (en) « Disney 2010 Fourth Quarter » [PDF], p. 2
  98. (en) « Disney 2011 Fourth Quarter » [PDF], p. 2
  99. (en) « Disney Reports Q4, Full-year Earnings for FY2012 » [PDF], p. 2
  100. (en) « Disney Annual Report 2013, Business Segment Results », p. 30
  101. (en) « Disney Annual Report 2014, Business Segment Results », p. 32
  102. (en) « Disney Q4 Full Year 2015 Earning Reports », p. 2
  103. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 220
  104. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 477