Raleigh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raleigh (homonymie).
Raleigh
Héraldique.
Héraldique.
Drapeau.
Drapeau.
Image illustrative de l'article Raleigh
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Caroline du Nord Caroline du Nord
Comté Wake
Type de localité City
Maire
Mandat
Nancy McFarlane
depuis 2011
Code ZIP 276xx
Code FIPS 37-55000
GNIS 1024242
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 919, 984
Démographie
Population 403 892 hab. (2010)
Densité 1 349 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 49′ 08″ nord, 78° 38′ 41″ ouest
Superficie 29 930 ha = 299,3 km2
· dont terre 296,8 km2 (99,16 %)
· dont eau 2,5 km2 (0,84 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1792
Surnom « City of Oaks »
Localisation
Carte du comté de Wake.
Carte du comté de Wake.

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Nord

Voir sur la carte administrative de Caroline du Nord
City locator 14.svg
Raleigh

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Raleigh

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Raleigh
Liens
Site web raleigh-nc.org

Raleigh (en anglais [ˈrɔːli]) est la capitale et la deuxième ville de l'État de Caroline du Nord, aux États-Unis. Raleigh est surnommé « la ville des chênes » (City of Oaks en anglais) en raison de ses nombreux chênes plantés à travers la ville. Lors du recensement de 2010, la ville comptait 403 892 habitants, ce qui en fait la seconde plus grande ville de l'État après Charlotte. Raleigh, Durham et Chapel Hill forment les trois villes du Research Triangle Park. En 2006, l'ensemble comptait environ 1 509 560 habitants. Dans les années 2000, c'est la ville américaine dont la population augmente le plus vite.

Fondée en 1792, elle a été nommée ainsi en l'honneur de sir Walter Raleigh, fondateur de la première colonie britannique permanente en Amérique : Roanoke.

Histoire[modifier | modifier le code]

Raleigh a été établi en 1792 comme nouveau siège du comté et capitale de l'État de Caroline du Nord. Elle a été nommée ainsi en l'honneur de sir Walter Raleigh, fondateur de la première colonie anglaise permanente en Amérique, Roanoke qui était connu en tant que « colonie perdue ».

Raleigh s'est très peu développé en taille depuis sa création en 1792, malgré les destructions de la guerre de Sécession, mais la ville connaît une forte croissance lors de l'introduction du tramway dans les années 1920. En 1959, la ville adhère au Research Triangle Park avec les villes voisines de Durham et Chapel Hill.

Raleigh est l'une des villes aux États-Unis prévues et construites spécifiquement pour servir de capitale d'État.

Raleigh en 1909.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Depuis 1947, Raleigh fonctionne sous un gouvernement à gérance municipale. Le conseil municipal se compose de huit membres dont le maire, Nancy McFarlane, en fonction depuis 2011 et réélue en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Raleigh a une surface totale de 299,3 km2 dont 296,8 km2 de terre et 2,5 km2 (0,84 %) d'eau.

Climat[modifier | modifier le code]

En janvier, la température moyenne est de 7,8 °C. En juillet, elle est de 27,9 °C. Les précipitations sont de 1 042,2 mm par an.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.  %±
1800 669
1810 976 45,9%
1820 2 674 174,0%
1830 1 700 -36,4%
1840 2 244 32,0%
1850 4 518 101,3%
1860 4 780 5,8%
1870 7 790 63,0%
1880 9 265 18,9%
1890 12 678 36,8%
1900 13 643 7,6%
1910 19 218 40,9%
1920 24 418 27,1%
1930 37 379 53,1%
1940 46 879 25,4%
1950 65 679 40,1%
1960 93 931 43,0%
1970 122 830 30,8%
1980 150 255 22,3%
1990 212 092 41,2%
2000 276 093 30,2%
2010 403 892 46,3%

Un article de 2009[1] indique une croissance annuelle de 12 000 habitants par an, ce qui fait de Raleigh la ville américaine dont la population augmente le plus vite[réf. nécessaire].

Lors du recensement de 2010, la ville compte 162 999 ménages, dont[2] :

  • 55,9 % de familles
    • 29,0 % de familles avec des enfants mineurs
      • 18,4 % de couples hétérosexuels avec enfants
      • 8,6 % de familles monoparentales dirigées par une femme
      • 1,9 % de familles monoparentales dirigées par un homme
    • 26,9 % de familles sans enfant mineur
  • 44,1 % de ménages non familiaux
    • 32,8 % de personnes vivant seules
      • 6,5 % de personnes de plus de 65 ans.

La population de la ville s'élève en 2010 à 403 892 habitants, dont[2] :

  • 23,1 % a moins de 18 ans
  • 68,7 % a de 18 à 65 ans
  • 8,2 % a plus de 65 ans.

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 16,0 % de la population vit sous le seuil de pauvreté (15,5 % au niveau national)[3]. Ce taux masque des inégalités importantes, puisqu'il est de 34,0 % pour les Latinos et de 8,8 % pour les Blancs non hispaniques[3]. De plus 22,5 % des personnes de moins de 18 ans vivent en dessous du seuil de pauvreté, alors que 21,9 % des 18-64 ans et 7,5 % des plus de 65 ans vivent en dessous de ce taux[3].

Composition de la population en % (2010)[4],[5]
Groupe Raleigh Drapeau de la Caroline du Nord Caroline du Nord Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 57,5 68,5 72,4
Afro-Américains 29,3 21,5 12,6
Autres 5,7 4,4 6,4
Asiatiques 4,3 2,2 4,8
Métis 2,6 2,2 2,9
Amérindiens 0,5 1,3 0,9
Total 100 100 100
Hispaniques et Latino-Américains 11,3 8,4 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 82,81 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler anglais à la maison, alors que 9,76 % déclare parler l'espagnol, 0,85 % l'arabe, 0,83 % une langue africaine, 0,82 % une langue chinoise, 0,65 % le vietnamien, 0,58 % le français et 3,70 % une autre langue[6].

Architecture[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Photo satellite du capitole.
Le musée d'art de Caroline du Nord.

Buildings[modifier | modifier le code]

  • Two Hanover Square : 131 m, 29 étages (1991)
  • Wachovia Capitol Center : 122 m, 30 étages (1991)

Économie[modifier | modifier le code]

Raleigh fait partie d'un pôle de haute technologie : le Research Triangle Park (RTP) qui regroupe en 2005 dans un cluster 137 entreprises de pointe, avec une spécialisation en biotechnologie, outillages médicaux, santé publique et pharmacie. La ville de Raleigh forme ce triangle conjointement avec Durham et Chapel Hill. Il se trouve à proximité de trois universités d'envergure internationale : université de Caroline du Nord, université Duke et université centrale de Caroline du Nord. Il est né de la volonté du gouverneur de l'État de Caroline du Nord en 1959, qui souhaitait développer l'emploi hautement qualifié et attirer de nouvelles entreprises. À partir du moment où la firme IBM s'installe dans le Research Triangle Park en 1965, le développement s'amorce.

Éducation[modifier | modifier le code]

Universités[modifier | modifier le code]

Écoles publiques[modifier | modifier le code]

Les écoles publiques de Raleigh sont servies par le Wake County Public School System. Raleigh possède 77 écoles publiques (48 élémentaires, 15 secondaires, et 9 écoles supérieures).

Écoles privées[modifier | modifier le code]

  • Raleigh Latin High School
  • Saint Thomas More Academy
  • Ravenscroft School
  • Cardinal Gibbons High School
  • St. David's School
  • Saint Mary's School
  • Raleigh Christian Academy
  • Wake Christian Academy
  • Friendship Christian School
  • North Raleigh Christian Academy
  • Trinity Academy of Raleigh
  • Al Iman School
  • Word of God Christian Academy
  • Ligon School
  • SKEMA Business School

Sports[modifier | modifier le code]

Professionnel[modifier | modifier le code]

Vue satellite du PNC Arena, arène des Hurricanes de la Caroline.

Les Hurricanes de la Caroline (LNH) sont arrivés à Raleigh en 1997 (l'ancienne franchise était basée à Hartford, au Connecticut, sous le nom des Whalers de Hartford). Ils jouent au PNC Arena (18 730 places) et ont gagné la Coupe Stanley en 2006. La ville possède également les Raleigh Rebels (football américain en salle) et les Raleigh Cougars (basket-ball).

Sports universitaires[modifier | modifier le code]

En raison du nombre important d'universités dans le secteur, les sports NCAA sont très populaires. La division Atlantic Coast Conference de la NCAA, comptent les Wolfpack de North Carolina State (situé à l'ouest de la ville), leur rival, les Tar Heels de la Caroline du Nord de l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill, et les Blue Devils de Duke de l'université Duke. À ne pas oublier les Demon Deacons de Wake Forest de Wake Forest University situé à Winston-Salem qui possède une équipe dans la division.

La North Carolina State University a gagné deux fois le championnat de basket-ball NCAA, en 1974 et 1983.

Deux universités noires historiques, St. Augustine College et Shaw University, ont aussi une forte influence sur le sport dans le secteur.

Commerces[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Aéroports[modifier | modifier le code]

Photo satellite de l'aéroport international de Raleigh-Durham.

L'aéroport international de Raleigh-Durham est situé au nord-ouest de la ville le long de l'Interstate 40, entre Raleigh et Durham.

Routes[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par l'Interstate 40, 440 (Beltline) et 540. La Beltline (Interstate 440) fait une boucle autour de la ville.

Les autres routes importantes sont :

À la fin des années 2000, le système routier était encore en majorité sans trottoirs ni pistes cyclables en banlieue[7].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Le réseau local de bus est le Capital Area Transit (CAT). La ville compte en tout 27 bus. De plus, Triangle Transit Authority met en place des bus qui permettent la correspondance entre les différents réseaux de chaque ville : Raleigh, Durham et Chapel Hill. Le projet de la construction d'un tramway reliant le centre de Raleigh et celui de Durham a échoué car celui-ci ne correspondait pas aux normes fédérales. Le projet ne prévoyait pas un tram passant par l'aéroport RDU, et les principaux centres commerciaux. Les habitants n'y ont donc vu aucun intérêt.

Media[modifier | modifier le code]

Journaux[modifier | modifier le code]

  • The News & Observer, le grand journal quotidien possédé par McClatchy Co.
  • The Raleigh Chronicle, le journal quotidien sur internet.
  • The Independent Weekly, le journal indépendant hebdomadaire.
  • The Raleigh Downtowner, le journal libre mensuel concentré sur le centre-ville de Raleigh.
  • The Raleigh Hatchet, un autre journal mensuel libre.

Télévision[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • WPTF-AM
  • WRAL-FM
  • WDCG-FM
  • WQDR-FM
  • WFXC-FM and WFXK-FM
  • WQOK-FM
  • WKNC

Résidents célèbres[modifier | modifier le code]

Voir les catégories : Naissance à Raleigh et Décès à Raleigh.

La ville a également vu naître l'acteur Michael C. Hall et l'actrice Emily Procter.

Évêché[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hélène Crié-Wiesner, « Repenser la ville américaine, un sacré job pour les urbanistes », Rue89,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (en) « Profile of General Population and Housing Characteristics: 2010 », sur factfinder.census.gov (consulté le 9 août 2017).
  3. a, b et c (en) « Poverty status in the past 12 months », sur factfinder.census.gov (consulté le 8 août 2017).
  4. (en) « Raleigh, LA Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  5. (en) « Population of North Carolina - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  6. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  7. Hélène Crié-Wiesner, « Échange bonne école lointaine contre trottoirs de proximité », Rue89,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Raleigh.

Sur les autres projets Wikimedia :