Disney Worldwide Services

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Disney Worldwide Services
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 500 South Buena Vista Street
Walt Disney Studios Burbank, BurbankVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Beth Stevens
Société mère The Walt Disney CompanyVoir et modifier les données sur Wikidata

Disney Worldwide Services est une filiale de la Walt Disney Company fondée en 1989 pour superviser ses activités de lobbying.

Dans une interview de 2016, la directrice chargé de l'environnement Beth Stevens indique que Disney, au travers de Disney Worldwide Services, s'implique dans de nombreux sujets environnementaux comme la COP21, la protection animale avec le Disney Conservation Fund, la protection de l'environnement avec le Disney Wilderness Preserve et la sensibilisation avec les productions de Disneynature[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1989, la société fonde une filiale baptisée Disney Worldwide Services pour superviser ses activités de lobby. Les dépenses trimestrielles de lobbyisme sont régulièrement publiées dans la presse.

  • quatrième trimestre 2008 : 1,51 million d'USD[2]
  • premier trimestre 2009 : 1,33 million d'USD[3]
  • second trimestre 2009 : 1,26 million d'USD[4]
  • troisième trimestre 2009 : 1,24 million d'USD[2]
  • quatrième trimestre 2009 : 1,09 million d'USD[2]
  • premier trimestre 2010 : 1,25 million d'USD[3]
  • second trimestre 2010 : 0,78 million d'USD[4]
  • troisième trimestre 2010 : 0,93 million d'USD[5]
  • premier trimestre 2011 : 1,4 million d'USD[6]
  • second trimestre 2011 : 0,73 million d'USD[7]
  • troisième trimestre 2011, 0,6 million d'USD[5]

Au premier trimestre 2010, une partie du lobbying a consisté à soutenir un projet d'accès Internet haut débit à l'échelle nationale[4].

Limitation des jeux d'argent en Floride[modifier | modifier le code]

En octobre et novembre 2011, la presse américaine indique que Disney et l'état de Floride sont en désaccord au sujet de l'implantation de nouveaux casinos en Floride[8],[9]. Le , la chambre de commerce de Floride et la Walt Disney Company s'affrontent au sujet d'une ordonnance qui devrait autoriser la création de trois hôtels-casinos à 2 milliards d'USD en Floride dans les comtés de Miami-Dade et Broward dont l'un porté par le groupe malaisien Genting[10].

Le , la seconde partie d'un rapport demandé par la chambre de commerce de Floride est publié et précise que la construction de casinos seront générateurs de revenus[11]. Le , Disney stoppe les licences accordées par Marvel et Lucasfilm aux éditeurs de jeux d'argents comme les machines à sous et un représentant de Disney World explique que Disney milite pour limiter les hôtels-casinos en Floride[12],[13].

Le , le service Division of Elections indique que parmi les donateurs au projet de limitation des jeux d'argent en Floride, la société Disney Worldwide Services a contribué en Avril 2017 pour 250 000 USD sur 287 675 USD[14]

Le , le même service mentionne que Disney Worldwide Services a fait un chèque de 500 000 USD en juillet pour limiter les jeux d'argent[15]. Selon les chiffres publiés en septembre 2017, Disney Worldwide Services contribue en août 2017 à hauteur de 600 000 USD la limitation des casinos en Floride[16]. Et le mois en octobre, le service ajoute 575 000 USD supplémentaires pour septembre 2017[17]. Le , la tribu séminole de Floride et Disney Worldwide Services ont dépensé 1,55 million d'USD en Octobre 2017 pour lutter contre un amendement élargissant les jeux d'argent en Floride, dont 550 000 USD de Disney[18].

Le , le Tampa Bay Times annonce que Disney Worldwide Services a donné 105 000 USD en mars 2018, totalisant au moins 4,7 millions ou 70 % des sommes reçus par le comité anti casino de Floride[19]. Le , Disney et la tribu séminole de Floride ont chacun donné 5 millions d'USD en avril[20],[21]. Le , Fox 35 annonce que Disney Worldwide Services et la tribu séminole de Floride ont versé 5 millions d'USD chacun durant le mois de juillet pour un amendement prévu en novembre sur les casinos en Floride[22]. Le , Associated Press annonce les mêmes sommes pour le mois de septembre 2018[23]. Le , Disney et les tribus séminoles de Floride ont déboursé 36 millions d'USD dont 20 pour Disney pour soutenir un amendement limitant les casinos en Floride dont le vote est prévu en novembre 2018[24].

Le , lors des élections de mi-mandat, Disney et la tribu séminole de Floride propriétaire de la marque Hard Rock Cafe ont obtenu l'approbation d'un amendement contre l'extension des casinos en Floride[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elsa Wenzel, « How She Leads: Beth Stevens, Disney », (consulté le 23 mars 2018)
  2. a b et c Disney spent $1.09 million on lobbying in 4Q
  3. a et b Disney spent $1.25 million lobbying US govt in 1Q
  4. a b et c Disney spent $780,000 lobbying in 2Q
  5. a et b http://www.cbsnews.com/8301-505250_162-57331980/disney-spent-$600000-lobbying-in-3q/
  6. Disney spent $1.4M lobbying in 1Q
  7. Disney spent $730K lobbying government in 2Q
  8. (en) Mark McKenna, « Disney fights Florida gambling expansion », sur CalvinAyre.com, (consulté le 23 mars 2018)
  9. (en) Jason Garcia, Kathleen Haughney, « Biggest foe of expanded gambling in Florida: Disney », sur Orlando Sentinel, (consulté le 23 mars 2018)
  10. (en) Lizette Alvarez, « Florida in a Battle Over Casino Bill », sur The New York Times, (consulté le 23 mars 2018)
  11. (en) Kirby Garlitos, « Spectrum Gaming Group releases second part of Florida/casino report », sur CalvinAyre.com, (consulté le 23 mars 2018)
  12. (en) Lizette Alvarez, Michael Snyder, « Gambling Debate Entangles Disney in Florida », sur The New York Times, (consulté le 23 mars 2018)
  13. (en) Ben Child, « Disney discontinues Star Wars and Marvel slot machines », sur The Guardian, (consulté le 23 mars 2018)
  14. (en) Leonard Postrado, « Disney backed initiative to restrict Florida gambling », sur CalvinAyre.com, (consulté le 23 mars 2018)
  15. (en) Jasmine Solana, « Disney doubles down in fight to restrict Florida gambling expansion », sur CalvinAyre.com, (consulté le 23 mars 2018)
  16. (en) Robert Mann, « Disney contributes another $600k to restrict Fla. gambling expansion », sur gaming today, (consulté le 5 mars 2018)
  17. (en) News Service of Florida, « Disney pumps more money into gambling measure », sur tallahassee.com, (consulté le 5 mars 2018)
  18. (en) « Seminole Tribe, Disney Put $1.5 Million Into Bet Against Gambling Expansion », sur WJCT, (consulté le 23 mars 2018)
  19. (en) « Disney bets $4.7 million on anti-gambling ballot measure », sur Tampa Bay Times, (consulté le 21 novembre 2018)
  20. (en) The Associated Press, « Disney and the Seminoles put up millions for campaign », sur The Seattle Times, (consulté le 19 décembre 2018)
  21. (en) « Disney, Seminoles Sink $10M Into Gambling Issue », sur WGCU, (consulté le 19 décembre 2018)
  22. (en) « Disney, Seminole Tribe sink $10 million into gambling fight », sur WOFL, (consulté le 25 mars 2019)
  23. (en) Associated Press, « Disney, Seminole Tribe Add $10M to Campaign to Limit Casinos », sur usnews.com/, (consulté le 26 avril 2019)
  24. (en) Jonathan Levin, « Disney Bets $20 Million to Ensure Florida Isn’t the Next Vegas », sur Bloomberg News, (consulté le 9 mai 2019)
  25. (en) Contessa Brewer, « Disney and Seminole tribe score big win in Florida on Election Day as voters approve anti-casino amendment », sur CNBC, (consulté le 18 mai 2019)