Jack Dorsey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jack Dorsey
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Cóbano (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université de New York
Université du Missouri-Columbia de science et technologie (en)
Bishop DuBourg High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Propriétaire de
Twitter Inc. (d), Square, Inc.Voir et modifier les données sur Wikidata

Jack Dorsey, né le à Saint-Louis (États-Unis), est un informaticien et entrepreneur américain. Il est le cofondateur du site de microblogging Twitter, dont il est PDG du au , ainsi que le cofondateur de la société de paiement électronique Square.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et débuts[modifier | modifier le code]

Jack Dorsey est né le à Saint-Louis dans le Missouri[1]. Son père travaillait dans une entreprise qui développait des spectromètres de masse et sa mère était femme au foyer[2]. Il est élevé comme catholique, et son oncle est prêtre catholique à Cincinnati. Il étudiait au lycée catholique Bishop DuBourg High School (en).

Dès 14 ans, il s'intéresse de près au routage de dispatching. À 15 ans, il crée des logiciels open source qui sont toujours utilisés aujourd'hui par des compagnies de taxis[3]. Il est allé au lycée de Bishop Dubourg, puis a suivi des cours à l'University of Science and Technology du Missouri, avant d'être par la suite transféré à l'université de New York (NYU), où il élabora l'idée de Twitter[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2000, à Oakland, Jack Dorsey crée son entreprise pour répartir des livreurs, taxis, ou des services d'urgences sur le Web. Ses autres projets du moment impliquaient des réseaux pour appareils médicaux sur un marché « sans friction ». En juillet 2000, alors qu'il travaille sur la répartition de service, en s'inspirant de LiveJournal (et peut-être aussi d'AOL Instant Messenger), il a l'idée d'un service de communication de statut en temps réel sur le Web.

Quand il a vu les premières applications de messagerie instantanée, Jack Dorsey s'est demandé si le statut des utilisateurs de ces applications pouvait être partagé facilement. Il s'est donc rapproché d'Odeo, qui à l'époque s'intéressait aux messageries textuelles. Jack Dorsey et Biz Stone ont conclu que le format SMS se prêtait plutôt bien au partage de statut et ont mis au point un prototype de Twitter en une quinzaine de jours.

Le , il écrit ce qui est considéré — abstraction faite des messages publiés quelques jours plus tôt par Evan Williams sur une version rudimentaire du site appelée « Twitlog »[5] — comme le tout premier tweet, « just setting up my twttr » (« en train de configurer mon twttr »), aussitôt reproduit à l'identique par Noah Glass, Biz Stone et plusieurs membres de son équipe[6],[5]. L'idée a conquis de nombreux utilisateurs chez Odeo et a suscité l'intérêt financier d'Evan Williams, qui avait quitté la firme Google après lui avoir vendu Pyra Labs et Blogger.

Après avoir été écarté de Twitter depuis 2008, Jack Dorsey est nommé directeur général le [7]. Jack Dorsey tweete sous le nom de @jack[8].

Le , le compte Twitter personnel de Dorsey a été piraté pendant près d'une heure. Le pirate informatique a posté et retweeté de nombreux tweets racistes[9].

En mars 2020, la presse évoque les critiques émises par certains actionnaires de Twitter concernant Jack Dorsey du fait des chiffres de croissance des utilisateurs et de « la performance boursière relativement léthargique par rapport à ses concurrents sur les réseaux sociaux », le présentant comme la cible d'un éventuel renvoi. Un autre aspect de ces pressions concernerait le fait que les conservateurs accusent Twitter depuis longtemps de partialité politique manifeste de gauche (overt left-wing political bias)[10],[11].

En octobre 2020, le compte du New York Post a été bloqué par Twitter après la publication par le journal d'articles concernant le fils de Joe Biden, Hunter Biden ; Twitter a donné pour raison qu'il limitait la diffusion de l'article en raison de questions sur « les origines des matériaux » inclus dans l'article. Jack Dorsey est sévèrement critiqué au Sénat par le sénateur républicain Ted Cruz pour la décision de son entreprise d'empêcher les utilisateurs de tweeter ce rapport du New York Post qui contient des preuves d'un comportement contraire à l'éthique et peut-être illégal de Hunter Biden. Ted Cruz suggérait que Twitter aurait bloqué les tweets contenant un lien vers les reportages du New York Post en raison de préjugés politiques anti-conservateurs. Jack Dorsey a nié ces accusations, soutenu en cela par des élus démocrates[12].

Il indique sur son compte Twitter le 29 novembre 2021 quitter ses responsabilités au sein de l'entreprise qu'il a fondé[13].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Fortune[modifier | modifier le code]

En 2015, selon le classement Forbes, Jack Dorsey est le 307e homme le plus riche au monde avec une fortune de 2,3 milliards de dollars[16].

En 2018, sa fortune est estimée à 4,2 milliards de dollars[17].

Intérêts privés[modifier | modifier le code]

En 2020, il cède plus de 1 milliard de dollars, soit environ 28 % de sa fortune, dans le but de financer la recherche contre la Covid-19[18].

Il est en outre connu pour son intérêt pour différentes formes de méditation et pour avoir fait le choix de manger une seule fois par jour.[19],[20]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en-GB) Tom Leonard, « Profile Twitter founders: Jack Dorsey, Biz Stone and Evan Williams », Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  2. Natalie Robehmed, « The youngest billionaires on the Forbes 400: 11 under 40 », Yahoo! Finance, (consulté le )
  3. « Les 10 ans de Twitter en 10 moments clés ! », sur marieclaire.fr, (consulté le ).
  4. Jack Dorsey, cofondateur et CEO évincé de Twitter... rappelé en sauveur, Journal du Net, 5 octobre 2015
  5. a et b « La vraie histoire du tout premier message posté sur Twitter », sur Slate.fr, (consulté le ).
  6. « Jack on Twitter », sur Twitter (consulté le ).
  7. Jack Dorsey confirmé aux commandes de Twitter, Europe 1, 5 octobre 2015
  8. [1]
  9. « Le compte du patron de Twitter Jack Dorsey a été piraté », sur huffingtonpost.fr, (consulté le )
  10. (en) Billionaire Republican buys major Twitter stake, may oust CEO amid GOP concerns of bias, reports say, foxnews.com, 1er mars 2020
  11. (en) Twitter’s Jack Dorsey faces another crisis, this time from an activist investor, marketwatch.com, 2 mars 2020
  12. [(en) https://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-election-2020/ted-cruz-jack-dorsey-twitter-ny-post-brian-schatz-b1401715.html Democrat brands Ted Cruz a 'bully' after he slammed Twitter CEO Jack Dorsey for censoring NY Post report on Hunter Biden], independent.co.uk, 29 octobre 2020
  13. « Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, quitte ses fonctions », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  14. Disney Appoints Twitter’s Jack Dorsey to Board
  15. Twitter’s Dorsey joins Disney board
  16. #307 Jack Dorsey, Forbes, 19 octobre 2015
  17. (en) « Jack Dorsey », sur Forbes (consulté le )
  18. (en) « Jack Dorsey », sur Twitter, 2020t13:04 (consulté le )
  19. « Pourquoi la routine alimentaire du patron de Twitter dérange autant », sur parismatch.be, (consulté le )
  20. « Opinion. La méditation de pleine conscience à toute les sauces, ça suffit ! », sur Courrier international, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]