DisneyLife

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

DisneyLife
logo de DisneyLife

Création [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Disney Media NetworksVoir et modifier les données sur Wikidata

DisneyLife est le nom d'un service de vidéo à la demande créé par Disney Media Networks proposant des productions de Walt Disney Pictures, Pixar, Marvel et Lucasfilm. Il est disponible au Royaume-Uni, en Irlande, les Philippines et en Chine au travers d'un partenariat avec Alibaba .

Historique[modifier | modifier le code]

Le , Disney se prépare à lancer un service de location de contenus numériques à la demande au Royaume-Uni nommé DisneyLife dont des films, des séries télévisées, de la musique et des livres[2],[3],[4],[5],[6]. Le service reprend le principe de Netflix mais n'existe pas aux États-Unis à cause d'un contrat d'exclusivité signé par Disney avec Netflix[7].

Le , Disney signe un contrat avec Alibaba pour fournir de la vidéo à la demande en Chine, un service nommé DisneyLife avec une box en forme de tête de Mickey[8],[9],[10],[11].

Le , Disney Australie est à la recherche d'un partenaire australien pour un service de VOD similaire au DisneyLife britannique mais le marché des télécoms est très fragmenté[12],[13]. Le , le gouvernement chinois suspend DisneyLife, lancé 5 mois plus tôt pour les mêmes raisons qui ont fait suspendre l'iTunes d'Apple un mois plus tôt, à savoir l'absence de stockage locale (en Chine) des données[14],[15]. Le , Telstra annonce être en discussion avec Disney pour être le fournisseur exclusif du service DisneyLife en Australie[16]. Le , Disney lance son DisneyLife en Irlande[17],[18].

Le , Alibaba Group annonce avoir signé un contrat avec Disney China pour diffuser des séries d'animations Disney sur Youku, permettant de compenser l'arrêt de DisneyLife en 2016[19],[20].

Le , le groupe de média philippin Globe Telecom lance l'application de streaming DisneyLife à 149 PHP pour ses abonnés et 399 PHP pour les autres[21]. Le , une série intitulée Legend of the Three Caballeros, reprenant les personnages du film Les Trois Caballeros (1944) de 13 épisodes de 22 minutes a débuté exclusivement sur le service DisneyLife aux Philippines développée par Disney Interactive et non pas Disney Television Animation[22].

Disponibilités[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le service devrait être nommé Disney+.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce service de vidéo à la demande ne propose aucun film sorti récemment ni contenu exclusif à l'opposé de concurrents comme Netflix[23]. En 2017, après deux d'existence et une réduction de son tarif de 50 % le service ne compte que 437 000 abonnés au Royaume-Uni[23].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.nytimes.com/2017/10/08/business/media/bamtech-disney-streaming.html » (consulté le 12 mars 2018)
  2. (en) Joe Flint, « Disney Launches Digital Subscription Service in Europe », sur The Wall Street Journal, (consulté le 22 mars 2016)
  3. (en) Emily Steel, « Disney Is Said to Plan Subscription Streaming Service for Britain », sur The New York Times, (consulté le 22 mars 2016)
  4. (en) « Disney to launch digital subscription streaming service in UK », sur Financial Times, (consulté le 22 mars 2016)
  5. (en) Meg James, « Disney to launch streaming service, DisneyLife...in Britain », sur Los Angeles Times, (consulté le 22 mars 2016)
  6. (en) Leo Barraclough, « Disney to Launch Subscription Streaming Service in U.K. », sur Variety, (consulté le 22 mars 2016)
  7. (en) Victoria Woollaston, « Disney takes on Netflix: DisneyLife lets you stream films, TV shows and listen to soundtracks on all your devices for £9.99 a month », sur Daily Mail, (consulté le 3 avril 2017)
  8. (en) Arjun Kharpal, « Disney launches Chinese streaming service with Alibaba », sur CNBC, (consulté le 25 avril 2016)
  9. (en) James Vincent, « This Mickey Mouse-shaped streaming device will bring Disney to China », sur The Verge, (consulté le 25 avril 2016)
  10. (en) The Wall Street Journal, « Disney strikes deal with Alibaba to boost China sales », sur MarketWatch, (consulté le 25 avril 2016)
  11. (en) Yue Wang, « Alibaba Partners With Disney To Distribute Films », sur Forbes, (consulté le 25 avril 2016)
  12. (en) Dominic White, Max Mason, « Disney plots Australian SVOD service », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le 25 juillet 2016)
  13. (en) Stephen Lambrechts, « Disney searching for Aussie telco to fit its streaming glass slipper », sur techradar, (consulté le 25 juillet 2016)
  14. (en) David Pierson, « Disney streaming service is reportedly halted by Chinese regulators », sur Los Angeles Times, (consulté le 3 avril 2017)
  15. (en) Eva Dou, Alyssa Abkowitz, « Alibaba-Disney Partnership Is Frozen in China », sur The Wall Street Journal, (consulté le 3 avril 2017)
  16. Accès payant (en) « Telstra in talks to distribute DisneyLife », sur The Australian, (consulté le 3 juillet 2017)
  17. (en) « Disney launches family-friendly app in Ireland », sur Raidió Teilifís Éireann, (consulté le 15 mars 2018)
  18. (en) « Disney launches new entertainment app Disneylife in Ireland – and it costs just €6.99 for multi-user account », sur The Irish Sun, (consulté le 15 mars 2018)
  19. (en) « Alibaba signs deal to offer Disney shows on video platforms », sur Reuters (consulté le 30 mai 2018)
  20. (en) Christine Chou, « Alibaba to Offer China's Largest Library of Disney Animated Series », sur alizila.com, (consulté le 30 mai 2018)
  21. (en) Gelo Gonzales, « Disney launches own streaming app in PH, costs P149 monthly on Globe », sur Rappler, (consulté le 28 janvier 2019)
  22. (en) Cameron Bonomolo, « Disney Fans Discover New ‘Three Caballeros’ Animated Series Debuted Overseas », sur comicbook.com, (consulté le 19 mars 2019)
  23. a et b (en) Brooks Barnes, John Koblin, « Disney’s Big Bet on Streaming Relies on Little-Known Tech Company », sur The New York Times, (consulté le 12 mars 2018)