Arrondissement de Die

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrondissement de Die
Arrondissement de Die
Situation de l'arrondissement de Die dans le département Drôme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Drôme
Chef-lieu Die
Code arrondissement 261
Démographie
Population 68 530 hab. (2019)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 15″ nord, 5° 22′ 10″ est
Superficie 2 535,6 km2
Subdivisions
Communes 112

L'arrondissement de Die est une division administrative française, située dans le département de la Drôme et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Composition[modifier | modifier le code]

L'arrondissement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Liste des cantons de l'arrondissement de Die :


Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Die est ainsi de 104 en 2015, 103 en 2016 et 113 en 2017. La commune de Puy-Saint-Martin ayant changé d'EPCI pour en rejoindre un rattaché à l'arrondissement de Nyons, elle est rattachée à ce dernier en juillet 2021. Le nombre de communes de l'arrondissement de Die passe à 112.

Au , l'arrondissement groupe les 112 communes suivantes[1] :

  1. Allex
  2. Ambonil
  3. Aouste-sur-Sye
  4. Arnayon
  5. Aubenasson
  6. Aucelon
  7. Aurel
  8. Autichamp
  9. Barnave
  10. Barsac
  11. La Bâtie-des-Fonds
  12. Beaufort-sur-Gervanne
  13. Beaumont-en-Diois
  14. Beaurières
  15. Bellegarde-en-Diois
  16. Boulc
  17. Bouvante
  18. Brette
  19. Chabrillan
  20. Le Chaffal
  21. Chalancon
  22. Chamaloc
  23. La Chapelle-en-Vercors
  24. Charens
  25. Chastel-Arnaud
  26. Châtillon-en-Diois
  27. La Chaudière
  28. Cliousclat
  29. Cobonne
  30. Crest
  31. Die
  32. Divajeu
  33. Échevis
  34. Espenel
  35. Establet
  36. Eurre
  37. Eygluy-Escoulin
  38. Félines-sur-Rimandoule
  39. Francillon-sur-Roubion
  40. Gigors-et-Lozeron
  41. Glandage
  42. Grane
  43. Gumiane
  44. Jonchères
  45. Laval-d'Aix
  46. Léoncel
  47. Lesches-en-Diois
  48. Livron-sur-Drôme
  49. Loriol-sur-Drôme
  50. Luc-en-Diois
  51. Lus-la-Croix-Haute
  52. Marignac-en-Diois
  53. Menglon
  54. Mirabel-et-Blacons
  55. Mirmande
  56. Miscon
  57. Montclar-sur-Gervanne
  58. Montlaur-en-Diois
  59. Montmaur-en-Diois
  60. Montoison
  61. Mornans
  62. La Motte-Chalancon
  63. La Motte-Fanjas
  64. Omblèze
  65. Oriol-en-Royans
  66. Pennes-le-Sec
  67. Piégros-la-Clastre
  68. Plan-de-Baix
  69. Le Poët-Célard
  70. Ponet-et-Saint-Auban
  71. Pontaix
  72. Poyols
  73. Pradelle
  74. Les Prés
  75. Recoubeau-Jansac
  76. La Répara-Auriples
  77. Rimon-et-Savel
  78. Rochechinard
  79. Rochefourchat
  80. La Roche-sur-Grane
  81. Romeyer
  82. Rottier
  83. Saillans
  84. Saint-Agnan-en-Vercors
  85. Saint-Andéol
  86. Saint-Benoit-en-Diois
  87. Sainte-Croix
  88. Saint-Dizier-en-Diois
  89. Sainte-Eulalie-en-Royans
  90. Saint-Jean-en-Royans
  91. Saint-Julien-en-Quint
  92. Saint-Julien-en-Vercors
  93. Saint-Laurent-en-Royans
  94. Saint-Martin-en-Vercors
  95. Saint-Martin-le-Colonel
  96. Saint-Nazaire-en-Royans
  97. Saint-Nazaire-le-Désert
  98. Saint-Roman
  99. Saint-Sauveur-en-Diois
  100. Saint-Thomas-en-Royans
  101. Saou
  102. Solaure en Diois
  103. Soyans
  104. Suze
  105. Vachères-en-Quint
  106. Valdrôme
  107. Val-Maravel
  108. Vassieux-en-Vercors
  109. Vaunaveys-la-Rochette
  110. Vercheny
  111. Véronne
  112. Volvent

Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2021 l’arrondissement de Die est composé de 4 Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) à fiscalité propre :

  1. Communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée(CCUD): 29 communes, siège à Eurre
  2. Communauté de communes du Crestois et du pays de Saillans (3CPS): 15 communes, siège à Aouste-sur-Sye
  3. Communauté de communes du Diois(CCD) : 51 communes, siège à Die
  4. Communauté de communes du Royans-Vercors (CCRV) : 18 communes, siège à Saint Jean en Royans


Démographie[modifier | modifier le code]

En 2019, l'arrondissement comptait 68 530 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2019
33 05032 16833 57235 20737 73340 47041 97267 03668 530
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[2] puis population municipale à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sous-préfets[modifier | modifier le code]

Liste des sous-préfets successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
11 juin 1860 mars 1861 Charles Étienne Marc du Breuil-Hélion de La Guéronnière[4] muté sous-préfet à Pont-l'Évêque
1931 1932 MILLIAT Robert
1932 1935 FROISSART
1935 1938 CONS Henri
1938 1940 BOURDIN Francis
1940 1941 DAUPHIN
1941 1941 DESHUSSES Victor
1941 1941 LAMBRAY Pierre
1941 1944 COUDRAY François
1944 1944 PISSERE
1944 1946 WERLY Auguste
1946 1947 MASSENDES Jean
1947 1950 COTTIN Michel
1950 1954 ROBERT Raoul
1954 1955 GENDROT Pierre
1955 1959 POIRIER Jean-Louis
1959 1962 DUPIECH Louis
1962 1963 ANDRE Louis
1963 1967 BONNELLE François
1967 1969 CENDO Hector
1969 1970 BELLOIR
1970 1973 PINHEDE
1973 1978 COLLET Guy
1978 1984 MERZ Charles
1984 1988 FRAISSE Henri
1988 1990 SIMION Jean-Pierre
1990 1993 SPILLEMAEKER Michel
1993 1995 ECKENSCHWILLER Guy
1995 1996 BRASSAC Frédéric
1996 1998 TATIBOUET Yves
1998 2000 PHILIPPE Marie-Gabrielle
2000 2002 GUILLEMIN Jacques
2002 2004 CHALHOUB Anne-Sophie
2004 2007 COSTE Alice
2007 2008 FIRCHOW Thilo
2008 2010 BALUSSOU Fabienne
2010 2012 SIBILLEAU Michaël
2012 2014 THIRARD Guillaume
2014 2017 THOMAS Clara
2017 2019 BOUZILLARD Patrice
2019 2021 DE WITASSE-THEZY Camille
2021 QUEBRE Corinne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]