Le Chaffal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Chaffal
Le Chaffal
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Vercors-Monts du Matin
Intercommunalité Communauté de communes Le Pays du Royans
Maire
Mandat
Claude Rousset
2014-2020
Code postal 26190
Code commune 26066
Démographie
Gentilé Chaffalois, Chaffaloises
Population
municipale
44 hab. (2015 en diminution de 10,2 % par rapport à 2010)
Densité 3,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 16″ nord, 5° 11′ 00″ est
Altitude Min. 674 m
Max. 1 360 m
Superficie 11,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Le Chaffal

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Le Chaffal

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Chaffal

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Chaffal

Le Chaffal est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont les Chaffalois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Châteaudouble Léoncel Rose des vents
Combovin N Omblèze
O    Le Chaffal    E
S
Plan-de-Baix

Le Chaffal est situé sur la bordure sud-ouest du massif du Vercors, à 32 km de Crest, 22 km de Chabeuil et 21 km de Saint-Jean-en-Royans.

La population est essentiellement rassemblée dans le village de La Vacherie, au nord du territoire communal. Le Chaffal, au sud, est le nom d'une ferme près de laquelle se trouve l'ancienne église. La limite orientale de la commune suit le fond d'un canyon peu connu, car non mentionné sur les cartes IGN, dit « Canyon des Gueulards » à cause de l'écho qui s'y fait entendre. Il est facilement accessible aux randonneurs et débouche sur les gorges d'Omblèze. À l'ouest, le village de Combovin.

La commune faisait partie du canton de Chabeuil ; à la suite du redécoupage des cantons du département, à partir des élections départementales de 2015, elle est dans le nouveau canton de Vercors-Monts du Matin[1]. Elle a intégré la communauté de communes Le Pays du Royans le 1er janvier 2011[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Casfalgum 1173, Chaafalc 1178, Quadalfalcum 1191, Catafalcum 1232 par métathèse [3].

Le français catafalque vient de catafalcum; de la variante catafaldum proviennent chaffal, chaffard, chaffaut

Le chaffal était un échafaudage servant ordinairement de fortification; c'était parfois une simple palissade, un grenier à foin de construction sommaire. En certaines parties de la Bourgogne, le chafaud était un grenier à foin .

Voir également toponymie pour Le Chaffaut-Saint-Jurson, avec la variante Kadalfucho

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant inférieur à 100, le nombre de membres du conseil municipal est de 7.

À l'issue de l'élection municipale de 2014, le conseil municipal est composé deux adjoints et de 4 conseillers municipaux[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 mars 2008 Pierre Bouchet DVD  
mars 2008 en cours Claude Rousset[4] oui-oui  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 44 habitants[Note 1], en diminution de 10,2 % par rapport à 2010 (Drôme : +4,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
145278352266284285250286250
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
187198168147161181157157166
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
16615216298103106116100100
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
655244424338495049
2015 - - - - - - - -
44--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ruines du château médiéval Ferrand et sa chapelle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Morel, « L'évolution récente de trois communes du Vercors occidental : Léoncel, Le Chaffal et Plan-de-Baix », Revue de géographie alpine, t. 62, no 3,‎ , p. 293-314 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret no 2014-191 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Drôme », sur Légifrance (consulté le 19 février 2015).
  2. « Le Chaffal », sur le site de la communauté de communes du Pays du Royans (consulté le 19 février 2015).
  3. Albert Dauzat, Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud,1979 (ISBN 2-85023-076-6), p. 165 ;
  4. a et b « 26190 LE CHAFFAL », sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 19 février 2015).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.